Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Albert Cohen

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Albert CohenDramaturge, écrivain et poète suisse romand né le 16 août 1895 à Corfou en Grèce, Albert Cohen est décédé à Genève le 17 octobre 1981. Il est mort à l'âge de 86 ans, suite à des complications d'une pneumonie, et repose au cimetière israélite de Veyrier près de Genève. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 45 pensées et citations d'Albert Cohen :

En ce terrible monde, la loi est de vaincre pour n'être pas vaincu.
Albert Cohen - Œuvre : Les carnets (1978)

L'amour du prochain réclame des poètes qui savent donner leur unique manteau.
Albert Cohen - Œuvre : Solal (1930)

La vieillesse est un décès par petits morceaux.
Albert Cohen - Œuvre : Ô vous, frères humains (1972)

Le monde est une énorme farce coupée de répits illusoires, de visions chimériques, d'espoirs infondés.
Albert Cohen - Œuvre : Belle du Seigneur (1968)

Le malheur est le père du bonheur de demain.
Albert Cohen - Œuvre : Solal (1930)

Le vrai amour ce n'est pas de vivre avec une femme parce qu'on l'aime, mais de l'aimer parce qu'on vit avec elle.
Albert Cohen - Œuvre : Mangeclous (1938)

On n'arrive à rien dans la vie sans instruction.
Albert Cohen - Œuvre : Les Valeureux (1969)

Le génie, c'est avoir le cœur plein d'amour et l'œil méchant.
Albert Cohen - Œuvre : Belle du Seigneur (1968)

L'amitié, comme l'amour-passion et l'amour maternel, se double d'inquiétude.
Albert Cohen - Œuvre : Belle du Seigneur (1968)

Si remplis de sanguin passé, les mots que j'écris ne me rendront pas ma mère morte.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Oui, les mots, ma patrie, les mots, ça console et ça venge ; mais ils ne me rendront pas ma mère.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Ils sont libres et indépendants, les connaisseurs de leur fin proche.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Dans la glace je me regarde et, si âgé que je sois, je considère l'enfant de ma mère, l'enfant que je suis en secret, l'enfant que je serai toujours. Et que m'importe de le dire, que m'importe ce ridicule d'un enfant à la tête chenue puisque je vais bientôt la rejoindre, ne plus être, ne plus y être, ne plus en être.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

N'oublie pas de sourire : souris pour escroquer ton désespoir, souris pour continuer de vivre.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Ma mère n'avait pas de moi, mais un fils.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

L'amour de ma mère est immortel.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Chaque jour apportez une joie à votre mère, c'est ce que je vous dis gravement du haut de mon deuil.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Soyez doux chaque jour avec votre mère ; aimez-la mieux que je n'ai su l'aimer.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Je ne supporte pas le masque d'amour ; il faut se lancer avec folie dans l'amour.
Albert Cohen - Œuvre : Solal (1930)

Pardonner de véritable pardon n'est pas obéir à un commandement de religion.
Albert Cohen - Œuvre : Ô vous, frères humains (1972)

Il n'est pas bon que l'homme vive seul.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Il n'y a rien de plus grand que le saint mariage, alliance de deux humains unis.
Albert Cohen - Œuvre : Belle du Seigneur (1968)

Le saint amour, c'est le mariage.
Albert Cohen - Œuvre : Mangeclous (1938)

Avoir de la douleur, c'est vivre, c'est en être, c'est y être encore.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Nous sommes le monstre d'humanité ; car nous avons déclaré combat à la nature.
Albert Cohen - Œuvre : Solal (1930)

La beauté est une promesse de ruine, la passion une promesse de satiété et d'oubli.
Albert Cohen - Œuvre : Belle du Seigneur (1968)

Les hommes n'aiment que la force qui est pouvoir de tuer.
Albert Cohen - Œuvre : Ô vous, frères humains (1972)

En ce monde mortel, il n'est de grave que ce rapport tendre entre les hommes que l'on nomme Amour.
Albert Cohen - Œuvre : Les valeureux (1969)

Rire, même sans sincérité, c'est commencer à trahir.
Albert Cohen - Œuvre : Les carnets (1978)

Chaque homme est seul et tous se fichent de tous, et nos douleurs sont une île déserte.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Frères humains et futurs cadavres, ayez pitié les uns des autres.
Albert Cohen - Œuvre : Ô vous, frères humains (1972)

Tout ce que j'ai de bon, c'est à ma mère que je le dois.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Quand le vin du malheur est tiré, il faut le boire avec décence.
Albert Cohen - Œuvre : Écrits d'Angleterre (2002)

L'homme orgueilleux seul croit qu'il vivra toujours.
Albert Cohen - Œuvre : Solal (1930)

Jurer est une chose, tenir parole est une deuxième chose.
Albert Cohen - Œuvre : Solal (1930)

Les pauvres humains ont aussi besoin de sourire pendant un grand malheur solitaire.
Albert Cohen - Œuvre : Ô vous, frères humains (1972)

Baiser, cette soudure de deux tubes digestifs.
Albert Cohen - Œuvre : Solal (1930)

Ma souffrance est ma vengeance contre moi-même.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Qu'on se plaît à taquiner ce qu'on aime !
Albert Cohen - Œuvre : Les valeureux (1969)

Le sommeil a les avantages de la mort sans son petit inconvénient.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Pleurer sa mère, c'est pleurer son enfance.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

On aime être ce qu'on n'est pas.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Ô curieuses pâleurs de mes amours défuntes.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Les fils ne savent pas que leurs mères sont mortelles.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Amours de nos mères, à nul autre pareil.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

La liste des auteurs populaires :