François-René de Chateaubriand

Quelques mots sur l'auteur :

François-René de Chateaubriand

Homme politique, académicien et écrivain français né le 4 septembre 1768 à Saint-Malo dans l'Ille-et-Vilaine, François-René de Chateaubriand est décédé le 4 juillet 1848 à Paris. Élu à l'Académie française le 20 février 1811, François-René de Chateaubriand meurt à l'âge de 79 ans, et suivant sa volonté, ses restes sont déposés face à la mer sur le rocher du Grand Bé à Saint-Malo.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 75 citations de François-René de Chateaubriand :

Souvent j'ai suivi des yeux les oiseaux de passage qui volaient au-dessus de ma tête. Je me figurais les bords ignorés, les climats lointains où ils se rendent ; j'aurais voulu être sur leurs ailes : un secret instinct me tourmentait ; je sentais que je n'étais moi-même qu'un voyageur, mais une voix du ciel semblait me dire : Homme, la saison de ta migration n'est pas encore venue ; attends que le vent de la mort se lève, alors tu déploieras ton vol vers ces régions inconnues, que ton cœur demande.
François-René de Chateaubriand ; Le génie du christianisme (1802)

Les sons que rendent les passions dans le vague d'un cœur solitaire, ressemblent au murmure que les vents et les eaux font entendre dans le silence d'un désert : on en jouit, mais on ne peut les peindre.
François-René de Chateaubriand ; Le génie du christianisme (1802)

Oh ! argent que j'ai tant méprisé, tu as pourtant ton mérite : source de la liberté tu arranges mille choses dans notre existence où tout est difficile sans toi... Quand on n'a point d'argent on est dans la dépendance de toutes choses et de tout le monde.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

La nation française n'aime pas au fond la liberté, mais elle adore l'égalité ; sa vanité lui commande de n'obéir qu'à ce qu'elle s'impose.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

Les passions sont les mêmes dans tous les siècles, les idées changent avec la succession des âges.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

L'incapacité est une franc-maçonnerie dont les loges sont en tout pays.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

De tout pouvoir éventré et exposé à la lumière sort la vermine que l'on avait adorée.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

La passion dominante de l'homme sera toujours la vérité ; quand il aime l'erreur, c'est que cette erreur, au moment qu'il y croit, est pour lui comme une chose vraie. Nous ne chérissons pas le mensonge, bien que nous y tombions sans cesse.
François-René de Chateaubriand ; Le génie du christianisme (1802)

Chaque homme a au milieu du cœur un tribunal où il commence à se juger soi-même en attendant que l'arbitre souverain confirme la sentence.
François-René de Chateaubriand ; Le génie du christianisme (1802)

La mémoire est souvent la qualité de la sottise.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

Après tout qu'importent la mort et les revers, si notre nom prononcé dans la postérité va faire battre un cœur généreux deux mille ans après notre vie ?
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

La postérité n'est pas aussi équitable dans ses arrêts qu'on le dit. Il y a des passions, des engouements de proximité. Quand la postérité admire sans restriction elle est scandalisée que les contemporains de l'homme admiré n'eussent pas de cet homme l'idée qu'elle en a ; cela s'explique pourtant : les choses qui plaisaient dans ce personnage sont passées, ses infirmités sont mortes avec lui ; il n'est resté de ce qu'il fut que sa vie impérissable ; mais le mal qu'il causa n'en est pas moins réel, mal en soi-même et dans son essence, mal surtout pour ceux qui l'ont supporté.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

Les cœurs qui s'aiment s'entendent à demi-mot.
François-René de Chateaubriand ; Le génie du christianisme (1802)

L'amitié que la présence attiédit, que l'absence efface.
François-René de Chateaubriand ; René, ou les Effets des passions (1802)

La lampe qui s'éteint ne souffre pas.
François-René de Chateaubriand ; Les pensées, réflexions et maximes (1848)

Il y a des hommes qui profitent de tout, même du mépris.
François-René de Chateaubriand ; Les pensées, réflexions et maximes (1848)

Aimer, c'est bien, savoir aimer, c'est tout.
François-René de Chateaubriand ; Les pensées, réflexions et maximes (1848)

Le vrai bonheur coûte peu ; s'il est cher, il n'est pas d'une bonne espèce.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

Il en est des crimes comme des boissons amères que l'habitude seule rend supportables.
François-René de Chateaubriand ; Les Natchez (1827)

La colère, comme la faim, est mère des mauvais conseils.
François-René de Chateaubriand ; Les martyrs (1809)

La religion et la liberté, les deux seules grandes choses de l'homme.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

Il y a plus de liberté dans le froc d'un capucin qui bénit les Alpes que dans la friperie entière des législateurs de la République, de l'Empire, de la Restauration et de l'usurpation de juillet.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

En France on ne sait rien attendre ; on a horreur de tout ce qui a l'apparence du pouvoir, jusqu'à ce qu'on le possède.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

Jamais notre vanité française ne reconnaîtra à un homme, même de génie, deux aptitudes et la faculté de faire aussi bien qu'un esprit commun des choses communes.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)

Mon dédain de la société me vient de mon incrédulité politique.
François-René de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe (1841)