Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Quintilien

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de QuintilienAvocat, rhéteur et pédagogue latin né vers 35 ap. J.-C. à Calahorra dans le nord de l'Espagne, Quintilien est décédé en 96 à Rome. Il est l'auteur d'un important manuel de rhétorique, l'Institution oratoire, dont l'influence sur l'art oratoire se prolongea pendant des siècles. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 54 pensées et citations de Quintilien :

La débauche sert beaucoup plus à détruire qu'à multiplier les hommes.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire - env. 90 ap. J.-C.

Vouloir justifier opiniâtrement une faute reconnue telle, c'est y ajouter une seconde faute.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

De toutes les plaisanteries les plus agréables sont celles qui n'annoncent ni fiel ni rancune.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Il n'est pas de véritables douleurs que le temps n'adoucisse.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Il faut s'attendre à être traité comme on a traité les autres.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Que l'éloquence prenne son essor non par d'humbles sentiers, mais en pleins champs, qu'elle ne soit pas comme ces fontaines qu'alimentent d'étroits canaux ; mais que, semblable à de larges fleuves, elle inonde tous les vallons, qu'au besoin même son impétuosité sache se frayer un passage.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, V - env. 90 ap. J.-C.

La conscience vaut mille témoins.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, V - env. 90 ap. J.-C.

Un ami vaut un trésor.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, V - env. 90 ap. J.-C.

Une armée sans chef est comme un navire sans pilote.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, V - env. 90 ap. J.-C.

On éprouve toujours du plaisir à mesurer le chemin qu'on a fait.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Rien n'anime plus à poursuivre ce qu'on a commencé que de savoir ce qui reste à faire.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

On ne trouve jamais long ce dont on aperçoit le terme.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Rien n'est plus choquant que d'être obscur quand on est sensé éclairer les autres.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Il faut demander au-delà de ce qui est juste pour obtenir ce qui est juste.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Le triomphe de l'éloquence est d'émouvoir.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Un menteur doit avoir bonne mémoire.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Qui veut obscurcir la vérité met le faux à la place du vrai.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Un chemin agréable et doux, quoique plus long, fatigue moins qu'un autre plus court, mais rude et triste.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Il n'y a qu'un mauvais pilote qui fasse naufrage en sortant du port.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

Savoir dissimuler l'art est le comble de l'art.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, IV - env. 90 ap. J.-C.

La grammaire, indispensable aux enfants, est un délassement pour la vieillesse, et fait le charme de la retraite. De toutes les sciences, c'est peut-être la seule qui ait plus de fond que d'apparence.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Mieux vaut perdre l'occasion d'un bon mot qu'un ami.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Du commencement on peut augurer la fin.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, V - env. 90 ap. J.-C.

L'art d'écrire correctement est inséparable de l'art de parler correctement.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Trop de travail fait prendre l'élude en aversion.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Le véritable foyer de l'éloquence, c'est l'âme. Il faut qu'elle soit émue, il faut qu'elle se remplisse d'images, et qu'elle s'identifie pour ainsi dire avec les choses dont on a à parler. Plus l'âme est généreuse et élevée, plus il lui faut de puissants leviers pour l'ébranler. C'est pour cela que la louange lui donne plus d'essor, et que la lutte redouble ses forces.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Si vous versez de l'eau trop abondamment dans un vase dont l'embouchure est étroite, rien n'entre ; mais versez-la avec ménagement, ou même goutte à goutte, vous finirez par le remplir. Il faut de même calculer ce que l'esprit des enfants est capable de recevoir, car ce qui excédera leur intelligence n'entrera pas dans leur esprit, pour ainsi dire faute d'ouverture.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

L'esprit veut être sans cesse excité, aiguillonné. Il languit dans l'isolement, et se rouille, pour ainsi dire, dans les ténèbres, ou bien il s'enfle d'une vaine présomption.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Un bon maître ne doit jamais se charger d'un nombre d'élèves au-dessus de ses forces.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

On peut enseigner à plusieurs à la fois tout ce qu'on a à enseigner à chacun en particulier.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Les enfants ne font que répéter ce qu'ils nous ont entendu dire. Ils sont témoins de nos amours et de nos passions les plus infâmes ; il n'est point de repas qui ne retentisse de propos obscènes ; des choses qu'on n'oserait dire sans rougir sont exposées en spectacle à leurs yeux. Tout cela passe en habitude, et bientôt en nature.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Les impressions que nous recevons dans le premier âge sont les plus profondes. Ainsi un vase conserve toujours l'odeur dont il a été imbu étant neuf, et la laine, une fois teinte, ne recouvre jamais sa blancheur primitive. Mais ce sont surtout les mauvaises impressions qui laissent les traces les plus durables. Le bien se change aisément en mal, mais quand vient-on à bout de changer le mal en bien ? Que l'enfant ne s'accoutume donc pas, si jeune qu'il soit, à un langage qu'il lui faudra désapprendre.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Les esprits stupides et rebelles à toute instruction sont dans l'ordre intellectuel ce que les monstres sont dans l'ordre physique : le nombre en est infiniment petit.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Les ignorants n'ont commerce ni avec les Muses ni avec les Grâces.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Le signe de la perfection est de paraître facile à imiter, et de ne pouvoir l'être.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, XI - env. 90 ap. J.-C.

Notre langage trahit nos mœurs, et découvre le fond de notre âme.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, XI - env. 90 ap. J.-C.

Chacun parle comme il vit.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, XI - env. 90 ap. J.-C.

À force d'écrire on parle mieux, et à force de parler on écrit plus facilement.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, X - env. 90 ap. J.-C.

Qui veut passer pour habile aux yeux des sots passe pour un sot aux yeux des habiles.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, X - env. 90 ap. J.-C.

Par l'habitude et l'exercice on acquiert la facilité.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, X - env. 90 ap. J.-C.

On court en vain si l'on ne sait ni où l'on doit aller, ni par où.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, X - env. 90 ap. J.-C.

Le plus grand fruit que l'orateur puisse recueillir de ses études c'est la faculté d'improviser.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, X - env. 90 ap. J.-C.

De bonnes mœurs seront toujours une puissante recommandation.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VII - env. 90 ap. J.-C.

Quand on doit succomber, quoi qu'on fasse, autant vaut céder de bonne grâce.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

On n'est jamais pris au dépourvu quand on a médité avec soin sur toutes les objections probables de sa partie adverse et les réponses qu'on peut y faire.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Rien ne nuit plus à notre jugement que la colère.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Une injure est souvent une raillerie de bon aloi.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Trop de délassement fait contracter l'habitude de l'oisiveté.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

Des antécédents honorables et intègres seront toujours une puissante recommandation.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

Gardons-nous de cette manie, d'aimer mieux perdre un ami qu'un bon mot.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

C'est le cœur, c'est la force du sentiment qui rend éloquent.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, X - env. 90 ap. J.-C.

Qui paraît sage parmi les sots paraît sot parmi les sages.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, VII - env. 90 ap. J.-C.

L'ambition est un vice qui peut engendrer la vertu.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, XIV - env. 90 ap. J.-C.

On écrit l'histoire pour raconter, non pour prouver.
Quintilien - Œuvre : De l'institution oratoire, X - env. 90 ap. J.-C.

La liste des auteurs populaires :