Bernard Le Bouyer de Fontenelle

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Bernard Fontenelle
Écrivain, poète et philosophe français né le 11 février 1657 à Rouen en Seine-Martime, Bernard Fontenelle est décédé le 9 janvier 1757 à Paris. Élu membre de l'Académie française le 23 avril 1691, Bernard Fontenelle meurt presque centenaire et repose dans l'église Saint-Roch à Paris. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 49 citations de Bernard Fontenelle :

Il y a sur terre plus de bonheur que d'heureux.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Les plus grandes âmes sont celles qui s'arrangent le mieux dans la situation présente, et qui dépensent le moins en projets pour l'avenir.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Une femme qui n'est que jolie ne peut être qu'un joli hochet.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Si l'opinion est la reine du monde, elle est l'impératrice de France.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Il n'y a rien où la patience éclate avec plus d'avantages que dans les injures.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Si vous ôtez aux hommes toutes les chimères, quel plaisir leur restera-t-il ?
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La beauté du corps inspire l'amour, celle de l'âme commande l'estime.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La force des femmes est dans leur faiblesse.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
L'esprit de modération, et une certaine sagesse dans la conduite, laissent les hommes dans l'obscurité, il leur faut de grandes vertus pour être connus et admirés, ou peut-être de grands vices.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La libéralité, dont la bonté n'est pas la source, est une profusion qui conduit à l'avarice, et qui ne peut subsister que par elle, mais quand elle naît de la bonté, elle ne connaît point de voies légitimes pour fournir à ses désirs qu'une sage économie.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La flatterie grossière offense un homme délicat au lieu de lui plaire, et elle est ordinairement punie par le mépris, mais quand c'est une langue habile qui a su épargner la pudeur de celui qui est flatté et contenter sa vanité, il faut avoir beaucoup d'esprit pour la rejeter.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Les vertus des femmes sont difficiles, parce que la gloire n'aide pas à les pratiquer. Vivre chez soi ; ne régler que soi et sa famille, être simple, juste et modeste, sont des vertus pénibles, parce qu'elles sont obscures : il faut avoir bien du mérite pour n'être vertueuse qu'à ses propres yeux.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Rien n'est plus triste que la vie des femmes qui n'ont su être que belles, car rien n'est plus court que le règne de la beauté, et il n'y a qu'un fort petit nombre d'années de différence entre une très belle femme, et une femme qui ne l'est plus.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Le mauvais exemple des grands est contagieux aux petits.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
L'esprit a ses besoins, qui sont peut-être plus étendus que ceux du corps. Il veut savoir, et tout ce qui peut être connu lui est nécessaire.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
L'envieux est malheureux de son malheur, et du bonheur d'autrui aussi.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La femme égoïste est un monstre, la nature ne l'avait faite que pour autrui.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Ne prenez pas la vie au sérieux ; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant.
Bernard Fontenelle ; Les maximes et pensées (1657-1757)
L'amour est le plus matinal de nos sentiments.
Bernard Fontenelle ; Du bonheur (1724)
Le plus grand secret pour le bonheur, c'est d'être bien avec soi.
Bernard Fontenelle ; Du bonheur (1724)
Le véritable courage est très opposé à la témérité qui n'examine rien.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La considération n'enivre pas celui qui en jouit, et n'humilie pas celui qui l'accorde.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
On est rarement maître de se faire aimer, on l'est toujours de se faire estimer.
Bernard Fontenelle ; Les entretiens (1702)
Mieux vaut faire et se repentir, que se repentir et ne rien faire.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La vérité dans tout ; la vérité avant tout ; la vérité par dessus tout.
Bernard Fontenelle ; Les maximes et pensées (1657-1757)
Il n'y a point de passion qui ébranle tant la sincérité du jugement que la colère.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Afin que le sentiment du bonheur puisse entrer dans l'âme, ou qu'il y puisse séjourner, il faut avoir nettoyé la place, et chassé tous les maux imaginaires.
Bernard Fontenelle ; Du bonheur (1724)
On doit entendre par le mot bonheur, un état, une situation telle qu'on en désirât la durée sans changement, et en cela le bonheur est différent du plaisir, qui n'est qu'un sentiment agréable, mais court et passager, et qui ne peut jamais être un état. La douleur aurait bien plutôt le privilège d'en pouvoir être un.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
En fait de bonheur, c'est souvent l'exception qui flatte.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La beauté de l'esprit donne de l'admiration, celle de l'âme procure l'estime, et celle du corps inspire l'amour. L'esprit, il est vrai, peut causer des passions, mais le corps recueille le profit des passions que l'esprit a inspirées.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Qu'un malheur ait quelque chose de singulier, non seulement ce qu'il a de réel nous afflige, mais sa singularité nous irrite et nous aigrit.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Le bonheur d'être vertueux peut quelquefois venir de la nature, mais le mérite de l'être ne peut jamais venir que de la raison.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
L'avenir est le plus grand leurre des hommes.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Un caractère doux promet naturellement de la modestie.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Pour bien juger, il faut être à un juste point de vue ; nous voulons juger de nous, et nous en sommes trop près ; nous voulons juger des autres, et nous en sommes trop loin.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Les choses du monde les plus agréables sont dans le fond si minces, qu'elles ne toucheraient pas beaucoup si l'on y faisait une réflexion un peu sérieuse.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Le présent n'est qu'un instant, et les hommes n'y veulent pas borner toutes leurs vues ; ils les étendent le plus qu'il leur est possible, et ils gagnent quelque chose sur l'avenir, car l'avenir est le grand leurre des hommes.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Dans ce monde on ne saurait être en patience ce qu'on y est, on anticipe toujours sur ce qu'on fera.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
La vanité se joue de la vie des hommes, ainsi que de tout le reste. Un père laisse le plus d'enfants qu'il peut, afin de perpétuer son nom. Un conquérant, afin de perpétuer le sien, extermine le plus d'hommes qu'il lui est possible.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Les opinions communes sont la règle des opinions saines, pourvu qu'on les prenne à contre-sens.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Pour trouver la vérité, il faut tourner le dos à la multitude.
Bernard Fontenelle ; Les maximes et pensées (1657-1757)
L'amour-propre est le plus dangereux ennemi de la raison, c'est lui qui enfle l'orgueilleux, qui rend l'avare insatiable, qui échauffe le belliqueux, et qui assoupit le paresseux : il tient en main le gouvernail des actions humaines.
Bernard Fontenelle ; Les maximes et pensées (1657-1757)
Le superstitieux a nécessairement le jugement faux, l'âme faible, et parfois le cœur dur, il met une force idéale à la place de la raison.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Il n'y a rien, jusqu'à la vérité même, à qui un peu d'agrément ne soit nécessaire.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Pour être heureux avec les passions, il faut que toutes celles que l'on a s'accommodent les unes avec les autres.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Une femme peut gouverner toujours à sa fantaisie l'homme du monde le plus impérieux, pourvu qu'elle ait beaucoup d'esprit, assez de beauté et peu d'amour.
Bernard Fontenelle ; Les pensées et réflexions (1757)
Tous les préjugés ont un fondement.
Bernard Fontenelle ; Traité de la liberté de l'âme (1700)
De mémoire de rose, il n'y a qu'un jardinier au monde.
Bernard Fontenelle ; Les maximes et pensées (1657-1757)
Chacun est envié pendant qu'il est lui-même envieux.
Bernard Fontenelle ; Du bonheur (1724)

La liste des auteurs populaires :