Le Roi Lear - Citations de William Shakespeare

Le Roi Lear, de William Shakespeare (1606)

Les 27 citations de William Shakespeare :

Oh ! las ! ô mon cœur las ! comme mon cœur se soulève, mais à bas !
Acte / Scène : Le Roi Lear, II, 4 (1606)

Tous ceux qui suivent la direction de leur nez sont conduits par leurs yeux, excepté les aveugles ; et il n'y a pas un nez sur vingt qui ne puisse sentir ce qui pue.
Acte / Scène : Le Roi Lear, II, 4 (1606)

La Fortune, cette indigne prostituée, ne tourne jamais sa clef pour le pauvre.
Acte / Scène : Le Roi Lear, II, 4 (1606)

On attache les chevaux par la tête, les chiens et les ours par le cou, les singes par les reins, et les hommes par les jambes. Et quand un homme a de trop bonnes jambes, on lui met des chausses de bois.
Acte / Scène : Le Roi Lear, II, 4 (1606)

Il n'y a pas plus d'antipathie entre les contraires qu'entre moi et ce coquin.
Acte / Scène : Le Roi Lear, II, 2 (1606)

De toutes les vengeances qui peuvent atteindre le coupable, il n'en est pas qui égale son crime.
Acte / Scène : Le Roi Lear, II, 1 (1606)

Si un limaçon a une maison, c'est pour y mettre sa tête, et non pas pour l'abandonner à ses filles et laisser ses cornes sans abri.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 5 (1606)

Il y a un œil de chaque côté du nez afin que ce qu'un homme ne peut pas flairer, il puisse le regarder.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 5 (1606)

Les incurables blessures de la malédiction d'un père frappent tous tes sens !
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 5 (1606)

Les incurables blessures de la malédiction d'un père frappent tous tes sens !
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 4 (1606)

Souvent par une plénitude de mauvaise conduite nous accusons de nos désastres le soleil, la lune et les étoiles, comme si nous étions infâmes par nécessité, imbéciles par une impérieuse volonté du ciel.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 2 (1606)

Les machinations, les trames obscures, les trahisons, et tous les désordres les plus funestes nous suivent en nous tourmentant jusqu'à nos tombeaux.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 2 (1606)

L'amour n'est pas l'amour dès qu'il s'y mêle des considérations étrangères à son véritable objet.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 1 (1606)

Puissent vos actions justifier vos magnifiques discours !
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 1 (1606)

L'honneur est tenu à la franchise.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 1 (1606)

Ne vous mettez jamais entre le dragon et sa colère.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 1 (1606)

Je suis faite du même métal que ma sœur, et je m'estime à sa valeur.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 1 (1606)

Le malheur du temps est que les fous guident les aveugles.
Acte / Scène : Le Roi Lear, IV, 1 (1606)

L'ingratitude de nos enfants, c'est la bouche mordant la main à qui lui porte la nourriture.
Acte / Scène : Le Roi Lear, III, 4 (1606)

Les jeunes s'élèvent quand les vieux tombent.
Acte / Scène : Le Roi Lear, III, 3 (1606)

Je vous aime autant qu'un enfant ait jamais aimé, qu'un père l'ait jamais été.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 1 (1606)

Mieux vaut être méprisé et le savoir qu'être méprisé et s'entendre flatter.
Acte / Scène : Le Roi Lear, III, 4 (1606)

L'amour se refroidit, l'amitié s'éteint.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 2 (1606)

Je vous aime à l'égal de la vie accompagnée de bonheur, de santé, de beauté, de grandeur.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 1 (1606)

L'ingratitude d'un enfant est pire qu'un croc de vipère.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 4 (1606)

L'ingratitude est une furie au cœur de marbre.
Acte / Scène : Le Roi Lear, I, 4 (1606)

Regarde avec tes oreilles.
Acte / Scène : Le Roi Lear, IV, 6 (1606)

Quelques œuvres de William Shakespeare :