Xavier Henri Aymon Perrin, comte de Montépin

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Xavier de Montépin
Romancier populaire français né le 10 mars 1823 à Apremont dans la Haute-Saône, Xavier de Montépin est mort le 30 avril 1902 à Paris. Il repose au cimetière communal de l'Ouest de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 55 citations de Xavier de Montépin :

Il n'y a pas d'éloignement pour les cœurs unis : je le porte en moi, et je suis en lui.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
À vivre pour penser, on cesse de sympathiser.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Cette terre tant calomniée est belle, ce sont les hommes qui en rendent le séjour douloureux.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Tachez de penser moins, et de vivre davantage ; tachez de savoir jouir du beau soleil que Dieu nous donne, des fleurs, de l'air, et de tout ce que la méchanceté des hommes, enfin, ne saurait nous ravir qu'en nous ôtant l'existence elle-même !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Rien n'est réel, rien n'est complet sur terre ; l'amour n'est qu'une ombre trompeuse.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Malheur aux hommes voués à végéter dans l'inaction, inutiles au pays, à charge pour eux-mêmes.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Le vrai charme que les amants courtisent, c'est la fantaisie, c'est le désir vague et indéfini.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Rien n'est impossible quand on ose exécuter tout ce qu'on a osé vouloir.
Xavier de Montépin ; Les chevaliers du lansquenet (1847)
Dieu vient toujours en aide aux bonnes intentions, du moins à celles qui partent du cœur, et non pas d'un caprice de l'esprit.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Chaque pleur est une perle d'amour.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
On peut pardonner une fois, mais non pas deux !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Le cœur déçu laisse peu à peu ses illusions aux épines de la réalité.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Toi que j'aime, je t'aime sans passé, je t'aime sans connaître l'avenir, mais je t'aime comme je respire.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Sois heureux, sois bon ; et aux heures de découragements songe qu'il y a un cœur dont tu est l'orgueil et l'idole, la vie et le salut.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Si le cœur s'éteint, le souvenir reste.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Qu'il est triste d'être trop bonne pour se faire mauvaise, et trop mauvaise pour se faire bonne.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
On ne s'empare des individus que par leurs faiblesses.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Le cœur est fait pour aimer aussi bien que les yeux pour voir et l'esprit pour comprendre.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
À qui sait oser tout peut réussir.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
À quoi bon vivre sans amour et sans liberté !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
La bonté sage, raisonnée, sans cesser d'être tendre, est la seule chose vraie en ce monde.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Les faux jugements, dont nous sommes la cause, finissent par peser sur notre âme.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Qui aime le danger, périra par le danger.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Ce qui est impossible, c'est de jouir d'un bonheur sans susciter l'envie, de là la calomnie.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Marchez ferme, marchez droit, et le bonheur viendra.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Il n'est pas d'âges pour aimer, puisque l'éternité elle-même est l'amour, mais il vient un temps où l'on doit sanctifier les tendresses de son cœur.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
L'indifférence... c'est le bonheur !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Seigneur, domptez ces révoltes ! qu'importe de souffrir en ce monde, premier purgatoire des âmes, si le vrai bonheur nous attend au-delà !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Si la jeunesse a des luttes à subir, elle a du moins l'espoir et la foi pour appui.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Physique - L'élégance des formes déguise la pauvreté des caractères.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Triste est la saison où l'on comprend enfin que les bonheurs ne sont qu'illusion.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
L'infini ! cette implacable aspiration de notre âme mortelle prisonnière du fini !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Toute joie humaine est destinée à se briser comme un verre fragile au premier choc.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Insensé est celui qui frappe parce qu'on l'a frappé ; méchant est l'homme qui ne sait point pardonner.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Ce qui réjouit les uns, attriste les autres.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Le bonheur n'est l'hôte constant d'aucune destinée, mais il dépend de vous cependant !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
N'oubliez jamais que les fautes sèment les douleurs.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
La vie n'a de glorieux rayon qu'à son aurore !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Ne craignez pas de poursuivre les coupables, c'est servir les nobles causes que d'écraser les indignes !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Ne permettez jamais à un vrai remords de se glisser au fond de votre cœur, et, à n'importe quel prix, ignorez toujours les tortures d'un immortel regret !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Le genre humain tout entier se divise en deux classes, les fous et les égoïstes.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Je t'aime sans passé, je t'aime sans avenir, mais je t'aime comme je respire.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Au lieu de vous révolter contre une loi sévère, mais juste, acceptez-la, sachez souffrir.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Heureuses sont les femmes auxquelles un bel ange, qui est leur vie, leur sang, leur cœur, vient chaque matin leurs donner le baiser de paix, et leurs dire des petits mots doux.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Les hommes, pour obtenir, ils sont capables de tout promettre, de tout vouloir ; après avoir obtenu, ils se font aussi ingrats qu'impitoyables.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Peu d'amants songent au cœur et à la destinée de la femme qu'ils prétendent adorer.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Vouez à l'oubli vos tristes souvenirs, et gardez seules vos belles mémoires présentes.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Ne reprochez jamais rien... jamais rien au passé, c'est chose vaine.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Sans enthousiasme et sans foi, on n'accomplit rien de beau, rien de bon.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Mieux vaut une erreur réparer que pleurer.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
À déplorer le passé, on use vainement des forces qu'on a le devoir d'utiliser pour l'avenir.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
O désespoir ! de n'avoir plus vingt ans à son horizon, quand on a vingt ans dans son cœur !
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
Mieux vaut pour le repos égoïste ignorer que savoir.
Xavier de Montépin ; Perdita (1859)
L'amour ressemble à la rougeole, il faut l'avoir, mais on ne l'a qu'une seule fois.
Xavier de Montépin ; Les viveurs de Paris (1852)
De l'admiration à l'amour, il y a loin !
Xavier de Montépin ; Les chevaliers du lansquenet (1847)

La liste des auteurs populaires :