Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Alberto Pincherle, dit Alberto Moravia

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Alberto MoraviaÉcrivain, journaliste et essayiste italien né le 28 novembre 1907 à Rome, Alberto Moravia est décédé le 26 septembre 1990 dans sa ville natale. Il meurt à l'âge de 82 ans, Alberto Moravia repose au cimetière communal monumental de Campo Verano à Rome. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 47 pensées et citations d'Alberto Moravia :

L'homme veut toujours espérer. Même quand il est convaincu qu'il est désespéré.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

Le bonheur est d'autant plus grand qu'il est moins ressenti.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

L'histoire de l'humanité n'est qu'un long bâillement d'ennui.
Alberto Moravia - Œuvre : La Romana (1947)

Les amitiés ne se choisissent pas au hasard mais en fonction des passions qui nous dominent.
Alberto Moravia - Œuvre : Les contes (1952)

Quand on n'est pas sincère il faut faire semblant, à force de faire semblant on finit par croire ; c'est le principe de toute foi.
Alberto Moravia - Œuvre : Les indifférents (1929)

Autant je remonte les années dans ma mémoire, autant je me souviens avoir toujours souffert d'ennui.
Alberto Moravia - Œuvre : L'ennui (1960)

Je dors peu et sans rêves. Je voudrais dormir beaucoup et rêver toujours afin que la veille si vide et noire se mue pour moi en sommeil, et le sommeil si plein de rêves en veille.
Alberto Moravia - Œuvre : L’homme nu et autres poèmes (2021)

Solitude, maladie, absence de scolarité, tout a contribué à faire de moi un enfant timide, maladivement timide. Je vivais dans le rêve, je « fantastiquais » à longueur de journée ; à force d'irréalité, je devins complètement incapable de rapports avec les autres.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

La lecture permet d'endormir la douleur, d'exorciser le mal.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

Il doit y avoir une certaine aversion envers mon œuvre : en d'autres termes, je n'ai pas de sympathie ni pour mon aspect reflété par mon miroir, ni pour mon œuvre, je n'aime pas être tel que je suis, je n'aime pas écrire comme j'écris.
Alberto Moravia - Œuvre : L’homme nu et autres poèmes (2021)

Quand un critique dit du bien d'un de mes livres ou une femme de moi je suis surpris, et j'ai l'impression d'être un voleur loué par ses victimes.
Alberto Moravia - Œuvre : L’homme nu et autres poèmes (2021)

Il vaut mieux naître imparfait et devenir, au long des jours, sinon parfait, du moins meilleur, plutôt que de naître parfait et d'être contraint d'abandonner cette perfection éphémère pour l'imperfection de l'expérience et de la vie.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Je ne veux plus vivre dans un monde tel que celui-ci où les braves gens et les femmes honnêtes ne comptent plus et où les gredins font la loi. La vie n'a plus de sens, mieux vaut mourir.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Vivre dans l'attente d'une belle chose, c'est vivre avec plus de force et de vérité que lorsqu'on n'a rien à attendre.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Faire la guerre veut dire tuer et piller ; le même homme qui en temps de paix, pour tout l'or du monde, ne ferait de mal à personne, retrouve, en temps de guerre, ce vieil instinct du meurtre et du pillage qui est au fond de tous les hommes ! Et il le retrouve parce qu'on l'y encourage, qu'on le persuade même que cet instinct est bon et qu'en vrai soldat il doit le suivre.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Plus on est envahi par le doute, plus on s’attache à une fausse lucidité d’esprit avec l’espoir d’éclaircir par le raisonnement ce que le sentiment a rendu trouble et obscur.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

Les choses dont on ne peut parler, il vaut mieux les taire.
Alberto Moravia - Œuvre : L'automate (1962)

J'ai raté la seule vie qu'il m'ait été concédé de vivre.
Alberto Moravia - Œuvre : L’homme nu et autres poèmes (2021)

Qu'est-ce que vivre ? C'est rester seul toujours et être connu de millions de personnes ou être entouré et ignoré de tout le monde ? C'est la vulgarité de l'intelligence ou bien l'élégance de la stupidité ? J'ai aimé la raison mais j'ai découvert qu'elle n'avait pas de mamelles de sorte qu'on ne peut rien téter.
Alberto Moravia - Œuvre : L’homme nu et autres poèmes (2021)

