Louis Belmontet

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Louis Belmontet

Poète, écrivain et homme politique français né le 26 mars 1798 à Montauban en région Midi-Pyrénées, Louis Belmontet est décédé le 14 octobre 1879 à Paris. Il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1846, et chevalier de l'ordre de Charles III d'Espagne en 1856.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 98 citations de Louis Belmontet :

Le chagrin est pour tous un commun héritage : Triste, on est plus aimé, et l'on aime davantage, car le cœur, en aimant, cherche à se ranimer, et qui n'a point souffert n'est point digne d'aimer.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme est pour l'homme épris de sa beauté, ce qu'un manteau d'hermine est à la royauté.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme n'est jamais seul, un esprit suit ses pas. Dans chacun de nos faits ne sentirait-on pas qu'il existe, invisible, une tierce personne, dont le silence intime autour de nous résonne ?
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Nos traits gravent en nous notre sincérité, la physionomie est une vérité.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les amants, bienheureux élus, dès qu'ils le sont ne le sont plus.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

En devenant vainqueur l'amour devient vaincu : l'éphémère enchanté meurt dès qu'il a vécu.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Amour, de l'amitié délirante richesse ! Amitié, de l'amour consolante sagesse !
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Des coquettes de corps l'art est un art moqueur, mais fuyez avant tout les coquettes de cœur.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

En dissolvant l'amour souvent le mariage, de deux métaux divers est le rude alliage.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Veux-tu bien vivre avec ta Dame ? Sois homme en tout, de corps et d'âme.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Ton bonheur de mari sera toujours en hausse : Sois maitre avec amour même pendant la noce.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le signe de l'amour, la spontanéité, de la femme à l'instant fait une déité.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Homme, le mariage où l'amour est vainqueur est une royauté de l'âme sur le cœur.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Religion du cœur aussi bien que de l'âme, l'amour pur est un culte où Dieu met de sa flamme.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le mari des lois est l'emblème, plus il gouverne et plus il aime.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amitié, dont la fleur n'éclot pas en tout lieu, est un fruit qui murit dans le jardin de Dieu.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Quand deux âmes n'ont pas leur floraison commune, l'approchement détruit l'arôme de chacune.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amitié d'une femme est un amour qui se lève au bord d'une espérance.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Une maman est, par le cœur servie, l'institutrice de la vie.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Ne poussez point à bout la douceur qui tolère, de la colombe en feu redoutez la colère.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les esprits sont divers, tous vont te juger : sois l'homme de ton cœur, et fais ce que tu dois faire.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La beauté de la jeunesse, c'est un cœur qui sait fléchir, une langue qui sait se taire, et un front qui sait rougir.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour mieux vous guider sur la route éphémère, enfants, le Seigneur vous dota d'une mère.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'oubli des absents, est toujours vainqueur, ou l'œil n'est pas, n'est plus aussi le cœur.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Satan possède, en versant goutte à goutte, aussi bien la langue qui médit, que l'oreille qui écoute.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Au sot qui se dit sot, on ne dit jamais non ; l'imbécile idiot, chante toujours son propre nom.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les exemples d'autrui sont les foyers des nôtres, un seul charbon ardent met en feu tous les autres.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dieu seul aux cœurs unis sert la coupe de miel, les mariages d'amour sont écrits dans le ciel.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qui ne veut pas alors qu'il peut, ne pourra plus, alors qu'il voudra.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Mal agit envers soi, le malade malsain, qui choisit pour héritier, son médecin.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)