Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Jean-Étienne-Judith Forestier dit Boinvilliers

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean-Étienne-Judith Forestier Professeur de belles-lettres et écrivain français né le 3 juillet 1764 à Versailles, Jean-Étienne-Judith Forestier, dit Boinvilliers, est décédé le 1er mai 1830 à Ourscamp, commune de Chiry-Ourscamp située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Ce dictionnaire vous propose 27 citations de Jean-Étienne-Judith Forestier :

Les véritables et justes conquêtes sont celles que chacun fait chez soi en favorisant l'agriculture, en encourageant les talents, en multipliant les hommes et les autres productions de la nature.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Qu'est-ce qu'une maîtresse ? C'est une femme auprès de laquelle on ne se souvient plus de ce qu'on sait par cœur, c'est-à-dire de tous les défauts inhérents à son sexe.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
L'homme de bien n'est occupé que de sa vertu ; le méchant ne l'est que de ses richesses. Le premier pense continuellement à l'intérêt de la République ; mais le second a d'autres soucis, il ne pense qu'à ce qui le touche.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
L'eau qui tombe goutte à goutte parvient à consumer la pierre.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Le nom de la vertu sert à l'intérêt tout autant que le vice.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Notre repentir n'est pas tant un regret du mal que nous avons commis qu'une crainte de celui qui peut en résulter pour nous.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Ce n'est pas assez que d'avoir de grandes qualités, il faut encore savoir les économiser.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Le lendemain, enfant de la veille, succède à tous ses droits au temps, mais il est souvent déshérité.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Chasse la cupidité de ton cœur, tes pieds seront à l'abri des fers.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La vertu est belle dans les plus laids, et le vice est laid dans les plus beaux.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Que d'épines sur une seule rose !
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Imprime le cachet sur l'argile tandis qu'elle est humide.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Le crime est le bourreau de l'âme.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Les excuses sont rarement exemptes de mensonge.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Un fleuve paisible a ses rives fleuries.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La haine est la carie de l'âme, elle use la vie, et précipite des instants dont on ne jouit que lorsqu'on aime ses semblables.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
On guérit la folie, mais comment redresser un esprit de travers ?
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
L'homme sage exposera toujours sa vie pour le bien public et pour défendre sa patrie.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Travaille à purifier tes pensées ; si tes pensées ne sont pas mauvaises, tes actions ne le seront point.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La magnificence est le moyen du fat pour attirer les regards du sot.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Nous échappons à la paresse, mais nous y revenons toujours.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La loi qui fait couler le sang familiarise avec le sang ; l'échafaud est l'école de l'assassin, comme les boucheries sont l'école des bourreaux.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Tel homme prodigue les conseils pour vous enseigner à vivre, qui ne donnerait pas un écu pour vous empêcher de mourir.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
L'homme savant, qui parle, ressemble à l'homme généreux, qui donne ; cependant la pauvreté tend la main, et l'ignorant ferme l'oreille.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Ceux qui connaissent le monde savent que se corriger est possible, et que se déguiser ne l'est pas.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Ce sont ceux qui ont le moins de livres qui en lisent le plus.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Le cuivre a beau être doré, il n'est que du cuivre : ainsi en est-il d'un fat ; fût-il le premier du Conseil, il n'est qu'un fat.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)

La liste des auteurs populaires :