Mon poeme.fr
Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations de Louis Belmontet.

1 — Qui est Louis Belmontet ?

Photo de Louis Belmontet Biographie courte : Poète, écrivain et homme politique français né le 26 mars 1798 à Montauban en région Midi-Pyrénées, Louis Belmontet est décédé le 14 octobre 1879 à Paris. Il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1846, et chevalier de l'ordre de Charles III d'Espagne en 1856. Ses principales œuvres : Les funérailles de Napoléon (1821), Les Tristes (1824), Ode sur le duc de Reichstadt (1830), Ode aux Belges (1831), Le buste (1832), Montézuma (1835), L'Empereur n'est pas mort (1841), Les nombres d'or (1855), les Strophes guerrières (1857), et Les lumières de la vie, des pensées et des maximes publiées en 1861. (Source : Wikipédia)

2 — Les 107 pensées et citations de Louis Belmontet :

Jeune femme, si tu veux d'un charme pur que ton front toujours brille, retiens ton cœur de jeune fille.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le chagrin est pour tous un commun héritage : Triste, on est plus aimé, et l'on aime davantage, car le cœur, en aimant, cherche à se ranimer, et qui n'a point souffert n'est point digne d'aimer.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme est pour l'homme épris de sa beauté, ce qu'un manteau d'hermine est à la royauté.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

À l'impie en tout temps toute paix est ravie. Il passe tour à tour de la crainte au remords : l'image de la vie aide à troubler sa mort, l'image de la mort aide à troubler sa vie.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme n'est jamais seul, un esprit suit ses pas. Dans chacun de nos faits ne sentirait-on pas qu'il existe, invisible, une tierce personne, dont le silence intime autour de nous résonne ?

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme avec sa vertu n'est seul dans aucun lieu ; le sage s'entretient avec lui-même ou Dieu.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Nos traits gravent en nous notre sincérité, la physionomie est une vérité.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le caractère humain, clairvoyants que nous sommes, toujours se manifeste aux yeux des autres hommes ; et même dans la nuit, au calme du sommeil, il se peint sur les traits comme sous le soleil.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le mensonge au teint pâle, au doux parler qui plaît, de la vérité mâle est le frère de lait. Tel est le monde ; il prend, par un effet contraire, le frère pour la sœur et la sœur pour le frère.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les amants, bienheureux élus, dès qu'ils le sont ne le sont plus.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

En devenant vainqueur l'amour devient vaincu : l'éphémère enchanté meurt dès qu'il a vécu.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Amour, de l'amitié délirante richesse ! Amitié, de l'amour consolante sagesse !

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Des coquettes de corps l'art est un art moqueur, mais fuyez avant tout les coquettes de cœur.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

En dissolvant l'amour souvent le mariage, de deux métaux divers est le rude alliage.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Veux-tu bien vivre avec ta Dame ? Sois homme en tout, de corps et d'âme.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Ton bonheur de mari sera toujours en hausse : Sois maitre avec amour même pendant la noce.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le signe de l'amour, la spontanéité, de la femme à l'instant fait une déité.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Homme, le mariage où l'amour est vainqueur est une royauté de l'âme sur le cœur.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Religion du cœur aussi bien que de l'âme, l'amour pur est un culte où Dieu met de sa flamme.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le mari des lois est l'emblème, plus il gouverne et plus il aime.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amitié, dont la fleur n'éclot pas en tout lieu, est un fruit qui murit dans le jardin de Dieu.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Quand deux âmes n'ont pas leur floraison commune, l'approchement détruit l'arôme de chacune.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amitié d'une femme est un amour qui se lève au bord d'une espérance.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Une maman est, par le cœur servie, l'institutrice de la vie.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Ne poussez point à bout la douceur qui tolère, de la colombe en feu redoutez la colère.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amitié d'un perfide, on la voit d'une lieue : sirène par la tête, et dragon par la queue.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Quand on donne aux vertus un exemple moral, on se fait du bon Dieu l'avocat général.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Plus que l'oisiveté la peine est bienfaisante, la clef qui sert toujours reste toujours luisante.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les esprits sont divers, tous vont te juger : sois l'homme de ton cœur, et fais ce que tu dois faire.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La beauté de la jeunesse, c'est un cœur qui sait fléchir, une langue qui sait se taire, et un front qui sait rougir.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La coquetterie, c'est l'instinct de la femme qui s'aime, ambition de plaire au profit de soi-même, art que les filles d'Ève ont appris du serpent, action de l'orgueil qui triomphe en trompant, mensonge de l'amour, magnétisme des charmes, dont les séductions sont de perfides armes.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour mieux vous guider sur la route éphémère, enfants, le Seigneur vous dota d'une mère.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'oubli des absents, est toujours vainqueur, ou l'œil n'est pas, n'est plus aussi le cœur.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Satan possède, en versant goutte à goutte, aussi bien la langue qui médit, que l'oreille qui écoute.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Au sot qui se dit sot, on ne dit jamais non ; l'imbécile idiot, chante toujours son propre nom.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Les exemples d'autrui sont les foyers des nôtres, un seul charbon ardent met en feu tous les autres.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Dieu seul aux cœurs unis sert la coupe de miel, les mariages d'amour sont écrits dans le ciel.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qui ne veut pas alors qu'il peut, ne pourra plus, alors qu'il voudra.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Mal agit envers soi, le malade malsain, qui choisit pour héritier, son médecin.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Quand il faut lutter, les faux amis, ne valent jamais les pires de nos ennemis.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Jusqu'au jour de la lutte il faut se contenir, le triomphe est plus sûr pour qui sait voir venir.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le mulet toujours vante, en divisant la paire, sa mère la jument, mais jamais l'âne son père.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'habitude en ce monde est, dans chaque chemin, le pont par où le diable arrive au cœur humain.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le vice habile a sa phalange, près d'un démon, il place l'ange.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La parole est trompeuse avec un air moqueur, la langue parfois est un faux témoin du cœur.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le diable toujours te ment, quand tu le crois, il se tient derrière la croix.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le fourbe trompe en sa promesse, le diable chante la grande messe.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le flatteur qui se sert de nous, nous peint en beau, c'est le renard se moquant du corbeau.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La fortune, qui veut être prise de force, avec le vrai mérite inactif fait divorce.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

On voit le laid d'un autre, et soi l'on se croit beau ; le plus mal éclairé, c'est le pied du flambeau.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
Les citations suivantes »

3 — La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top