Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Georges Victor Marcel Moinaux, dit Georges Courteline

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Georges CourtelineRomancier et dramaturge français né le 25 juin 1858 à Tours dans l'Indre-et-Loire, Georges Courteline est mort à l'âge de 71 ans le 25 juin 1929 à Paris.Il est élu à l'Académie Goncourt en 1926, et repose au cimetière du Père-Lachaise situé dans le 20e arrondissement de la ville de Paris.Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 66 pensées et citations de Georges Courteline :

Tromper, toute la femme est là.
Georges Courteline - Œuvre : Bourbouroche (1893)

Neuf fois sur dix, la loi, cette bonne fille, sourit à celui qui la viole.
Georges Courteline - Œuvre : L'Article 330 (1900)

Le dédain de l'argent est fréquent surtout chez ceux qui n'en ont pas.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Une liaison vaut mieux que bien des ménages.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Il y a deux choses chez la femme : sa caresse et sa tendresse.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Faire le malin est le propre de tout imbécile.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Mieux vaut une explication franche qu'une situation fausse.
Georges Courteline - Œuvre : La cruche ou J'en ai plein le dos de Margot (1909)

Tu n'empêcheras jamais les gens qui aiment d'être jaloux.
Georges Courteline - Œuvre : Bourbouroche (1893)

Qui donne la leçon doit l'exemple.
Georges Courteline - Œuvre : Le gendarme est sans pitié (1899)

Allez file ! bon voyage, bon vent ! la paille au derrière et le feu dedans !
Georges Courteline - Œuvre : Le train de 8 heures 47 (1888)

Il y a des gens qui font jaillir la sympathie comme une étincelle d'un caillou.
Georges Courteline - Œuvre : Les femmes d'amis (1885-1887)

Mon pauvre idiot, tout, en vous, tout respire et trahit la démence !... Depuis la bouffonnerie de votre accoutrement jusqu'à l'absurdité sans nom de votre visage !
Georges Courteline - Œuvre : Le commissaire est bon enfant (1900)

L'imbécillité humaine est un bien curieux spectacle.
Georges Courteline - Œuvre : Le coup de fusil (1895)

Jeunes lèvres contre jeunes lèvres : avec ça, on fait un bouquet.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

L'argent est une espèce d'imbécile qui s'en croit, pénétré, sans qu'on sache pourquoi, du sentiment de sa supériorité sur le labeur qu'il rémunère et traite volontiers en maraud.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

L'homme est le seul mâle qui halte sa femelle : il est donc le plus brutal des mâles, à moins que, de toutes les femelles, la femme ne soit la plus insupportable.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Qui pardonne aux gens ne doit pas être tout le temps à le leur corner aux oreilles.
Georges Courteline - Œuvre : La paix chez soi (1903)

Contre la force, il n'y a pas de résistance.
Georges Courteline - Œuvre : Un client sérieux (1896)

Ne pas abuser de sa force pour en éblouir les faibles est le propre de tout esprit élevé et noble.
Georges Courteline - Œuvre : Ah ! Jeunesse ! (1894)

Moins le poste que vous occupez sera élevé, plus votre absence sera remarquée.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

La femme ne voit jamais ce que l'on fait pour elle, elle ne voit que ce qu'on ne fait pas.
Georges Courteline - Œuvre : La paix chez soi (1903)

On peut se quitter faute de pouvoir s'entendre, et conserver de l'estime l'un pour l'autre.
Georges Courteline - Œuvre : La paix chez soi (1903)

Il est nécessaire que la femme sente le maître dans le mari.
Georges Courteline - Œuvre : Virginie et Paul (1922)

L'amour simplifie tout, et la dureté des jours s'efface au souvenir de la douceur des nuits.
Georges Courteline - Œuvre : Virginie et Paul (1922)

Quoi qu'on fasse, on est toujours le fantoche de quelqu'un, c'est un malheur dont on ne meurt pas.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Il n'est nulle honte à être un « vieux cochon », mais beaucoup de ridicule à être un vieil imbécile.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Les vieilles amitiés s'improvisent.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Qui dit « Vieillesse » dit « Tout Perte ».
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Mieux que n'importe quel médecin au monde, la nature sait ce qui nous convient.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

Chaque âge a ses plaisirs ; mais la jeunesse garde tout pour elle.
Georges Courteline - Œuvre : La philosophie de Courteline (1917)

La liste des auteurs populaires :