Georg Philipp Friedrich, dit Novalis

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Novalis
Poète, romancier, philosophe et ingénieur des Mines allemand né le 2 mai 1772 au château d'Oberwiederstedt situé dans l'arrondissement de Mansfeld-Harz-du-Sud en Saxe-Anhalt, Georg Philipp Friedrich, dit Novalis, est décédé le 25 mars 1801 à Weißenfels en Allemagne à l'âge de 28 ans. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 63 citations de Novalis :

Se sentir soi-même - se penser soi-même - sensation active. On place l'organe de la sensation, comme l'organe de la pensée, sous son emprise.
Novalis ; Les semences (1798)
Les lèvres sont si importantes pour la sociabilité qu'elles méritent le baiser.
Novalis ; Les semences (1798)
Nous ne manquons pas d'occasion de contempler les hommes hors du monde - et aussi avant et après le monde - des stamina destinées à être des hommes et à ne pas en être. Pour ceux-là - des enfants - pour ceux-ci, des anciens.
Novalis ; Les semences (1798)
Au premier baiser un univers nouveau s'ouvrira devant toi et la vie, de ses mille rayons, pénétrera ton coeur extasié.
Novalis ; Les disciples à Saïs (1792)
Un amour sans jalousie n'est pas un amour personnel, < - un amour direct, plutôt un amour indirect > - on peut dire que c'est un amour de raison - car ici on n'aime pas, comme personne, mais plutôt comme membre de l'humanité - On aime davantage les rivaux que l'objet.
Novalis ; Les semences (1798)
Le plus grand magicien serait celui qui pourrait si bien s'ensorceler lui-même que ses ensorcellements lui apparaîtraient en même temps comme des apparitions étrangères, douées d'une puissance propre - Ne pourrait-il en aller de même avec nous ?
Novalis ; Les semences (1798)
L'homme en général est un Alcibiade : À force d'amabilité il est partout l'enfant flatteur de la Nature.
Novalis ; Les semences (1798)
Une forte quantité d'opinions est fondée sur le principe que nous ne sommes rien. Les meilleurs ajoutent que nous sommes pourtant susceptibles d'une certaine espèce de valeur absolue - en nous reconnaissant pour rien, et en croyant à l'amour de Dieu.
Novalis ; Les semences (1798)
S'il faut que Dieu nous aime, et que Dieu est tout - il faut aussi que nous ne soyons rien.
Novalis ; Les semences (1798)
L'hypocondrie fraye la voie à la connaissance corporelle de soi-même - à la domination sur soi-même - à l'animation de soi-même.
Novalis ; Les semences (1798)
Un naufrage collectif est une bénédiction nuptiale de l'amitié ou de l'amour.
Novalis ; Les semences (1798)
La véritable innocence se perd aussi peu que la vraie vie. L'innocence habituelle n'existe qu'une seule fois, comme l'homme - et revient aussi rarement que celui-ci. Celui qui aime, comme les dieux, les prémices, ne trouvera jamais de goût à la deuxième innocence, comme il en a trouvé à la première - sans compter que la dernière ressemble davantage à la première.
Novalis ; Les semences (1798)
À celui qui en un certain sens a beaucoup d'intelligence, tout devient unique - Ses passions, sa position, ses événements, ses aspirations, bref, tout ce qui le touche devient absolu - se transforme en destin.
Novalis ; Les semences (1798)
L'économie au sens le plus large du terme comprend également la théorie de l'organisation de la vie. C'est la science pratique en totalité. Tout ce qui est pratique est économique.
Novalis ; Les semences (1798)
Le cœur est la clef du monde et de la vie.
Novalis ; Les semences (1798)
Maint scepticisme n'est autre chose qu'un idéalisme immature. Réaliste est l'idéaliste qui ne sait rien sur lui- même - L'idéalisme fruste - celui de première main est le réalisme.
Novalis ; Les semences (1798)
Seul celui qui n'a pas besoin de la société est un bon compagnon.
Novalis ; Les semences (1798)
Il faut traiter chaque occupation de manière artistique, si l'on veut qu'elle atteigne sûrement, durablement et absolument son but.
Novalis ; Les semences (1798)
Une raison stimulable est une raison faible - tendre. C'est pourquoi les moralistes et ceux qui font des remarques sont si souvent de mauvais praticiens.
Novalis ; Les semences (1798)
La volonté de l'homme est son royaume.
Novalis ; Les semences (1798)
Le caractère le plus parfait serait transparent -/il serait compréhensible par lui-même - apparaissant infiniment facile et naturel, entièrement connu, et donc inaperçu, oublié /et élastique.
Novalis ; Les semences (1798)
Une jeune femme séduisante est une magicienne bien plus réelle qu'on ne croit.
Novalis ; Les semences (1798)
Le sentiment du sentiment est déjà sensation - sensation de la sensation - et ainsi de suite.
Novalis ; Les semences (1798)
Une erreur posée de façon absolue est infiniment difficile à éradiquer.
Novalis ; Les semences (1798)
L'enfance est opposée à l'âge adulte - fleur et fruit - printemps et automne.
Novalis ; Le brouillon général (1798-1799)
La loi est un concept de cause, un mélange de force et de pensées.
Novalis ; Les grains de pollen (1798)
Rejeter avec une trop grande violence l'imperfection est signe de faiblesse.
Novalis ; Les semences (1798)
Le prophète est au magicien ce que l'homme de goût est au poète.
Novalis ; Les semences (1798)
La poésie est l'héroïne de la philosophie. La philosophie élève la poésie au rang de principe. Elle nous apprend à connaître la valeur de la poésie. La philosophie est la théorie de la poésie. Elle nous montre ce qu'est la poésie, qu'elle est un et tout.
Novalis ; Les semences (1798)
Dans la plus haute souffrance a parfois lieu une paralysie de la sensibilité.
Novalis ; Les grains de pollen (1798)