Mon poeme.fr
Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations de Jules Janin.

1 — Qui est Jules Gabriel Janin ?

Photo de Jules Janin Biographie courte : Écrivain, critique littéraire, dramaturge, historien de la littérature et journaliste français né le 16 février 1804 à Saint-Étienne dans le département de la Loire, Jules Gabriel Janin, dit Jules Janin, surnommé « le prince des critiques, » est mort le 19 juin 1874 à Paris à 70 ans. Après de nombreuses tentatives, il est élu à l'Académie française le 7 avril 1870. Jules Janin est enterré au cimetière Saint-Louis d'Évreux dans le département de l'Eure. Ses principales œuvres : Talma et Lekain (1826), La confession (1830), Barnave (1831), les Contes fantastiques (1832), Les fils de rajah (1834), Le chemin de traverse (1836), Les gaîtés champêtres (1851), Les petits bonheurs (1856), Alexandre Dumas (1871), La femme à l’œillet rouge (1874), et Victor Hugo en exil publié en 1922. (Source : Wikipédia)

2 — Les 35 pensées et citations de Jules Janin :

Apprenez : combien de temps ? Depuis le berceau jusqu'à la tombe.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Celui qui rend le bien pour le mal est sûr que Dieu le récompensera dans son paradis.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Un riche sans libéralité est un arbre sans fruit.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Celui qui ne possède pas un bon livre, un dictionnaire, propre å lever les doutes, à découvrir les trésors cachés, et semblable à un miroir qui réfléchit tous les objets, il ne sera jamais qu'un ignorant.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Jeunesse, grande fortune, haute naissance et inexpérience sont, chacune en particulier, la source de la ruine. Quel sera donc le sort du malheureux mortel en qui elles se trouvent réunies ?

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Quel avantage d'avoir un fils dépourvu de sciences et de vertus ? Quel est l'usage d'un œil qui ne voit pas ?

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Un enfant d'esprit est un bienfait du Ciel. II n'en est pas ainsi de mille enfants insensés. Une seule lune dissipe mieux les ténèbres qu'une légion d'étoiles.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Un chariot ne peut avancer avec une seule roue ; de même le sort n'est pas favorable sans les efforts des hommes.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Comme le potier donne au morceau de terre la forme qui lui plaît, de même l'homme peut régler ses propres actions.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

L'homme dépourvu de connaissances ne se fera jamais remarquer, malgré tout l'éclat de sa jeunesse, de sa beauté, et même de sa naissance ; il ressemble à une fleur qui n'a aucun parfum.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Fuyez la louange comme le poison, aimez l'humilité comme l'ambroisie !

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

La beauté de l'homme c'est la sagesse, comme la beauté du rossignol est sa voix.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

La science, pour l'homme, est préférable à la beauté ; la science vaut mieux que les trésors cachés ; la science est une compagne de voyage dans les pays étrangers ; c'est une force inépuisable, un œil perçant, un aliment vivifiant. Elle est la mère de la renommée. Elle donne l'avantage dans le conseil. L'homme qui n'a pas de science dans ce monde est un animal sauvage.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Rien ne doit coûter pour acquérir le savoir. En creusant la terre, on trouve l'eau ; en travaillant, on rencontre la science.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Il y a un temps pour agir, il y a un temps pour se reposer.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Comme le serpent se délivre de son ancienne peau, l'homme par la prière se délivre du péché.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Ce que la pluie est pour la terre aride, la nourriture pour l'homme affamé, l'aumône l'est aussi pour le pauvre.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Jouir des biens que Dieu nous accorde sans l'en remercier par la prière, c'est un véritable vol.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

L'homme honnête que vous honorez devient un autre vous-même, mais l'homme lâche que vous considérez devient votre ennemi et un ennemi insolent.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Ne méprise pas un homme simple parce qu'il a la démarche modeste ou des habits usés ; l'abeille n'est qu'un insecte grêle et sans force, mais sa ruche fournit à l'homme le miel dont il se nourrit.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Sois humble et ressemble à l'étoile qui brille aux yeux du spectateur et l'éclaire sans être aperçue, quoiqu'elle soit bien au-dessus de lui, et garde-toi de ressembler à la fumée qui s'élève au plus haut des cieux, quoiqu'elle vienne d'en bas.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Ta mère t'enfanta en pleurant ; autour d'elle tes amis assemblés riaient et se divertissaient. Prends soin de ton âme, afin qu'au jour de ta mort, lorsque tes amis pleureront, elle rit et se divertisse à son tour.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Vous avez des oreilles quand la vérité vous berce de ses éloges menteurs ; vous êtes sourd quand la vérité fait entendre ses sévères accents.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Il en est d'un secret comme d'un trésor. Une fois qu'on sait où il est, on ne tarde pas à le découvrir.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

La vie n'est qu'un songe dont la mort est le réveil, et l'homme qui marche entre la vie et la mort est un spectre errant pendant la nuit.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Un homme dont le nom n'est pas flétri par la censure ou par le dédain est toujours vêtu noblement.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Les riches doivent aider les pauvres, car tout ce qu'ils possèdent au-delà de l'honnête nécessaire ne leur appartient pas. Le leur enlever c'est leur faire restituer des biens dont ils devraient se défaire de leur propre mouvement. Cet acte de justice leur serait plus méritoire s'ils l'exerçaient eux-mêmes.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Il est bon d'aller se promener par le monde ; dans les voyages on voit tous les jours des choses nouvelles ; on acquiert de l'expérience, et les sages ont dit que les voyages étaient d’excellents moyens pour acquérir les connaissances et le savoir que nous n'avons pas. Si l'épée ne sort jamais de son fourreau, elle ne peut montrer sa véritable valeur, et si la plume ne fait sa course sur l'étendue d'une page, elle ne montre pas son éloquence.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Personne ne peut prévenir son destin, et toute la prudence humaine ne peut garantir d'un accident inévitable.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Tel oiseau est fait pour rester dans son nid, tel autre est fait pour voir les pays lointains.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Si certains voyages ne sont pas sans peine, on en tire toujours de grands profits et d'utiles connaissances.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

L'exemple du père est la science des enfants.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

L'insensé ressemble au papillon qui vole vers le feu qui va le dévorer.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

La libéralité est l'occupation des sages et la profession des élus ; elle est le remède à tous les maux.

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

Homme vain, dont la frêle existence est si fugitive, pourquoi étales-tu tant d'orgueil ? Songe que tu ne peux faire un pas sans fouler la poussière de ceux qui t'ont précédé !

Jules Janin - Les fils de rajah (1834)

3 — La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top