René Barjavel

Notre citation favorite :

La citation favorite

René Barjavel a dit :
Nos petits-enfants seront en paix, ou ne seront pas.

Les 31 citations de René Barjavel :

Vivre les malheurs d'avances, c'est les subir deux fois.
René Barjavel ; La nuit des temps (1968)

L'inutilité totale, degré suprême du luxe.
René Barjavel ; Journal d'un homme simple (1951)

Chaque individu croit qu'il sera heureux demain, s'il est plus riche, plus considéré, plus aimé, s'il change de partenaire sexuel, de voiture, de cravate ou de soutien-gorge. Chacun, chacune attend de l'avenir des conditions meilleures, qui lui permettront, enfin, d'atteindre le bonheur. Cette conviction, cette attente, ou le combat que l'homme mène pour un bonheur futur, l'empêchent d'être heureux aujourd'hui. Le bonheur de demain n'existe pas. Le bonheur, c'est tout de suite ou jamais. Ce n'est pas organiser, enrichir, dorer, capitonner la vie, mais savoir la goûter à tout instant. C'est la joie de vivre, quelles que soient l'organisation et les circonstances. C'est la joie de boire l'univers par tous ses sens, de goûter, sentir, entendre, le soleil et la pluie, le vent et le sang, l'air dans les poumons, le sein dans la main, l'outil dans le poing, dans l'œil le ciel et la marguerite. Si tu ne sais pas que tu es vivant, tout cela tourne autour de toi sans que tu y goûtes, la vie te traverse sans que tu retiennes rien des joies ininterrompues qu'elle t'offre.
René Barjavel ; Si j'étais Dieu (1976)

Si Dieu avait eu besoin d'être adoré, il n'eût créé que des chiens : le chien est plus apte que l'homme à l'amour.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

La pièce la plus réussie est celle qui donne tout au spectateur.
René Barjavel ; Journal d'un homme simple (1951)

Le meilleur roman est celui qui demande le plus à la sensibilité et l'imagination de son lecteur.
René Barjavel ; Journal d'un homme simple (1951)

L'imagination n'est qu'un jeu de la mémoire qui construit ce qu'elle connaît.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Tout être vivant normalement constitué n'est qu'un organe de reproduction.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Tout le monde n'est pas capable d'être heureux.
René Barjavel ; La nuit des temps (1968)

La sagesse fait le bonheur de tous.
René Barjavel ; Ravage (1943)

Votez oui, votez non, vous serez toujours les cons !
René Barjavel ; Journal d'un homme simple (1951)

Les enfants sont des sages.
René Barjavel ; La charrette bleue (1980)

L'homme méchant n'est jamais qu'un pauvre imbécile.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Le sourire appartient aux enfants, et aux hommes qui leur ressemblent.
René Barjavel ; Ravage (1943)

Les enfants qui s'aiment ne pensent à rien d'autre qu'à s'aimer.
René Barjavel ; Tarendol (1946)

Nos petits-enfants seront en paix, ou ne seront pas.
René Barjavel ; Demain le paradis (1986)

L'homme m'embête ! Si on l'écoutait, on ne s'occuperait que de lui !
René Barjavel ; Si j'étais Dieu (1976)

La vérité, c'est ce qu'on croit.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Rien ne justifie la souffrance des innocents.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Tout homme en sait autant que Dieu, mais il ignore ce qu'il sait.
René Barjavel ; Colomb de la lune (1962)

On se sait jamais rien ; sauf ce qui est sans importance.
René Barjavel ; La tempête (1982)

Un écrivain professionnel débute dans son métier à la maternelle, quand il trace son premier bâton.
René Barjavel ; Le prince blessé (1974)

Les amants inventent leur propre vocabulaire, mais il n'a de signification que pour eux.
René Barjavel ; L'Enchanteur (1984)

L'amour, c'est l'oubli de soi.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Quand on se croit obligé d'exprimer sa gratitude, on perd la moitié de sa joie.
René Barjavel ; Une rose au paradis (1981)

Le naturel est miraculeux.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Rien n'est impossible à la mauvaise volonté de l'homme.
René Barjavel ; Si j'étais Dieu (1976)

Un dé à coudre rempli de tourbillons de rien: c'est l'humanité.
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Ce qui fait le prix et la qualité de la vie humaine, c'est sa brièveté.
René Barjavel ; Demain le paradis (1986)

Chaque fleur est un sexe. Y avez-vous pensé quand vous respirez une rose ?
René Barjavel ; La faim du tigre (1966)

Ce qui s'apprend sans peine ne vaut rien et ne demeure pas.
René Barjavel ; L'Enchanteur (1984)