Citations Charles Dubois - Ses 49 citations

Charles Dubois

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Charles Dubois

Dubois Charles, capitaine. Ses principales œuvres : Question des officiers pensionnés (1856), Considérations sur cinq fléaux : l'abus du corset, l'usage du tabac, la passion du jeu, l'abus des liqueurs fortes et l'agiotage (1857), Nouvelles montagnardes (1858), Instruction pour les fumeurs et les priseurs (1858), La France devant l'Europe et l'alliance russe (1859), Nouvelles d'atelier (1859), et Alger en 1861 (1861).

Les 49 citations de Charles Dubois :

Un homme d'une grande bravoure, sans probité, n'en est pas moins un être méprisable.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

L'égoïsme paralyse le génie, et retarde le progrès.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

La sincérité est la première qualité de l'homme de bien.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

La persévérance fait surmonter bien des obstacles.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

On se repent rarement de n'avoir pas assez parlé, mais on se repent toujours d'avoir trop parlé.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Parler peu, écouter, et réfléchir beaucoup, sont choses fort sages.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Il est bien plus difficile de conserver la liberté que de l'acquérir.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Être instruit produit deux avantages : on décide moins, et on décide mieux.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

L'ingratitude est la fille d'une âme basse, égoïste et méchante.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Les flammes de la charité sèchent les larmes de la douleur.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Quelque puissant qu'on soit, on est jamais injuste impunément.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

L'instruction est un point capital, mais savoir la mettre en pratique n'est pas moins essentiel.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Décomposez la fatuité, vous y trouverez un grain d'impertinence, deux de vanité et trois de sottise.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

L'ennui ne peut s'emparer que d'un cœur sans charité, ou d'un esprit vide.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Si vous voulez élever votre âme, instruisez-vous, rendez-vous utile, faites de belles actions.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

La difficulté de réussir ne fait qu'ajouter à la nécessité d'entreprendre.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Le désordre est le chemin le plus court pour aller à l'hôpital.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Les biens que l'on désirent empêchent de jouir de ceux que l'on possède.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Profitez toujours d'un bon conseil, de quelque côté qu'il vienne.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Un homme égoïste est ordinairement fourbe et ingrat, il n'y a pas loin d'un tel être à un scélérat.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

L'égoïsme, fils de l'erreur et d'un mauvais penchant, est le plus grand de tous les fléaux, puisqu'il est le père de l'injustice et de presque tous les autres maux qui accablent l'espèce humaine.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

La curiosité et l'indiscrétion sont filles de l'indélicatesse, elles conduisent à la déconsidération.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Il faut quelquefois céder par politesse, quand même on aurait la certitude d'avoir raison.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Les plus belles conquêtes sont celles qui se font dans le domaine des sciences.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)

Voulez-vous connaître le bonheur ? Soulagez la misère, faites des heureux.
Charles Dubois ; Les considérations sur cinq fléaux (1857)