Serge Bouchard

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Serge Bouchard

Anthropologue, écrivain et animateur de radio québécois né le 27 juillet 1947 à Montréal, Serge Bouchard a publié une quinzaine d'ouvrages, dont Les Yeux tristes de mon camion (Prix du Gouverneur général 2017).

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 42 citations de Serge Bouchard :

La vie est un passe-temps : Entre la naissance et la mort, il faut bien s'occuper.
Serge Bouchard ; Entretien avec le journal Le Soleil, le 12 février 2012.

Je suis un humaniste prédisposé au bonheur et à l'espérance.
Serge Bouchard ; Entretien avec le journal Le Soleil, le 12 février 2012.

La nostalgie, c'est simplement regarder le chemin parcouru depuis l'enfance.
Serge Bouchard ; Entretien avec le journal Le Soleil, le 12 février 2012.

S'il est de bons mensonges, c'est qu'il y a de bien mauvaises vérités.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Le mensonge constitue l'enveloppe de tous les crimes.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Il n'est pas de fumée sans feu, il n'est pas de sourire sans sérieux.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Si dormir, c'est mourir un peu, mourir, c'est dormir jusqu'à ne plus se réveiller.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

La mauvaise humeur est contagieuse.
Serge Bouchard ; De nouveaux lieux communs, Les méchants (1994)

Être fidèle, c'est s'attacher et il n'est rien de plus attachant qu'un être ligoté.
Serge Bouchard ; De nouveaux lieux communs, La fidélité (1994)

Le savant le plus grand est celui qui connaît les limites de son savoir, c'est-à-dire l'infini de son ignorance.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Avoir des opinions dispense d'avoir des idées.
Serge Bouchard ; Quinze lieux communs, L'opinion (1993)

Le savant le plus grand est celui qui cherche désespérément à poser les bonnes questions.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Qui avoue avoir toujours menti est en train de mentir au moment de son propre aveu.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Mentir est le pire de tous les crimes, un crime de lèse-vérité.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

La porte est un choix en ce sens qu'on peut toujours la prendre.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Au fond, dans la vie, dans le voyage de notre vie, tout est porte et rien n'est clé.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Sachez que la caresse est une laisse, une corde, une chaîne plus solide que la plus solide des chaînes.
Serge Bouchard ; Quinze lieux communs, Le chien et le loup (1993)

L'homme est un loup pour l'homme, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas très gentil pour le loup.
Serge Bouchard ; Quinze lieux communs, Les armes (1993)

Le mensonge pieux vise à protéger la tranquillité d'esprit de celui à qui l'on ment.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

La seule chose qui soit exacte dans la mathématique, c'est son exactitude.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Gérer le temps, voilà l'insanité suprême, la totale inculture, la grande part de l'idiot.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Vivre, c'est tendre, alors soyons tendus, étant entendu que cela n'est pas bon pour le cœur.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

L'homme est pour la femme une perpétuelle engeance. L'inverse est aussi vrai.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)

Les êtres humains ont ce curieux penchant qui consiste à se réconcilier autour de ce qu'ils ont brisé.
Serge Bouchard ; Les gros arbres (1996)

On ne peut pas manger son gâteau et le garder en même temps.
Serge Bouchard ; De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs (1996)