Alfred Victor, comte de Vigny

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Alfred de Vigny
Écrivain, romancier et poète français né le 27 mars 1797 à Loches dans l'Indre-et-Loire, Alfred de Vigny est décédé le 17 septembre 1863 à Paris. Il meurt à l'âge de 66 ans d'un cancer à l'estomac, Alfred de Vigny repose au cimetière de Montmartre à Paris. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 77 citations de Alfred de Vigny :

Tous les crimes et les vices viennent de faiblesse ; ils ne méritent donc que la pitié !
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1824)
La seule chose essentielle pour les hommes, c'est de tuer le temps.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Il est des moments dans la vie où l'on souhaite avec ardeur de fortes commotions pour se tirer de petites douleurs.
Alfred de Vigny ; Cinq-Mars (1826)
L'ennui est la maladie de la vie, on se fait des barrières pour les sauter.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Un homme passe, mais un peuple se renouvelle.
Alfred de Vigny ; Cinq-Mars (1826)
La plus belle muse du monde ne peut suffire à nourrir son homme.
Alfred de Vigny ; Chatterton (1835)
Mon âme n'a pour aliment que l'amour d'une femme.
Alfred de Vigny ; La colère de Sanson, Les destinées (1839)
Un calculateur véritable ne laisse rien subsister d'inutile autour de lui.
Alfred de Vigny ; Chatterton (1835)
Chacun a le droit de dépenser sa fortune comme il l'entend.
Alfred de Vigny ; Chatterton (1835)
L'art ne doit jamais être considéré que dans ses rapports avec la beauté idéale. Il faut le dire, ce qu'il y ajoute de vrai n'est que secondaire ; c'est seulement une illusion de plus dont il s'embellit, un de nos penchants qu'il caresse. Il pourrait s'en passer, car la vérité dont il doit se nourrir est la vérité d'observation sur la nature humaine et non l'authenticité du fait.
Alfred de Vigny ; Cinq-Mars (1826)
Voir est tout et tout pour moi. Un seul coup d'œil me révèle un pays, et je crois deviner sur le visage, une âme.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Etouffer, ou engourdir la douleur ; la rendre inoffensive comme un serpent familier.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Une sensibilité extrême, refoulée dès l'enfance, demeurée enfermée dans le coin le plus secret du cœur. Le monde ne vit plus, pour jamais, que les idées.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
L'ennui est la maladie de la vie, et cependant il suffirait d'aimer quelque chose, n'importe quoi, ou de vouloir avec suite un événement quelconque, pour être en goût de vivre, et s'y maintenir quelques années.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Quand on se sent pris d'amour pour une femme, avant de s'engager on devrait se dire : Comment est-elle entourée ? Quelle est sa vie ? — Tout le bonheur de l'avenir est appuyé là-dessus.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
La solitude seule est la source des inspirations.
Alfred de Vigny ; Stello (1832)
L'ennui est la maladie de la vie, pour la guérir, il suffit de peu de chose : aimer ou vouloir.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Chaque homme n'est que l'image d'une idée de l'esprit général.
Alfred de Vigny ; Le journal d'un poète (1829)
La vie est une tempête, il faut s'accoutumer à tenir la mer.
Alfred de Vigny ; Chatterton (1835)
Puissent vos beaux yeux ne jamais pleurer, et vos lèvres sourire sans cesse.
Alfred de Vigny ; Chatterton (1835)
Aimez ce que jamais on ne verra deux fois.
Alfred de Vigny ; La maison du berger, Les destinées (1844)
En politique, je n'ai plus de cœur : Je ne suis pas fâché qu'on me l'ait ôté, il gênait ma tête.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Il n'y a pas un homme qui ait le droit de mépriser les hommes.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
La religion de l'honneur a son dieu toujours présent dans notre cœur.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
L'indépendance fut toujours mon désir, et la dépendance ma destinée.
Alfred de Vigny ; Journal d'un poète (1835)
Qu'attendre d'un monde où l'on vient avec l'assurance de voir mourir son père et sa mère ?
Alfred de Vigny ; Stello (1832)
L'humanité fait un interminable discours dont chaque homme illustre est une idée.
Alfred de Vigny ; Le journal d'un poète (1829)
L'art est la vérité choisie.
Alfred de Vigny ; Le journal d'un poète (1829)
Le pouvoir qui suit l'opinion est fort ; le pouvoir qui heurte l'opinion tombe.
Alfred de Vigny ; Le journal d'un poète (1829)
L'histoire du monde n'est autre chose que la lutte du pouvoir contre l'opinion générale.
Alfred de Vigny ; Le journal d'un poète (1829)