Louis-Pierre-François-Adolphe, marquis de Chesnel de Charbouclais

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Adolphe de Chesnel
Historien et polygraphe français né le 24 septembre 1791 dans le quartier de Belleville à Paris, Adolphe de Chesnel est décédé en octobre 1862. Il meurt à l'âge de 71 ans, Adolphe de Chesnel fut ancien officier supérieur d'infanterie, et nommé chevalier de la Légion d'honneur le 18 mai 1820. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 65 citations de Adolphe de Chesnel :

La naissance est un avantage dont nous devons profiter pour ajouter à la gloire de nos aïeux, et non pour parer notre nullité.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Les hommes esclaves de l'opinion publique sacrifient chaque jour des êtres qu'ils estiment aux principes de gens qu'ils méprisent.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La corruption des mœurs provient le plus souvent de deux situations extrêmes : d'une grande richesse ou d'une grande infortune.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Le mépris qu'on affecte pour ce qui est estimable laisse toujours un remords dans le cœur.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La pudeur doit étendre son voile sur les douceurs comme sur les contrariétés du mariage.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'homme de mérite, qui sait apprécier ce qu'il vaut et place sa confiance en Dieu, conserve dans l'infortune toute la dignité de soi.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
On ne doit pas plus compter sur la probité d'un joueur que sur la continence d'une courtisane.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Être soumis aux lois, c'est assurer sa liberté, car les lois sont l'arme de tous pour résister à l'esclavage.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Il ne faut pas toujours se presser d'apprendre à ceux qui l'ignorent tout le mal que d'autres pensent de nous.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Les illusions sont les berceuses de l'homme et la vérité est pour lui ce que le pédant est pour l'écolier.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Personne ne saurait nous enlever l'honneur, c'est nous qui le perdons.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
C'est presque toujours malgré lui qu'un homme en estime un autre.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'histoire du passé est féconde en enseignements pour se mettre en garde contre l'avenir ; mais les hommes apportent toujours, dans l'administration publique, l'inconséquence et l'aveuglement qui leur sont habituels dans leur vie privée.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Avec de la haine, on n'est jamais ni juste ni vrai envers l'objet qui la cause.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La gloire est comme la fortune, elle vient quelquefois chercher celui qui ne songeait point à elle.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Le génie rend la passion vivifiante et profitable : la passion sans génie est un fléau.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La fortune, qui souvent se prostitue, a aussi le sort d'une courtisane ; on feint de la mépriser lorsqu'elle n'accorde point ses faveurs, et certaines dupes prennent cette affectation pour de la vertu.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Pour donner de bons exemples, il faut savoir profiter des mauvais.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Dans une lutte d'esprit, la haine du vaincu accompagne presque toujours le succès du vainqueur.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
En ce qui touche les choses d'ici-bas, il y a plus d'enivrement à espérer que de félicité à obtenir.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'envie est comme le vautour de Prométhée : elle déchire sans relâche celui qui la renferme dans son sein.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'enfant juge d'après ses sens ; l'homme sur l'ensemble de quelques idées. Il y a à parier que, pour une foule de choses, l'enfant approche plus de la vérité que l'homme.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Une connaissance approfondie des hommes conduit toujours à l'égoïsme : on ne se croit obligé à rien avec l'envieux et l'ingrat.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'école enseigne à parler, mais non pas à vivre.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Trouvez seulement trois personnes pour leur faire accueillir une absurdité, et celle-ci se présentera bientôt en un fait grave à la controverse d’un million de gens.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Il n'y a point de bœuf dont le travail soit plus laborieux que celui d'un courtisan, ni de valet dont la servilité soit plus grande.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Celui que vous aurez laissé parler longuement sans l'interrompre ne manquera pas de vous tenir pour une personne d'esprit et de sens.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Les grands donneurs d'avis sont ceux qui en accueillent le moins.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Le cœur perfectionne les idées.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
On réforme les actes, mais on ne change le caractère.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Il est des hommes, mais en petit nombre, qui trouvent dans le bien qu'ils font, la récompense de celui qu'ils ont déjà fait.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Les grands conteurs sont de petits esprits.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'avare ne raisonne point et ne forme aucun projet d'avenir. Il n'est en proie qu'à une unique pensée, celle d'entasser argent sur argent. Il n'a communément d'autre vice que sa manie ; mais aussi il est complétement dépourvu de vertus, même de l'amour de la famille.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Heureux celui qui trouve dans le rêve de l'avenir la consolation des maux du présent.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Il n'y a point d'athées, il n'existe que des fanfarons qui n'osent pas avouer l'admiration et la crainte que Dieu leur inspire.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'amour-propre enfante également des héros et des sots.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
C'est aux deux extrémités de la vie qu'on est le plus sensible à l'amitié.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'ambitieux n'a ni patrie, ni famille, ni cœur, ni âme.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Avouer un défaut, c'est éviter qu'on nous le reproche.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La critique révolte ou décourage les hommes de lettres. Cependant, si elle est juste, ils n'ont que du profit à en tirer ; et si elle ne l'est pas, elle ne saurait leur nuire.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Ne crois jamais à un temps constamment serein : l'orage se déclare au moment où on ne l'attend pas, et il est sage de se prémunir contre lui.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Quand on a la prétention d'être toujours indépendant, on est déjà soumis à une sottise.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
On passe la moitié de sa vie à regretter l'emploi de l'autre moitié.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Employer la raison pour discuter avec un bel esprit, c'est faire usage d'une langue qui lui est inconnue.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La prudence n'est le plus souvent qu'une précaution de l'égoïsme.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'affabilité des grands est la plus gracieuse, mais elle est la moins sincère.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
En général, la raillerie nous affecte davantage que la médisance.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
C'est parce qu'un sot ne se doute pas de son ignorance qu'il croit tout savoir.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Le printemps de la vie est la saison des rêves heureux.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La vie est longue pour celui qui compte les heures, elle est courte pour celui qui les oublie.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
On meurt chaque jour, le temps s'empare sans relâche d'une portion de notre existence.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
En général, un homme cesse d'aimer lorsqu'il a obtenu ; l'affection d'une femme augmente lorsqu'elle a accordé.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Qui a une mémoire remarquable des mots a rarement une heureuse compréhension des choses.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La pudeur la plus farouche est la pudeur d'emprunt.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Le courage examine ; la témérité est aveugle.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La sagesse est un bien qu'aucune puissance ne peut nous enlever sans notre consentement.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La crainte exagérée du ridicule ne conduit qu'à façonner de petits esprits.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Dans le monde, on prend les choses pour ce qu'elles se donnent ; dans la retraite, on les apprécie pour ce qu'elles valent.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
C'est dans la vie retirée qu'on rencontre la situation la plus heureuse, on y a moins d'envieux.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
On demande sans cesse le repos, et dès qu'on l'obtient il fatigue.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'habitude l'emporte toujours sur le sentiment.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La morale n'est point un sentiment inné, c'est une lumière acquise.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'expérience du monde, c'est la destruction des plus doux rêves.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
La modestie est au talent ce que la pudeur est à la beauté.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
Trop de confiance fait dépasser le but ; trop de prudence empêche d'y arriver.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)

La liste des auteurs populaires :