Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations de Casimir Delavigne.

1 — Qui est Casimir Delavigne ?

Photo de Casimir Delavigne Biographie courte : Académicien, poète et dramaturge français né le 5 avril 1793 au Havre dans la Seine-Maritime, Casimir Delavigne est décédé le 11 décembre 1843 à Lyon dans le Rhône. Élu à l'Académie française le 24 février 1825, Delavigne est mort à l'âge de 50 ans et repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris. (Source : Wikipédia)

2 — Les 56 pensées et citations de Casimir Delavigne :

Quand l'esclave imprudent pour ses maîtres combat, tout son sang prodigué se répand sans éclat.

Casimir Delavigne - Les vêpres siciliennes, I, 2, le 23 octobre 1819.

Les soupçons qu'on veut fuir vous rongent à tous moments.

Casimir Delavigne - La princesse Aurélie, III, 2, le 6 mars 1828.

À force de souffrance, on perd toute assurance.

Casimir Delavigne - Les enfants d'Edouard, I, 3, le 18 mai 1833.

Mauvaise herbe est précoce, et croit avant le temps.

Casimir Delavigne - Les enfants d'Edouard, I, 2, le 18 mai 1833.

Les vertus, le courage, valent mieux que la grâce et qu'un joli visage.

Casimir Delavigne - Les enfants d'Edouard, I, 1, le 18 mai 1833.

Plus une calomnie est difficile à croire, plus pour la retenir les sots ont de mémoire.

Casimir Delavigne - Les enfants d'Edouard, I, 3, le 18 mai 1833.

Une fille est au mieux sous l'aile de sa mère.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, II, 7 (1823)

Il n'est pas de bon mot qui vaille un bon office.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, III, 2 (1823)

Mes torts étaient bien grands, les siens plus grands encore, mais loin de nous ces débats qui troublent les ménages : les raccommodements ont leurs avantages.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards (1823)

On ne sait pas souvent combien l'on est coupable.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, III, 4 (1823)

La mort d'un honnête homme est un poids éternel.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, IV, 6 (1823)

On est moins tolérant pour des goûts qu'on n'a plus.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, IV, 3 (1823)

Le ridicule cesse où commence le crime.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, IV, 6 (1823)

Tout pouvoir excessif meurt par son excès même.

Casimir Delavigne - Louis XI, V, 8, le 11 février 1832.

Que de notre hymen le joug est pesant !

Casimir Delavigne - Les vêpres siciliennes, I, 5, le 23 octobre 1819.

Qui m'accable d'avance, il m'accuse il m'offense.

Casimir Delavigne - Les vêpres siciliennes, I, 5, le 23 octobre 1819.

L'ami de mon choix c'est mon hôte et mon frère.

Casimir Delavigne - Les vêpres siciliennes, I, 4, le 23 octobre 1819.

Le pardon d'un crime est le prix d'un aveu.

Casimir Delavigne - Les vêpres siciliennes, I, 4, le 23 octobre 1819.

Un amour dédaigné cesse d'être invincible.

Casimir Delavigne - Les vêpres siciliennes, I, 4, le 23 octobre 1819.

Tant qu'on est redoutable on n'est point innocent.

Casimir Delavigne - Les vêpres siciliennes, IV, 4, le 23 octobre 1819.

L'égoïsme et l'orgueil sont aveugles et sourds.

Casimir Delavigne - Les trois Messéniennes, Le besoin de s'unir (1818)

Des penchants de son âme on n'est pas toujours maître.

Casimir Delavigne - La princesse Aurélie, II, 3, le 6 mars 1828.

On doit punir un tort comme on paie un service.

Casimir Delavigne - La princesse Aurélie, II, 2, le 6 mars 1828.

Qui veut marcher longtemps se repose en chemin.

Casimir Delavigne - La princesse Aurélie, I, 1, le 6 mars 1828.

Plus le péril fut grand, plus grand est le vainqueur.

Casimir Delavigne - La princesse Aurélie, III, 7, le 6 mars 1828.

Pour un traître point de pardon.

Casimir Delavigne - Charles VI, I, 8, le 15 mars 1843.

Les traîtres d'aujourd'hui sont des héros demain.

Casimir Delavigne - Marino Faliero, II, 8 (1829)

On croit aisément au bonheur qu'on désire.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 10, le 11 février 1832.

On se croit quelque chose, on n'est rien.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 5, le 11 février 1832.

Un jeune orgueil qu'on flatte aisément prend le change.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 5, le 11 février 1832.

L'on pleure le jour d'avoir trop ri la veille.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

Au jour de l'échéance force est bien, malgré soi, d'acquitter sa créance.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

Chacun, dans ce monde, a ses maux en partage.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

Il n'est pauvre ici-bas qu'un plus pauvre n'envie.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

Quel que soit notre lot, nous nous en plaignons tous, et le plus mécontent fait encore des jaloux.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

La pluie et le beau temps, la peine et le plaisir ; c'est à prendre ou laisser, on ne peut pas choisir.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

Jamais un lit n'est dur quand on fut matinal.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

Mauvaise ou bonne, on prend la santé comme Dieu nous la donne.

Casimir Delavigne - Louis XI, III, 3, le 11 février 1832.

Quoi que fasse un maître, il a toujours raison.

Casimir Delavigne - Louis XI, le 11 février 1832.

L'écho dénonce, et les murs ont des yeux.

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 6, le 11 février 1832.

L'or est un grand ministre.

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 5, le 11 février 1832.

Un bon traité vaut mieux qu'une victoire.

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 5, le 11 février 1832.

De mon bonheur advienne que pourra.

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 2, le 11 février 1832.

Ce qu'on a donné ne saurait se reprendre.

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 2, le 11 février 1832.

Trahir un serment, c'est forfaire à l'honneur.

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 2, le 11 février 1832.

On raconte, j'écoute ; et sans qu'on le soupçonne, je répète !

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 2, le 11 février 1832.

Tout plaît à dix-sept ans, et plus tard, l'avenir qui vous charme, épouvante un vieillard.

Casimir Delavigne - Louis XI, II, 2, le 11 février 1832.

Chaque pas dans la vie est un pas vers la mort.

Casimir Delavigne - Louis XI, I, 9, le 11 février 1832.

Le remède contre les maux est de savoir souffrir.

Casimir Delavigne - Louis XI, I, 8, le 11 février 1832.

Nous mesurons autrui sur ce peu que nous sommes, et le dégoût de soi-même au mépris des hommes.

Casimir Delavigne - Louis XI, I, 6, le 11 février 1832.

Faites ce que je dis et non ce que j'ai fait.

Casimir Delavigne - Louis XI, le 11 février 1832.

Aimez qui vous résiste, et croyez qui vous blâme.

Casimir Delavigne - Louis XI, V, 15, le 11 février 1832.

On ne vante jamais que ceux qu'on ne craint guère.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, III, 5 (1823)

Quand on aime avec crainte, on aime avec excès.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, III, 2 (1823)

À sa juste valeur j'estime la noblesse.

Casimir Delavigne - L'école des vieillards, II, 7 (1823)

Le courage fait les vainqueurs ; la concorde, les invincibles.

Casimir Delavigne - La troisième Messénienne, 114-115 (1822)

3 — La liste des auteurs populaires :

Top