Alexandre Dumas

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Alexandre Dumas

Écrivain français né le 24 juillet 1802 à Villers-Cotterêts dans l'Aisne, Alexandre Dumas est décédé le 5 décembre 1870 à Puys, quartier résidentiel de Dieppe, en Seine-Maritime. Il meurt à l'âge de 68 ans, Alexandre Dumas repose, depuis le 30 novembre 2002, au Panthéon de Paris. Alexandre Dumas, fils, mort le 27 novembre 1895, est inhumé au cimetière de Montmartre à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 60 citations de Alexandre Dumas :

Si la tête de ta mère s'est inclinée sur ta tête pendant la sombre et orageuse nuit de tes passions ; si c'est le bras de ta mère t'a soutenu pour faire ta première promenade de convalescence ; si la poitrine de ta mère s'est appuyée contre ta poitrine dans un de ces moments où l'on ne croit plus aux hommes, et où, les bras levés et tendus vers le ciel, on a plus que ces deux paroles : Mon Dieu ! mon Dieu ! Alors, ô mon bienheureux, tu as goûté le miel de la vie !
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

La France, c'est le phare qui éclaire le monde. Ce phare a été allumé par les plus grands hommes que le XVIIIe siècle ait produits : par les Voltaire, par les Diderot, par les Grimm, par les d'Alembert, par les Rousseau, par les Montesquieu, par les Helvétius. Dieu n'a pas fait naître tant et de si beaux génies pour que leur passage soit inutile et leur trace effacée.
Alexandre Dumas ; Le docteur mystérieux (1872)

Mon Dieu, qu'est-ce donc qu'un homme sans argent ? Une anecdote rabâchée, un plat réchauffé, un texte sans mélodie, une coquette devenue vieille, un fruit pourri, un calendrier du dernier an, un caniche perdu sans récompense promise.
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

Être sans argent est une secrète invitation de la nature à faire des dettes, avec l'ordre impitoyable donné par elle de ne pas les payer.
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

L'argent est un grelot que Dieu attache au cou des hommes insignifiants afin qu'ils ne se perdent pas dans la création, comme un bon pasteur attache une sonnette au cou d'un mouton imbécile, afin qu'il ne s'égare pas dans une forêt, ou que, s'il s'y égare, on puisse l'y retrouver.
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

La jeunesse est une fleur dont l'amour est le fruit.
Alexandre Dumas ; Le comte de Monte-Cristo (1846)

L'argent est un talon de botte en usage chez les petits hommes ; en grandissant le talon, ils arrivent à faire croire qu'ils sont de taille ordinaire, et même quelquefois de grande taille. Il est vrai qu'il n'y a guère que les sots qui se trompent si grossièrement, et encore parce qu'ils les mesurent à leur aune.
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

L'argent est une indemnité que Dieu donne à certaines gens, à cette condition expresse qu'ils ne sauront jamais ce que c'est que l'esprit, le talent ou le génie.
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

Dieu, dans sa divine prévoyance, n'a pas donné de barbe aux femmes, parce qu'elles n'auraient pas su se taire pendant qu'on les eût rasées.
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

Quand on n'inspire pas d'amour, il n'est pas désobligeant d'inspirer un peu de crainte.
Alexandre Dumas ; Ange Pitou (1851)

Être sans argent est une traite sur le ciel, écrite avec l'encre sympathique, qui ne devient visible que lorsqu'on a jeté sur elle la poussière de sa propre tombe.
Alexandre Dumas ; Saphir, pierre précieuse montée (1854)

L'amour-propre est une vipère endormie sur laquelle il n'est jamais prudent de marcher, à moins qu'on ne l'écrase d'un coup.
Alexandre Dumas ; Ange Pitou (1851)

Plus le cercle qui nous enferme dans la famille est infranchissable pour les étrangers, plus l'amour de la famille est grand chez nous.
Alexandre Dumas ; Le docteur mystérieux (1872)

Il n'y a d'amitié qu'entre égaux.
Alexandre Dumas ; Kean (1836)

La maman crie d'abord... puis elle pleure, puis elle sanglote... puis elle pardonne.
Alexandre Dumas ; Louise Bernard (1843)

Si inexpérimenté que soit le narrateur, il y a toujours une éloquence puissante dans le récit des grandes choses, fait par celui qui les a vues.
Alexandre Dumas ; Les aventures de John Davys (1840)

Cette douleur des âmes fortes, qui ne se répand pas au dehors et qui s'alimente de son silence, est la plus dangereuse et la plus terrible ; au lieu de filtrer goutte à goutte par la voie des larmes, elle s'amasse dans les profondeurs de la poitrine, et ce n'est que lorsque la poitrine se brise que l'on voit les ravages qu'elle a produits.
Alexandre Dumas ; Les aventures de John Davys (1840)

L'amour est la plus égoïste de toutes les passions.
Alexandre Dumas ; Les trois mousquetaires (1844)

Rien ne réussit comme le succès.
Alexandre Dumas ; L'Ange Pitou, I, VII (1851)

Quand la reconnaissance se fait, les confidences s'ensuivent.
Alexandre Dumas ; La comtesse de Charny (1853)

Une bonne œuvre en rachète deux mauvaises.
Alexandre Dumas ; Mademoiselle de Belle-Isle, II, 2 (1837)

Une bonne action trouve toujours sa récompense.
Alexandre Dumas ; Mademoiselle de Belle-Isle, I, 5 (1837)

Ce qui rend malheureux en amour, c'est moins de ne pas être aimé quand on aime, que d'être encore aimé quand on n'aime plus.
Alexandre Dumas ; Mademoiselle de Belle-Isle, I, 1 (1837)

Le souvenir de celui qui passe est d'autant plus durable qu'il a été plus mystérieux.
Alexandre Dumas ; Le comte Hermann, II, 1 (1849)

Il n'y a pas de gens qu'on oublie plus vite que ceux que l'on connaît trop.
Alexandre Dumas ; Le comte Hermann, II, 1 (1849)

Il n'y a pas d'homme qui devienne plus indifférent que celui que l'on rencontre tous les jours.
Alexandre Dumas ; Le comte Hermann, II, 1 (1849)

Je viens du passé, je me nomme l'Espérance, je vais vers l'avenir.
Alexandre Dumas ; Le comte Hermann, II, 1 (1849)

L'amour brise les grilles et se rit des verrous.
Alexandre Dumas ; Le chevalier de Maison-Rouge (1846)

Une réputation sans tache commande la confiance et le respect.
Alexandre Dumas ; Kean (1836)

Plus lâche qu'un homme qui refuse de se battre... c'est un homme qui s'attaque à une femme.
Alexandre Dumas ; Kean (1836)