Citations Virginie Despentes - Ses 49 citations

Virginie Despentes

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Virginie Despentes

Écrivaine, essayiste, nouvelliste et réalisatrice française née le 13 juin 1969 à Nancy en Lorraine, Virginie Despentes a obtenu de nombreuses distinctions, dont le prix de Flore (1998), le prix Saint-Valentin (1999), le prix Renaudot pour son roman Apocalypse bébé (2010), et le prix La Coupole (2015).

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 49 citations de Virginie Despentes :

Les choses ont la valeur qu'on leur donne, je ne trahis pas la mère de ma fille, ni la femme que j'ai épousée. C'est une bonne mère. Elle est droite, régulière, responsable. Je peux crever demain, la petite est entre de bonnes mains.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 1 (2015)

Quand on picole tout seul chez soi c'est difficile de se dire qu'on a l'alcool festif, qu'on est un bon vivant, on est forcément confronté à l'aspect un peu glauque de ce qu'on cherche.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 1 (2015)

L'ancien mauvais garçon devenu grand bavard ressemble à un enfant qui moulinerait du sabre dans l'espoir de dissuader les mauvaises idées de l'approcher. Il en a lourd sur le cœur, et il parle comme on court.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 1 (2015)

Le bonheur, c'est surtout ne jamais faire chier, être convenable, y a pas mieux.
Virginie Despentes ; Teen Spirit (2002)

Si je dors entre tes bras c'est qu'une autre que toi n'a pas voulu de moi.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 1 (2015)

Je ne connais rien d'aussi doux que la tête de ma petite qui s'endort contre mon épaule.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 1 (2015)

Les hommes ont ceci de très particulier qu'ils tendent à mépriser ce qu'ils désirent.
Virginie Despentes ; King Kong théorie (2006)

Toi, le bon Dieu, au lieu de te donner un cerveau, il aurait mieux fait de te creuser un deuxième trou du cul, parce que tu chies plus que tu penses !
Virginie Despentes ; Bye bye Blondie (2004)

Difficile de donner un âge à celui que l'alcool a attaqué. C'est le prototype du Français qui aime trop le vin, nez déformé, la fraise, visage bouffi, voix d'outre-tombe, les dents jaunes et avariées.
Virginie Despentes ; Bye bye Blondie (2004)

Chez un chanteur le talent se reconnaît ; quand on a l'oreille, il est une évidence.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 3 (2017)

On ne reste pas avec un « pervers narcissique » parce qu'il alterne le chaud et le froid et qu'on est déstabilisée. On reste parce qu'il est plus brillant que tous les hommes qu'on a rencontrés, avant, et que tous les hommes qu'on rencontrera, après. On reste parce qu'on sait qu'on a de la chance de profiter de cette intelligence, de cette puissance. On reste parce qu'on sait qu'après ce genre d'homme, on s'ennuiera toujours un peu.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 3 (2017)

Il faut être fou pour être riche et travailler.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 3 (2017)

Le pays est peuplé d'exaltés convaincus que les morts sont parmi nous, que dans la forêt gambadent des créatures invisibles ou qu'en s'exposant aux ondes sonores adéquates on peut rétablir son champ magnétique... Il suffit de leur donner l'occasion de déballer leurs théories, et on part sur de drôles de routes.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 3 (2017)

Le polyamour ça consiste à coucher avec qui on veut sans se soucier de ce qu'en pense la fille de la veille.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 3 (2017)

Deux divorces et trois mariages, une moyenne correcte à bientôt cinquante ans !
Virginie Despentes ; Apocalypse bébé (2010)

La bonne poire, c'est l'imbécile qui se dépense sans compter pour que tout le monde y trouve son compte sauf lui, celui qui encaisse les humeurs des unes et des autres.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

Les catholiques ont le monopole des pervers hypocrites, rien n'est aussi universel que le vice qui se donne les allures de la vertu.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

La grande passion de sa vie aura été la bouteille, les bars et les épiceries ouvertes toute la nuit. Il a l'alcool heureux. Jamais la bouteille ne l'a déçu, ni laissé tomber.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

Un vieux qui a les guiboles qui flanchent, il part en couille, c'est l'âge, et c'est normal.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

Les corbeaux ne sont pas moins drôles que les copains de bistrot. Ils ont des petits yeux vifs et te font bien rigoler !
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

Quand on a envie de discuter avec quelqu'un, voilà comment s'y prendre. C'est la même chose qu'avec les pigeons, il s'agit de distribuer régulièrement des petits bouts d'attention.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

J'aime bien ce genre de femme, timide, comme ça, ça donne envie de faire le hussard.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

Dans les bistrots, on ne buvait pas avec le patron, c'était la loi. On savait mépriser le chef. Tout cela a disparu, en même temps que l'amour du travail bien fait. Il n'y a plus de conscience ouvrière. Tout ce qui les intéresse, les gars d'aujourd'hui, c'est ressembler au chef.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

La défonce est un sport de jeune. Tout est dans la récupération. C'est pour ça que les jeunes peuvent se permettre de prendre ce qu'ils veulent. Ils se refont dans la nuit et sont créatifs dès le lendemain. À notre âge, il faut un intervalle plus long.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)

Ce qui fait kiffer le mâle alpha, c'est le pouvoir.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 2 (2015)