Citations Johann David Wyss - Ses 50 citations

Johann David Wyss

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Johann David Wyss

Écrivain, romancier et auteur suisse alémanique né le 4 mars 1743 à Berne, Johann David Wyss est décédé le 11 janvier 1818 dans sa ville natale à l'âge de 74 ans. Wyss est surtout connu pour son œuvre Le Robinson suisse publié en 1812, inspiré du roman d'aventure Robinson Crusoé de Daniel Defoe.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Les 50 citations de Johann David Wyss :

Dieu met quelquefois ses enfants en détresse pour leur apprendre à se contenter de peu.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Les bienfaits doivent réveiller notre amour, et l'amour doit conduire à l'obéissance ; car on n'a nul plaisir à offenser l'objet que l'on aime et qui nous comble de biens.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Le meilleur remerciement à faire au Tout-Puissant, c'est de l'aimer de tout son cœur, d'être sages, obéissants, et de mériter, tant que nous le pourrons, les grâces qu'il nous accorde.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Heureux celui qui devient sage par le dommage d'autrui !
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

À l'œuvre on reconnaît le maître.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Pourquoi sommes-nous si avares de nos émotions dans la vie ordinaire ? Notre cœur craint-il de s'épuiser en s'épanchant trop souvent ?... Non, l'amour, la bonté, la sympathie, ont une source inépuisable, qui, loin de tarir, s'augmente par son épanchement.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Il faut souffrir pour s'élever.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Nécessité fait loi ; les animaux doivent servir à nourrir l'homme, seulement nous n'avons pas le droit de les tuer uniquement pour nous distraire et nous amuser.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

La femme a dans le cœur un amour maternel vraiment infini et qui se répand sur tout ce qui lui retrace l'image de l'enfance.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Avec la patience, le courage et le temps, on vient à bout de tout.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Rien n'ôte plus le courage à un homme que l'aveu qu'il est obligé de se faire à lui-même de son impuissance et de sa maladresse.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Avec de la patience, de l'ordre et du courage, tout arrivera à bonne fin.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Quand on préfère ses aises, on tombe vite dans l'apathie.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Il est si doux de se rendormir après avoir été réveillé !
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

La méchanceté et l'ingratitude des gens les rend dignes à mes yeux de leur juste châtiment.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Votre félicité dépend de vous-mêmes ; veuillez être heureux, et vous pourrez l'être.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Si des dangers doivent se présenter, tâchons au moins que notre imprudence n'en soit pas cause.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Quand le travail de la journée fut rude, les lits semblent plus moelleux que de coutume.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Il est toujours téméraire de vouloir poser des questions à Dieu et d'avoir l'air de lui demander des comptes de sa conduite. Les animaux, qui ne sont certainement pas créées sans but, servent d'abord à maintenir un équilibre nécessaire parmi les êtres vivants ; de plus, leurs dépouilles fournissent des vêtements à l'homme qui vient nu sur cette terre ; en troisième lieu, ils embellissent les œuvres de Dieu.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Plus l'eau est lente à s'amasser, plus longtemps elle coule.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Un bon chasseur doit toujours avoir son fusil armé et se tenir prêt. Ne t'attends pas à ce que les oiseaux t'envoient des messagers pour t'annoncer leur envole.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Les résultats de la prévoyance passent quelquefois pour merveilleux, surtout aux yeux des étourdis, qui ne voient pas plus loin que leur nez.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Les ivrognes, qui boivent avec excès sous prétexte qu'ils ont soif et qu'ils trouvent le vin bon, c'est ainsi qu'ils dépensent tout leur argent et perdent la raison et la santé.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Quand il se présente simultanément plusieurs devoirs à remplir, on doit commencer par le plus important et le plus noble.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Une bonne idée est féconde comme une bonne terre.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Défiez-vous, mes enfants, de cet esprit de rivalité dénigrante qui tend à se développer en vous, et qui vous fait juger à la légère les choses que vous ne connaissez point ; on devient facilement injuste en agissant ainsi, et, qui plus est, ingrat.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Il faut supporter patiemment d'être repris quand tu te trompes.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

L'amour-propre, ce stimulant naturel de la paresse humaine !
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Il faut remédier aux difficultés et aux inconvénients par la réflexion.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Le propre du travail est d'abréger le temps ; les jours ont des ailes de plomb pour l'homme oisif, et ils s'envolent avec la rapidité de l'aigle pour celui qui travaille.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Souviens-toi, mon fils, que tant qu'un animal ne nous nuit pas et que sa mort n'est pas utile à la conservation de notre vie, nous n'avons pas le droit de le tuer, ni même de le tourmenter pour satisfaire un caprice ou une vengeance insensés et cruels.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Dans la nature, tout nous fournit des occasions d'admirer le Créateur.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Quelque peine qu'il nous en coûte, cultivons notre âme, c'est le terrain que Dieu nous a donné à exploiter, faisons-y germer les semences célestes de bonté, de justice, de modération, dont les fruits sont les actions vertueuses.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

La peine que l'homme s'est donnée pour arriver à un but quelconque n'est rien en comparaison de la douleur qu'il ressent à voir se perdre le fruit de ses travaux.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)

Pourquoi toujours trop te hâter dans tes jugements ? Examine donc les choses avec une plus sérieuse attention.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)