Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin

Quelques mots sur l'auteur :

Félicité de Genlis

Femme de lettres française née le 21 janvier 1746 à Issy-l'Évêque en Saône-et-Loire, Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin, comtesse de Genlis par son mariage, est décédée le 31 décembre 1830 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 14 citations de Félicité de Genlis :

L'égoïste a son cœur dans la tête.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'homme sage est celui qui ne parle et n'agit qu'avec réflexion et discernement.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

Un conscience sans reproche se rit de la calomnie mensongère.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La tranquille imbécillité n'est que l'impossibilité de raisonner, c'est une complète nullité.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'ingratitude est la plus affreuse et la plus méprisable de toutes les injustices.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

En toute chose on enseigne bien que ce que l'on sait bien.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'amitié est la plus sévère école de la vérité, elle n'admet ni le mensonge ni la trahison.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

Tranquillité de la conscience, étude variée, uniformité de vie, voilà les seuls moyens d'échapper à l'ennui, et de passer des journées délicieuses, en dépit même de la fortune et du sort le plus contraire.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La délicatesse donne à tous les procédés un charme inexprimable.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

L'envie rend injuste et cruel, elle conduit à la haine, c'est la plus odieuse de toutes les passions.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

Une âme basse suppose toujours de vils motifs aux actions les plus nobles.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La coquetterie rétrécit l'esprit, le rend susceptible des misères les plus ridicules ; elle éteint la sensibilité et conduit au plus affreux égarement.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La pudeur est la grâce la plus touchante qui puisse embellir une femme ; elle est le gage certain de l'innocence et de la vertu.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La vertu, dans toute sa pureté, est simple, sublime, naturelle, sans vanité, sans ostentation, et trouve en elle seule sa gloire et sa récompense.
Félicité de Genlis ; Pensées et textes recueillis (1830)

La liste des auteurs populaires :