Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Eugen Avtsine dit, Claude Aveline

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Claude Aveline Écrivain, romancier et poète français né de parents russes le 19 juillet 1901 à Paris, Claude Aveline est décédé le 4 novembre 1992 dans sa ville natale. Il meurt à l'âge de 91 ans dans son appartement parisien, au 12 rue Théophraste-Renaudot, dans le 15e arrondissement. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Ce dictionnaire vous propose 36 citations de Claude Aveline :

L'amour est un enfant jaloux, il n'admet pas de rivaux.
Claude Aveline ; Et tout le reste n'est rien (1951)
Le pire est l'ennemi du mal.
Claude Aveline ; Avec toi-même et coetera (1944)
Un homme blanc, un homme noir, un homme jaune : toutes les larmes sont salées.
Claude Aveline ; Pégomancie (1949)
Se mentir à soi-même, c'est aussi grave que de mentir aux autres.
Claude Aveline ; Madame Maillart (1930)
Ceux qui s'honorent de montrer aux hommes la vérité toute nue ne sont peut-être pas ceux qui contribuent le plus rapidement à son triomphe.
Claude Aveline ; Pégomancie (1949)
Dieu est la bonté, la vérité, la morale, la justice.
Claude Aveline ; Pégomancie (1949)
La règle : Tout est bon qui ne fait point scandale.
Claude Aveline ; Chroniques d'un cinéphile (1931-1939)
L'absence de mauvais goût n'est pas un goût, l'art est toujours un risque.
Claude Aveline ; Le haut mal des créateurs (1973)
Demeurer après l'abandon là où nous avons été heureux, quelle détresse pour les amours !
Claude Aveline ; Et tout le reste n'est rien (1951)
L'habit ne fait pas le moine, mais il fait l'homme du monde.
Claude Aveline ; Les réflexions de Monsieur F.A.T. (1943)
Inutile d'interroger le Ciel, il a réponse à tout.
Claude Aveline ; Avec toi-même et coetera (1944)
L'humanité seule souffre d'une maladie honteuse : la misère.
Claude Aveline ; Les amours et les haines (1952)
Être philosophe, cela consiste à exprimer en formules lapidaires des réflexions imbéciles.
Claude Aveline ; Les réflexions de Monsieur F.A.T. (1943)
L'insolite, jusque dans son excès, vaut mieux que le banal.
Claude Aveline ; Plus vrais que soi (1947)
Quand on croit prendre parti, on est toujours, déjà, de parti pris.
Claude Aveline ; Les réflexions de Monsieur F.A.T. (1943)
Comme l'amour, comme la mort, la vérité a besoin des voiles du mensonge.
Claude Aveline ; Pégomancie (1949)
Être libre, c'est avoir en soi la conscience d'un pouvoir moral.
Claude Aveline ; Le haut mal des créateurs (1973)
Il y a des mots qui existent pour des choses qui n'existent pas : bonheur, par exemple.
Claude Aveline ; Le prisonnier (1934-1935)
On aime toujours bien qui est plus bête ou plus enfant que soi.
Claude Aveline ; Le temps mort et autres récits (1944)
Plus que la femme, l'homme est contraint au désir ; il ne l'est pas moins à l'amour.
Claude Aveline ; Et tout le reste n'est rien (1951)
Qu'est-ce que la mort ? Un mauvais moment à trépasser.
Claude Aveline ; Les réflexions de Monsieur F.A.T. (1943)
L'insolence est l'arme des personnes bien nées.
Claude Aveline ; Les réflexions de Monsieur F.A.T. (1943)
La générosité n'est qu'une indifférence qui se donne des airs.
Claude Aveline ; Les réflexions de Monsieur F.A.T. (1943)
L'amour idéal est celui qui se dresse en tiers dans l'existence de deux êtres qui s'aiment.
Claude Aveline ; Et tout le reste n'est rien (1951)
Vivre ne se borne pas à naître un jour.
Claude Aveline ; Les mots de la fin (1952-1955)
Fais que chaque heure de ta vie sois belle ; le moindre geste est un souvenir futur.
Claude Aveline ; Avec toi-même et coetera (1944)
L'homme qui réclame la liberté, c'est au bonheur qu'il pense.
Claude Aveline ; Avec toi-même et coetera (1944)
Vivre, c'est ne pas vivre dans les demi-teintes, il faut le plein soleil ou la tempête.
Claude Aveline ; Les amours et les haines (1952)
Reconnaître, c'est prouver que je ne cache rien.
Claude Aveline ; C'est vrai, mais il ne faut pas le croire (1955)
Je suis au secret avec mon secret.
Claude Aveline ; Le temps mort et autres récits (1944)
L'amour est plus fort que la mort.
Claude Aveline ; Les amours et les haines (1952)
Rien n'est jamais sorti de rien.
Claude Aveline ; Les amours et les haines (1952)
Une chaumière et un cœur : j'en suis !
Claude Aveline ; Nocturnes (1947)
L'imagination la plus folle a moins de ressources que le destin.
Claude Aveline ; Brouart et le désordre (1960)
L'absence de l'être aimé laisse derrière soi un lent poison qui s'appelle l'oubli.
Claude Aveline ; Et tout le reste n'est rien (1951)
Vieillir, c'est s'arrêter de vivre alors que la vie continue.
Claude Aveline ; Et tout le reste n'est rien (1951)

La liste des auteurs populaires :