Paul Léautaud

Quelques mots sur l'auteur :

Paul Léautaud

Écrivain et critique littéraire français né le 18 janvier 1872 à Paris, Paul Léautaud est décédé le 22 février 1956 à Châtenay-Malabry dans les Hautes-de-Seine. Léautaud meurt à l'âge de 84 ans dans son pavillon de banlieue, il a été incinéré au cimetière du Père-Lachaise le samedi 26 février.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 101 citations de Paul Léautaud :

Pour être heureux en amour, il faut être un imbécile.
Paul Léautaud ; Journal littéraire (1968)

Dans l'amour, on fait l'amour par amour.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Ce qui console de vieillir, c'est de voir autour de soi les choses vieillir aussi.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Je n'ai rien vu de grand dans la vie que la cruauté et la bêtise.
Paul Léautaud ; Journal littéraire (1968)

La douceur, la générosité, l'amour valent mieux dans ce monde que la cruauté, la vengeance et la haine.
Paul Léautaud ; Le théâtre de Maurice Boissard (1943)

La cruauté, l'ignominie, la bêtise de la guerre, ne sont que la cruauté, l'ignominie et la bêtise des hommes.
Paul Léautaud ; Passe-temps II (1964)

Et dire que depuis des siècles les femmes parlent, sans jamais rien comprendre à ce qu'elles disent.
Paul Léautaud ; Aphorismes (1872-1956)

Chacun est persuadé que ce qu'il fait, un autre ne s'en tirerait pas aussi bien.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)

L'amour tourmenté, soupçonneux, sans cesse traversé d'orages, est plus l'amour que l'amour heureux.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

J'écris sur l'amour, et j'ai passé la moitié de ma vie à être privé de le faire !
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

La bonhomie, le naturel, ont des charmes, mais il ne faut pas exagérer.
Paul Léautaud ; Lettres à Marie Dormoy (1966)

Dans la vie, ce qui compte uniquement, c'est de n'être pas médiocre.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

La prudence est une médiocrité ; la hardiesse est une supériorité.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

La moyenne en tout est haïssable comme égale médiocrité.
Paul Léautaud ; Journal littéraire (1968)

Pour bien écrire, sans pédantisme, le sûr instinct de la langue vaut mieux que la connaissance.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Qui dit prévalence dit bientôt rivalité.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)

Rien ne vaut rien, ni l'amour, ni l'amitié, ni le travail, ni aucun plaisir : Tout est médiocre, passager !
Paul Léautaud ; Marly-le-Roy et environs (1945)

L'hypocrisie : Compliments par-devant, dénigrement par-derrière.
Paul Léautaud ; Lettres à Marie Dormoy (1966)

Il n'y a pas que dans le mariage et le divorce que l'illusion règne.
Paul Léautaud ; Le théâtre de Maurice Boissard (1943)

Une jolie femme bête perd beaucoup.
Paul Léautaud ; Passe-Temps (1928)

Quand on est des gens sérieux, on ne cherche pas à épater les gens.
Paul Léautaud ; Le petit ami (1903)

Merveilleuse jeunesse que redonne, au visage d'amants qui ne sont plus jeunes, le plaisir de l'amour.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

L'amour des niais (empotés), des tièdes, des fades, des réservés, des muets, n'est pas l'amour.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

L'amour est gai, vif, sans retenue : C'est l'esprit pendant le plaisir, et le rire quand on en sort.
Paul Léautaud ; Propos d'un jour (1947)

Le véritable amour est exigeant, violent, exclusif, méchant, avec des moments de ressentiment.
Paul Léautaud ; Journal littéraire (1968)