Il n'y a plus de place en ce monde que pour les malins, la niaiserie est un luxe qu'on ne peut plus se permettre. Et il faut devenir, encore plus malin, extrêmement malin, car notre époque est dangereuse : À qui donne un doigt, on prend le bras.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

L'avenir ne nous pardonne jamais les erreurs du passé.
Alberto Moravia - Œuvre : L'ennui (1960)

L'homme sans cesse évolue, et invente ses propres faiblesses. Qu'il transcende avec son imaginaire. Qui supplante dès lors ses besoins. Celui de toujours aller de plus en plus loin.
Alberto Moravia - Œuvre : L'ennui (1960)

La joie trouve rarement le chemin dans la perpétuité.
Alberto Moravia - Œuvre : L'ennui (1960)

L'argent, en soi, n'est rien : un pur symbole de la valeur, un moyen d'échange économique. Cependant il affecte presque toujours négativement tous les rapports où il entre en jeu. Il est le catalyseur du mal.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

Pour être humble, il faut aimer. Il faut avoir une sympathie diffuse, physiologique pour les choses et les êtres.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

Aimer, c'est ne pas être deux mais ne faire qu'un.
Alberto Moravia - Œuvre : L'automate (1964)

Mieux vaut un âne vivant qu'un professeur mort.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Il est plus difficile de ne pas jalouser un ami heureux que d'être généreux envers un ami dans le malheur.
Alberto Moravia - Œuvre : Les nouvelles romaines (1957)

Pour gagner de l'argent, il faut un don, mais pour le dépenser, il faut une culture.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

Les sentiments intenses ont ceci de bon qu’ils nous font passer à l’action en toute spontanéité, sans le concours de notre volonté, presque inconsciemment.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

L'amour est certainement et avant tout un sentiment ; mais aussi une ineffable et quasi spirituelle communion des corps.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

L'amour-propre est une curieuse bête, qui peut dormir sous les coups les plus cruels et puis s'éveille, blessé à mort, par une simple égratignure.
Alberto Moravia - Œuvre : La belle romaine (1947)

Si le mépris offense et déplaît plus que la haine, l'estime est plus douce que la bienveillance.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

L'argent est le meilleur et le plus sûr des appuis.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Un mal indéfini provoque des inquiétudes parce qu'au fond on espère jusqu'au bout qu'il n'est pas réel ; un mal certain inspire pendant quelque temps une morne tranquillité.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

Il y a dans l'amour une grande capacité non seulement d'illusion, mais encore d'oubli.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

L'homme veut toujours espérer même lorsqu'il est convaincu qu'il n'y a plus d'espoir.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

En matière d'argent, on ne peut se fier à personne.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Plutôt l'œuf aujourd'hui que la poule demain.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Il y a deux catégories de gens dans ce bas monde : les niais et les malins et, que je sache, personne n'a envie d'appartenir à la première catégorie. Le tout est de savoir certaines choses et d'avoir l'œil bien ouvert. Les gobe-mouches sont ceux qui croient aux balivernes des journaux.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

On peut tout prévoir, sauf le sentiment que pourra vous inspirer ce qu'on a prévu.
Alberto Moravia - Œuvre : L'ennui (1960)

Les mères ne sont jamais d'accord avec les hommes qui plaisent à leurs filles.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

Diriger consiste en grande partie à savoir se servir astucieusement des autres.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

Plus on est heureux, et moins on prête attention à son bonheur.
Alberto Moravia - Œuvre : Le mépris (1954)

Le mal c'est la destruction de la vie, c'est tout ce qui nous pousse vers la mort.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

Une femme doit rester fidèle à son mari quoi qu'il advienne.
Alberto Moravia - Œuvre : La Ciociara (1957)

L'éros est une force dangereuse qu'il vaut mieux apaiser par des actions propitiatoires.
Alberto Moravia - Œuvre : Entretiens avec Alberto Moravia (1970)

La liste des auteurs populaires :