Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Publilius Syrus, ou Publius Syrus (3)

Les meilleures citations de Publilius Syrus :

L'innocence, traçant un lumineux sillon, s'illumine elle-même à son propre rayon.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le clinquant est toujours un grossier hameçon qui d'un fin acheteur éveille le soupçon.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le hasard ne séduit nul esprit raisonnable, au connu l'inconnu n'est jamais préférable.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Qui à sa santé ne porte un soin extrême, ne peut de ses douleurs accuser que lui-même.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

À la frugalité la raison nous convie, car l'excès des plaisirs abrège aussi la vie.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il est bon de prévoir et de se souvenir, un œil dans le passé, et l'autre vers l'avenir.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Sache prévoir les maux qui peuvent t'atteindre, un mal prévu d'avance est moins à craindre.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Fuis l'avarice, fuis le luxe et le fracas : L'avare et le prodigue, on en fait peu de cas.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Sois économe, l'argent, à la longue amassé, quand on en est prodigue, est si tôt dépensé.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

De l'esprit et du corps fuis la double paresse, car où l'esprit languit, le corps aussi s'affaisse.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Redoute les bavards, aux doucereux discours ; simple est la vérité, le fourbe a ses détours.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

En dépit des calomnies, poursuis ton devoir ; faire taire les envieux, n'est pas en ton pouvoir.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Sans culture, l'esprit s'use et perd son ressort : Une vie imbécile est semblable à la mort.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Parler en mal d'un ami véritable, c'est être indigne de lui, et c'est impardonnable.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il est rare que l'homme, incertain, inégal, sache venir au bien sans passer par le mal.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Mieux vaut se prononcer entre deux ennemis, que d'avoir à juger des querelles d'amis.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il vaut mieux déblatérer de deux ennemis, que d'avoir à prendre parti entre deux amis.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'hypocrite cherche souvent à se déguiser, sous un masque souriant, ou sous un doux baiser.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Chassons de notre vie ces êtres vaniteux, qui à défaut de savoir écouter ne parlent que d'eux.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il ne faut se hâter, ni de louer personne, ni d'accuser à tort quand peut-être on soupçonne.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'homme, éternel jouet d'un mirage trompeur, sans cesse est ballotté de l'espoir à la peur.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Rien d'impossible à l'homme, ou de si difficile, qui se puisse soustraire à sa raison subtile.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La trop grande franchise est dupe bien souvent, et se prend aux pièges qu'on lui tend.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La mort, dont le moment est incertain, pendant qu'on songe à vivre arrive un beau matin.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

À fort gros intérêts on place un bon office, quand la reconnaissance acquitte le service.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'erreur est personnelle, et non héréditaire, nul homme ne doit souffrir des fautes de son père.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'aveu d'un tort dispose à l'indulgence, et se repentir d'une faute c'est presque l'innocence.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il est rare qu'un homme, fût-il des moins sots, puisse parler beaucoup, et toujours à propos.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il ne faut ni trop parler, ni se taire sans cesse, entre les deux se trouve la sagesse.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'homme superficiel, où le bon sens sommeille, pour ses amis du jour oublie ceux de la veille.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'avare ne jouit pas plus de son argent, que de l'or qu'il n'a pas ne jouit l'indigent.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Tout en obéissant, une femme de bien, pour commander son mari trouve toujours un moyen.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Les procédés d'autrui sont le retour des nôtres, ce que nous leur ferons attendons-le des autres.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Quand on ravit l'honneur d'autrui, on perd le sien.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le voyageur qui craint de s'égarer et doute, fait mieux de tourner bride à moitié de sa route.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Avant d'être adultère, on l'est déjà dans l'âme, lorsque de son prochain on convoite la femme.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'innocence est toujours environnée de son propre éclat.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

D'un seul homme de bien le suffrage vaut mieux, que celui d'un public ignare et vicieux.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Qui se proclame heureux éveille la colère, des jaloux et des envieux qui vivent dans la misère.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Plus longue est notre vie, et plus nos repentirs, bourreaux de nos vieux jours font de nous des martyrs.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le bien que l'on a semé dans la prospérité, une fois mûri se retrouve aux jours d'adversité.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La douleur, affolée et réduite aux abois, de la froide raison n'écoute plus la voix.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Nul vice qui ne trouve un complaisant appui, et ne traîne un essaim de flatteurs après lui.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Les vices haut placés, d'autant plus apparents, quelque petits qu'ils soient sont toujours les plus grands.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Quand le vrai mérite obtient sa récompense, le travail enhardi renaît à l'espérance.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Ne prends pas sans compter ce qu'un hâbleur avance : Ceux qui parlent beaucoup méritent peu créance.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Il n'est pas d'ennemi plus dangereux, ni pire, qu'un soi-disant ami qui contre nous conspire.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Les défauts des autres enseignent au sage à corriger les siens.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La fortune a parfois un enivrant poison, à ceux qu'elle veut perdre elle ôte la raison.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La méchanceté heureuse est la calamité des gens de bien.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Fou, qui veut exercer l'autorité suprême, et ne sait seulement commander à lui-même.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le silence des sots a bien son avantage : Un sot veut-il se taire, il passera pour sage.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Si vraiment l'ignorance est un mal sans douleur, la pauvreté d'esprit, n'est-ce pas le bonheur ?
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Dans la prospérité tel dont le front se dresse, devant les coups du sort s'humilie et s'abaisse.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Celui qui ne sait pas épargner ses amis, donne infailliblement prise à ses ennemis.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Quand l'esprit est distrait, et se trompe de route, les yeux ne tardent guère à ne plus y voir goutte.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Dans la justice même il faut de la mesure, et l'extrême justice est une extrême injure.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Discutée avec calme, une thèse s'éclaire, mais la vérité fuit aux cris de la colère.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La vengeance, achetée à notre détriment, est un plaisir de fou, payé trop chèrement.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Quand le sort obstiné s'acharne à nous trahir, toute prudence échoue, et ne peut qu'obéir.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La liste des auteurs populaires :