Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Saint Bernard de Clairvaux
Moine français et réformateur de la vie religieuse catholique né en 1090 au château de Fontaine-lès-Dijon en Bourgogne, Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux, est décédé le 20 août 1153 à l'abbaye de Clairvaux, située dans la commune de Ville-sous-la-Ferté dans l'Aube, à l'âge de 63 ans. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 84 citations de Saint Bernard de Clairvaux :

La gloire qui n'est pas le fruit de la vertu n'est pas légitime ; c'est à tort qu'on la souhaite, c'est avec péril qu'on cherche à l'acquérir.
Saint Bernard de Clairvaux ; Les sermons - XIIe s.
Soyez partout charitable, reconnaissant, facile à vivre, et tous vous rendront témoignage.
Saint Bernard de Clairvaux ; Les précieux parfums de la miséricorde - XIIe s.
La fausseté et le doute sont deux détestables filles d'une très mauvaise mère, l'ignorance.
Saint Bernard de Clairvaux ; Les commentaires du Cantique des Cantiques (1142)
Les parents doivent thésauriser pour leurs enfants, et non les enfants pour leurs parents.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Les grossièretés, il ne suffit pas de les interdire à votre bouche, il faut encore les éloigner de votre oreille.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Entre gens du monde, les propos frivoles ne sont que propos frivoles ; dans la bouche d'un prêtre, ce seraient des blasphèmes. Si quelquefois pourtant il arrive qu'on en débite devant lui, il devra les supporter peut-être, mais jamais y répliquer par d'autres.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
L'oisiveté est la mère des amusements futiles, la marâtre des vertus.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Celui-là est grand que le bonheur caresse sans pouvoir l'aveugler.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Celui-là est grand qui venant à tomber dans l'infortune ne décline aucunement en sagesse.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
On n'est plus un homme intègre dès qu'il nous arrive de punir celui qui pouvait avoir des droits à la clémence ou de faire grâce à celui qui méritait le châtiment.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Comparez votre présent à votre passé ; voyez si vous avez fait des progrès en vertu, en sagesse, en intelligence, en mansuétude, ou si, ce qu'à Dieu ne plaise, vous n'auriez pas décliné. Si vous êtes plus patient ou plus impatient, plus emporté ou plus doux, plus fier ou plus humble, plus allable ou plus austère, plus humain ou plus intraitable, plus pusillanime ou plus courageux, plus sérieux ou plus dissipé, plus circonspect ou plus confiant, qu'il ne doit vous convenir de l'être.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Si l'œil est troublé par la colère, il ne voit rien avec clémence.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
La beauté de l'époux, c'est son amour.
Saint Bernard de Clairvaux ; La double beauté de l'âme - XIIe s.
Examinez-vous, mais que votre propre examen soit exempt de mauvaise foi.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
L'homme tempérant modère ses désirs, s'abstient du superflu, et ne néglige pas le nécessaire.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Le cœur prélude à sa chute en s'élevant trop haut.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Rien n'est excepté là où l'on n'a rien distingué.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Efforcez-vous d'arriver à la perfection au lieu de vous croire parfait, ou de vouloir le paraître aux autres avant de l'être réellement. Ne mettez ni négligence à rechercher tous vos défauts, ni répugnance à les reconnaître.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Nul ne peut faire de progrès s'il est satisfait de lui-même.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Qui est véritablement parfait ? Celui-là seul auquel on ne peut rien ajouter.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Apprenez que vous êtes le dernier des hommes si vous vous persuadez en être le premier.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Celui-là n'a aucune perfection, qui croit les avoir toutes.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
C'est un assemblage monstrueux qu'un rang élevé et un cœur rampant, une dignité suprême et une vie abjecte, une langue qui promet beaucoup et une main qui n'agit pas, des paroles sans nombre et pas le moindre fruit, un visage grave et une conduite légère, une grande autorité et une volonté chancelante.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Un homme insensé assis sur un trône, c'est un singe placé sur le faîte d'une maison.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Si le travail vous effraie, que la récompense vous excite.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Soyez le premier objet de votre considération, soyez-en aussi le dernier.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Une promesse doit toujours être acquittée, dût-il être un peu tard.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Un débauché n'a jamais honte d'un autre débauché.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Un avare n'a jamais honte d'un autre avare.
Saint Bernard de Clairvaux ; La considération (1149-1152)
Ce qui est certain ne peut devenir douteux.
Saint Bernard de Clairvaux ; L'arrivée et le départ du Saint-Esprit - XIIe s.