Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Marie-Claire Blais

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Marie-Claire Blais Romancière et poétesse québécoise née le 5 octobre 1939, à l'Hôpital L'Enfant Jésus de Limoilou, à l'est de la ville de Québec. Elle publie son premier roman, La Belle Bête, à l'âge de vingt ans, et est élue en 1986 à la Société royale du Canada (Académie des lettres et des sciences humaines). Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Ce dictionnaire vous propose 68 citations de Marie-Claire Blais :

L'argent qui pourrit tout, nous divise et nous fait nous haïr.
Marie-Claire Blais ; L'instant fragile (1995)
L'argent, c'est le mal, c'est Satan.
Marie-Claire Blais ; L'instant fragile (1995)
L'homme bon, dans la mesure où il est bon, se suffit à lui-même.
Marie-Claire Blais ; Vivre ! Vivre ! (1969)
Toi, ne t'enferme pas dans l'ennui d'un seul être, regarde ailleurs.
Marie-Claire Blais ; Le loup (1972)
La timidité est le défaut des petits hommes, et l'arrogance la vertu des grands.
Marie-Claire Blais ; Les apparences (1970)
L'argent est le plus grand fléau de l'histoire humaine.
Marie-Claire Blais ; L'instant fragile (1995)
Ma solitude ne me perd pas, ma solitude est un abri.
Marie-Claire Blais ; Tête blanche (1960)
La vie est donnée à tout le monde, mais tous ne sont pas capables de la vivre.
Marie-Claire Blais ; Les nuits de l'underground (1990)
Il y a beaucoup d'idiots en ce monde, il faut s'habituer.
Marie-Claire Blais ; L'exilé (1992)
L'amour plutôt que la guerre, des fleurs plutôt que des bombes.
Marie-Claire Blais ; Notes américaines (2002)
L'amour est la recherche du bonheur, et la recherche du bonheur est l'enfantement dans le beau.
Marie-Claire Blais ; Vivre ! Vivre ! (1969)
Ce qui est touchant dans l'enfance, c'est qu'il n'y a pas encore de déception.
Marie-Claire Blais ; L'écriture féminine au Québec (1995)
Il suffit d'être deux pour créer un monde confortable et douillet.
Marie-Claire Blais ; Noces à midi au-dessus de l'abîme (2007)
On ne peut pas réparer la chair qui a été blessée, on ne se console pas de l'absence de ses morts.
Marie-Claire Blais ; L'ange de la solitude (1989)
Le bonheur, c'est d'avoir une envie folle de se lever le matin, tant est vibrante en nous la curiosité de vivre.
Marie-Claire Blais ; Dans la foudre et la lumière (2001)
Les hommes n'ont pas encore compris que les lois de la nature sont le respect, l'écoute, l'harmonie et l'amour.
Marie-Claire Blais ; L'instant fragile (1995)
Fais confiance à personne et n'oublie pas que : Charité bien ordonnée commence par ce que l'on a dans sa poche.
Marie-Claire Blais ; L'instant fragile (1995)
Il n'y a plus d'honnêteté morale, chacun s'abandonne à ses instincts !
Marie-Claire Blais ; L'exécution (1968)
L'abîme du plaisir ne sera toujours pour moi que l'abîme du dégoût que j'ai de moi-même.
Marie-Claire Blais ; David Sterne (1967)
Vient un temps où les amoureux ne se voient plus de la même manière et finissent par se haïr.
Marie-Claire Blais ; L'instant fragile (1995)
Si on veut vivre dans cette vie, il faut savoir pardonner.
Marie-Claire Blais ; Dans la foudre et la lumière (2001)
Quand rien ne presse, on trouve toujours son chemin.
Marie-Claire Blais ; Une saison dans la vie d'Emmanuel (1965)
Un être qui se découvre, c'est quelqu'un capable de se dicter à lui-même une conduite morale.
Marie-Claire Blais ; Le disparu (1974)
Le mariage, après un sentiment de bien-être vient l'ennui.
Marie-Claire Blais ; Noces à midi au-dessus de l'abîme (2007)
Le mariage est souvent cela, le couronnement de deux médiocrités étrangères l'une à l'autre.
Marie-Claire Blais ; Deux destins (1972)
Celui qu'on aime trop nous punit souvent de son ingratitude.
Marie-Claire Blais ; Deux destins (1972)
Nous sommes tous frères quand nous avons faim.
Marie-Claire Blais ; L'envahisseur (1972)
Il y a un espoir souverain dans les yeux des jeunes filles.
Marie-Claire Blais ; Les voyageurs sacrés (1969)
L'amour n'est-il pas le dieu du temps perdu ?
Marie-Claire Blais ; Les voyageurs sacrés (1969)
L'amour, ce repère poilu où se cachent les plus grands mensonges, les plus grandes trahisons.
Marie-Claire Blais ; L'instant fragile (1995)