Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin

Quelques mots sur l'auteur :

Félicité de Genlis

Femme de lettres française née le 21 janvier 1746 à Issy-l'Évêque en Saône-et-Loire, Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin, comtesse de Genlis par son mariage, est décédée le 31 décembre 1830 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 25 citations de Félicité de Genlis :

La tranquille imbécillité n'est que l'impossibilité de raisonner, c'est une complète nullité.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

Dans les temps de troubles et de révolution les libelles se multiplient, c'est ainsi que les tempêtes et la pluie produisent la fange et la boue. La liberté de la presse ne saurait empêcher de rechercher et de punir les libellistes anonymes ou les imprimeurs de ces méprisables ouvrages. Tout auteur qui attaque, ou qui seulement critique, doit se nommer.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Une lettre anonyme est une chose si vile, que, même pour donner un avis utile et bienfaisant, on ne doit jamais se permettre d'employer un semblable moyen. Il est étonnant qu'il n'y ait pas des peines infamantes contre une lâcheté par malheur trop commune, et qui, dans certains cas, peut jeter tant de trouble dans les familles.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Les vieillards sont comme les vins que le temps a rendus aigres ou qu'il a bonifiés.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Pour réussir dans quelque art que ce puisse être, il faut de la réflexion et de l'étude, et l'art d'écrire en demande beaucoup. Les qualités indispensables d'un bon style sont : la clarté, le naturel, la pureté, l'harmonie et l'élégance.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Rien n'est plus juste en ce monde que de montrer le respect où il est dû ! Il y a de la bonne grâce et du bon goût dans le respect, lorsqu'il est rendu avec naturel et simplicité.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Dans le cours de la vie, rien ne vieillit plus vite que les bienfaits. Il y a des gens qui les sentent vivement dans les premiers moments, et qui, peu d'années après, ne se les rappellent que dépouillés de tous les accessoires qui en doublaient le mérite et le prix.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Les personnes qui portent dans le monde la prétention d'y être remarquées, distinguées, d'y produire de l'effet, n'y seront jamais aimables, quelque esprit qu'elles puissent avoir, et elles y paraîtront toujours fatigantes et souvent ridicules.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

La paresse a fait plus de destinées malheureuses qu'aucun autre vice ; c'est un poison lent, qui affaiblit, qui mine l'existence morale, qui la borne, et qui trop souvent l'avilit.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Le but d'une courtisane est de plaire, celui d'une honnête femme est de se faire estimer.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Aveugle sur lui-même comme sur les autres, l'orgueilleux ne connait aucun de ses défauts.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

Le plus détestable de tous les vices est l'orgueil poussé au dernier excès.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)

L'égoïste a son cœur dans la tête.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'homme sage est celui qui ne parle et n'agit qu'avec réflexion et discernement.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

Un conscience sans reproche se rit de la calomnie mensongère.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'ingratitude est la plus affreuse et la plus méprisable de toutes les injustices.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

En toute chose on enseigne bien que ce que l'on sait bien.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'amitié est la plus sévère école de la vérité, elle n'admet ni le mensonge ni la trahison.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

Tranquillité de la conscience, étude variée, uniformité de vie, voilà les seuls moyens d'échapper à l'ennui, et de passer des journées délicieuses, en dépit même de la fortune et du sort le plus contraire.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La délicatesse donne à tous les procédés un charme inexprimable.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'envie rend injuste et cruel, elle conduit à la haine, c'est la plus odieuse de toutes les passions.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

Une âme basse suppose toujours de vils motifs aux actions les plus nobles.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La coquetterie rétrécit l'esprit, le rend susceptible des misères les plus ridicules ; elle éteint la sensibilité et conduit au plus affreux égarement.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La pudeur est la grâce la plus touchante qui puisse embellir une femme ; elle est le gage certain de l'innocence et de la vertu.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La vertu, dans toute sa pureté, est simple, sublime, naturelle, sans vanité, sans ostentation, et trouve en elle seule sa gloire et sa récompense.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La liste des auteurs populaires :