Citations Jean-François Ancelot - Ses 25 citations

Jean-François Ancelot

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean-François Ancelot

Poète, romancier et auteur dramatique français né le 9 janvier 1794 au Havre dans le département de la Seine-Maritime, Jacques-François Ancelot est décédé le 7 septembre 1854 à Paris à l'âge de 60 ans. Chevalier de la Légion d'honneur, conservateur de la bibliothèque de l'Arsenal et bibliothécaire du roi, Ancelot fut élu à l'Académie française le 25 février 1841.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 25 citations de Jean-François Ancelot :

La fortune est fidèle à celui qui l'enchaîne ; négliger ses faveurs, c'est mériter sa haine.
Jean-François Ancelot ; Louis IX, le 5 novembre 1819.

Un cœur noble a besoin d'estimer ce qu'il aime.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

L'amour qu'on inspira sans peine on le partage.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

L'amour n'est souvent qu'un rêve mensonger.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

Aux remords du coupable Dieu promet le pardon.
Jean-François Ancelot ; Le maire du palais, le 16 avril 1823.

On pardonne aisément à des êtres qu'on aime.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

Mon fils, Dieu tend les bras aux mortels repentants.
Jean-François Ancelot ; Louis IX, le 5 novembre 1819.

Se vaincre est le devoir d'un roi, et maître d'un grand peuple il doit l'être de soi.
Jean-François Ancelot ; Louis IX, le 5 novembre 1819.

Quand on se sent coupable, on craint la solitude.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

Opposons aux revers un courage inflexible.
Jean-François Ancelot ; Fiesque, le 3 novembre 1824.

Ce qu'on donne au repos est perdu pour la gloire.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

La sotte ambition tourne toutes les têtes.
Jean-François Ancelot ; L'important, le 4 décembre 1827.

Il est des jours heureux cachés dans l'avenir.
Jean-François Ancelot ; Fiesque, le 3 novembre 1824.

Dans les cœurs irrités la révolte fermente.
Jean-François Ancelot ; Fiesque, le 3 novembre 1824.

L'amour trop souvent n'offre aux cœurs abusés qu'un bonheur décevant.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

Lorsque l'esprit s'éclaire le cœur devient meilleur ; l'épouse doit être plus vertueuse, la mère plus tendre, elle doit presser avec plus d'amour sur son sein l'enfant chéri qui vient d'entrer dans la vie.
Jean-François Ancelot ; L'homme du monde, le 25 octobre 1827.

Il est bien rare que l'égoïste étroit rencontre son châtiment ailleurs qu'en lui-même : il trouve sans cesse au fond de son cœur ce vide, cet ennui, ce dégoût qui ne sont jamais le partage de l'homme qui a suivi le penchant de la nature, et c'est là qu'est sa véritable punition.
Jean-François Ancelot ; L'homme du monde, le 25 octobre 1827.

J'honore qui me sert, je punis qui m'outrage.
Jean-François Ancelot ; Louis IX, le 5 novembre 1819.

Je hais la trahison, je méprise un transfuge.
Jean-François Ancelot ; Louis IX, le 5 novembre 1819.

Ma vie est de t'aimer, mon bonheur de te plaire.
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

N'oublions pas que, dans cette vie, il n'y a de vrai que le plaisir.
Jean-François Ancelot ; Le favori, le 6 octobre 1831.

Cette vie futile, ces plaisirs frivoles, je ne m'étonne pas qu'ils vous lassent ; employez votre jeunesse à des entreprises glorieuses.
Jean-François Ancelot ; Lord Byron à Venise, le 6 novembre 1834.

Aux changements des temps, il faut plier nos moeurs.
Jean-François Ancelot ; Fiesque, le 3 novembre 1824.

On doit craindre la honte, et non pas le malheur.
Jean-François Ancelot ; Louis IX, le 5 novembre 1819.

La bonté sait si bien embellir une femme !
Jean-François Ancelot ; Olga ou L'orpheline moscovite, le 15 septembre 1828.

La liste des auteurs populaires :