Mon poeme.fr
Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations célèbres de Louis Belmontet.

1 — Notre citation favorite de Louis Belmontet :

Photo de Louis Belmontet Quand le besoin d'aimer trouble et consume l'âme, entre la femme et l'homme l'amour court et s'enflamme : En rapides éclairs il s'échappe des yeux, et réunit deux cœurs égarés dans les cieux. La femme, alors, dans l'homme enfante des miracles, ses désirs sont des lois, ses discours des oracles. L'homme pour les hauts faits s'exalte à ses genoux, et cet enthousiasme est une autre âme en nous. (Extrait de : Les lumières de la vie publiées en 1861.)
Thèmes en rapport : #aimer #miracles #désirs #enthousiasme

2 — Les pensées et citations célèbres de Louis Belmontet :

D'un argent mal gagné le bruit fait triste son ; où le diable a moulu, farine devient son.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour prendre un cœur comme un poisson, l'éloge est le meilleur hameçon.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les médiocrités ont des travers pédants : ne peut sortir du sac que ce qu'il a dedans.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qui veut frapper l'honneur d'autrui, la flèche lancée revient sur lui.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La flamme qui jaillit s'apaise ; le feu couvert fait longue braise.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Ne rien devoir nous rend service, une dette payée est un bénéfice.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans l'œil de la fourmi Dieu mit la clairvoyance, il faut aux plus petits plus grande prévoyance.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

On attire les dieux qui nous ont entendus, non par les bras croisés, mais par les bras tendus.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans ses légèretés, l'imprévoyant succombe, qui ne regarde pas devant, derrière tombe.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le destin hait et fuit cette lâche rêveuse, l'oisiveté, elle est du vice l'éternelle couveuse.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

On est riche avec peu de soins, quand on est pauvre de besoins.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Fais du bien à ton prochain, ne lui fais pas la guerre, songe que tôt ou tard tout rentre sous la terre.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Repents-toi de ta faute, Dieu voit tes douleurs, sa foudre s'éteint dans tes pleurs.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pardonne à qui te nuit, car lorsque l'encens fume, l'encens embaume encore le feu qui le consume.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Toujours par un excès un excès se compense, où facile est le gain, facile est la dépense.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le corbillard du riche, où le néant le porte, a rarement les pleurs du pauvre pour escorte.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Aide ton ennemi dans un péril extrême, l'arbre offre son ombre au bûcheron lui-même.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'adversité grandit l'âme en ses grands projets, sans douleur le génie est un roi sans sujets.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La vertu qui conseille à froid ne sert à rien, il faut connaître le mal pour conseiller le bien.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'orgueil ne veut que lui, l'égalité l'enrage, toute comparaison lui devient un outrage.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le repentir, beau temps après la lune rousse, redonne à nos vertus une nouvelle pousse.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le cœur fait des ingrats bien plus qu'on ne le pense, le bienfait en lui seul trouve sa récompense.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour apprendre à se bien connaître, le malheur est le plus grand des maîtres.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les fortes volontés craignent peu la défaite, l'impossible à qui veut est déjà chose faite.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'égoïsme est une prison, n'ayant que soi pour seul horizon.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'avarice, qui entasse bien sur bien, est un vol fait à ceux qui n'ont rien.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amitié, c'est l'esprit qui choisit et s'épure, une pensée, un sentiment, c'est une lumière qui dure.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le temps, qui dans les cœurs ne fait pas long séjour, ajoute à l'amitié ce qu'il ôte à l'amour.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour pur, l'amour vrai devient, maître du sort, plus vivant que la vie et plus fort que la mort.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Toujours entre l'homme et la femme, la plus chaste amitié garde un parfum d'amour.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Un amour usé se consume ; un amour éteint se rallume.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour de l'homme exhale un parfum d'égoïsme, l'amour de la femme un parfum d'héroïsme.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Deux êtres en s'aimant font leur destin si beau, qu'ils s'aiment encore dans leur tombeau.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour est l'estime suprême, si tu veux devenir meilleur, aime.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Avec l'amour aux saints accords, le corps est âme, et l'âme est corps.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

À toute chose sa saison : jeune, l'amour ; vieux, la raison.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le mariage, jeune fille, c'est travailler, enfanter et souffrir.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme, dont la vie est une chaste ruse, donne ce qu'elle veut dans ce qu'elle refuse.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Rien ne pare et n'éclaire un visage de femme comme les doux reflets de la beauté de son âme.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le charme des sens le plus vainqueur, la chasteté, parfum du cœur.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qu'il est doux de l'entendre et plus doux de la voir, une mère qui vit, l'âme ravie, et pour qui l'innocence et l'amour du devoir, sont les deux pôles de la vie !

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La rose a son éclat, le printemps sa fraîcheur, l'aube du jour sa chaste flamme, le lis sa grâce et sa blancheur, la femme sa pudeur, ce doux parfum de l'âme.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme n'est qu'avec lui dans sa paternité ; la femme est avec Dieu dans sa maternité.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Une maman endort nos douleurs au berceau balancées ; elle écoute venir nos premières pensées, nous regarde sourire et croître à ses genoux, et sa vie en doublant recommence avec nous.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme nous apprend, jeune amante : l'honneur ; mère : le sentiment ; épouse : le bonheur.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Femme, après Dieu, c'est toi qui fais la vie humaine ; c'est dans ton cœur qu'est ta beauté ; Reine de la maison, c'est là qu'est ton domaine, ta sagesse est ta royauté.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La vertu, ce travail des âmes, par qui du sort on est vainqueur, elle est l'héroïsme des femmes, c'est l'Esprit-Saint au fond du cœur.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Apprendre à penser, c'est apprendre à vivre.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Toute chose qu'on fait est bonne ou bien mauvaise : bonne, toutes les mauvaises langues la blâment à leur aise ; mauvaise, tous les bons la blâment à bon droit : qu'importe ce qu'ils pensent, crois en toi, agis bien, et va toujours droit.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'esprit de Dieu descend dans les travaux humains, c'est pour nous en servir qu'il nous donna des mains.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dans les scènes d'amour on joue au dévouement, la mort du meilleur cœur en est le dénouement.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Aimer, c'est s'abdiquer dans un autre soi-même ; dès que le cœur se donne, il vit dans ce qu'il aime.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Enthousiasme, foi, dévouement, loi profonde, c'est pour autrui que l'homme vaut ; qui n'a que son moi pour pivot, en tournant sur lui-même est absent de ce monde.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme enfant nous plaît par son cœur qui fleurit ; jeune, par sa beauté ; vieille, par son esprit.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme dans ses flancs nous forme de son être, nous existons en elle avant même de naître, son sang est notre sang, nous sommes ce qu'elle est, enfants, nous recevons son âme avec son lait.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Aimer, c'est n'avoir plus l'empire de soi-même ; on est esclave en sa maison : on a mis tout entier son cœur dans l'être qu'on aime, et c'est au cœur qu'est la raison.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Comprendre qu'on s'égare et ne pas reculer, c'est tenir dans le feu la main sans la brûler.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
« Les citations précédentes

3 — La liste des auteurs célèbres :

Les écrivains, philosophes et poètes français et étrangers »
Top