Citations abbé Antoine Prévost - Ses 48 citations

Antoine François Prévost

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Antoine François Prévost

Homme d'Eglise, romancier, journaliste et historien français, l'abbé Prévost est né le 1er avril 1697 dans le Pas-de-Calais à Hesdin, il est décédé le 25 novembre 1763 à Courteuil dans l'Oise.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 48 citations de l'abbé Antoine Prévost :

On ne connaît la force de l'amour qu'au moment qu'on l'éprouve.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Les ouvertures du cœur ne sont jamais plus naturelles que dans la joie.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

La naissance et les grands biens ne sont pas toujours des moyens d'être heureux.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

La confiance une fois éteinte, l'amour le plus ardent est le plus prompt à se changer en fureur, et à causer tous les effets de la haine.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

L'amour est une passion dont on ne connait jamais les bornes.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

L'amour ferme toutes les plaies et sait faire tout oublier.
Abbé Antoine Prévost ; Le philosophe anglais (1731-1739)

II est aisé de flatter un cœur tendre par le retour des plus simples espérances.
Abbé Antoine Prévost ; Le doyen de Killerine (1735-1740)

Les douceurs attachées au devoir sont d'un tout autre prix que les transports déréglés des passions.
Abbé Antoine Prévost ; Le doyen de Killerine (1735-1740)

Dans une incertitude dont les lumières naturelles ne peuvent nous faire sortir, le seul parti raisonnable est de reconnaître les bornes de son esprit, et d'en demeurer au doute.
Abbé Antoine Prévost ; Le philosophe anglais (1731-1739)

Les années d'un homme d'Etude sont plus longues que celles du commun des hommes parce qu'il en met à profit tous les moments.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Il n'y a point de science dont un homme de bon sens ne puisse trouver les principes en soi-même avec un peu de réflexion.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Un cœur de père est le chef-d'œuvre de la nature.
Abbé Antoine Prévost ; Manon Lescaut (1731)

On ne ferait pas une divinité de l'amour s'il n'opérait souvent des miracles.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

L'amour, c'est aimer sans intérêt, sans jalousie, et sans inconstance.
Abbé Antoine Prévost ; Mémoires et aventures d'un homme (1728-1731)

Le vrai caractère des hommes est de rabaisser ce qu'ils admirent, et de chercher des défauts dans ce qu'ils estiment.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Le zèle est un guide dangereux sans la prudence.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Les opinions sont libres, mais elles sont injustes quand elles sont sans fondement.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

La liberté, pour être un bien tel qu'on le vante, ne doit rien entraîner après elle qui puisse nuire au bonheur de ceux qui se flattent d'en jouir.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Il y a des événements dont il ne faut jamais juger par les apparences.
Abbé Antoine Prévost ; Le philosophe anglais (1731-1739)

Le peuple est toujours la dupe des apparences, et les plus habiles gens s'y laissent quelquefois tromper.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Tous les excès sont des vices, mais s'il y a quelque chose qui puisse les justifier, c'est l'innocence de leur cause.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

La médisance grossit tous les objets, surtout lorsqu'elle se joint à la vanité et à l'indiscrétion dans la bouche des jeunes gens.
Abbé Antoine Prévost ; Le doyen de Killerine (1735-1740)

Un crime entraîne presque tous les autres.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

Un faste extérieur peut parer le vice, mais il n'est pas capable de l'embellir.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)

L'imprudence est le fruit ordinaire des grandes passions.
Abbé Antoine Prévost ; Les pensées et maximes (1697-1763)