Friedrich Wilhelm Nietzsche

Quelques mots sur l'auteur :

Friedrich Nietzsche

Philologue, philosophe et poète allemand né le 15 octobre 1844 à Röcken en Saxe-Anhalt, Friedrich Nietzsche est mort le 25 août 1900 à Weimar en Allemagne à l'âge de 55 ans.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 73 citations de Friedrich Nietzsche :

Il vaut mieux être fou de bonheur que fou de malheur.
Friedrich Nietzsche ; Ainsi parlait Zarathoustra (1885)

L'amour est secrètement porté à voir chez l'autre autant de belles choses que possible ou à le porter aux nues autant qu'il se peut.
Friedrich Nietzsche ; Aurore (1881)

Les hommes mentent incroyablement souvent, mais ils n'y pensent plus après coup et, somme toute, n'y croient pas.
Friedrich Nietzsche ; Aurore (1881)

La façon la plus sûre de corrompre un jeune homme, c'est de l'induire à estimer celui qui pense comme lui plus haut que celui qui pense autrement.
Friedrich Nietzsche ; Aurore (1881)

Il est inhumain de bénir lorsque l'on vous maudit.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)

Parler beaucoup de soi peut être un moyen comme un autre pour se cacher.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)

La pensée du suicide est une puissante consolation, elle aide à bien passer plus d'une mauvaise nuit.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)

Ce qui se fait par amour se fait toujours par delà le bien et le mal.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)

Qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)

Dans la vengeance comme dans l'amour, la femme est plus barbare que l'homme.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)

Un seul homme sans joie suffit pour créer dans toute une maison une humeur chagrine.
Friedrich Nietzsche ; Le gai savoir (1882 et 1887)

La cruauté est le remède de l'orgueil blessé.
Friedrich Nietzsche ; Le gai savoir (1882 et 1887)

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.
Friedrich Nietzsche ; La volonté de puissance (1888)

Qui sait commander trouve toujours ceux qui doivent obéir.
Friedrich Nietzsche ; La volonté de puissance (1888)

Que l'homme cache ses mauvaises qualités et ses vices ou qu'il les avoue avec franchise.
Friedrich Nietzsche ; Humain, trop humain (1878)

Vouloir le vrai, c'est s'avouer impuissant à le créer.
Friedrich Nietzsche ; Fragments posthumes (1854-1889)

Le fourbe est un animal inférieur, un dégénéré.
Friedrich Nietzsche ; Crépuscule des idoles (1888)

Voir souffrir un ennemi est la jouissance des jouissances.
Friedrich Nietzsche ; Aurore (1881)

C'est perdre de sa force que compatir.
Friedrich Nietzsche ; L'Antéchrist (1888)

Une âme délicate est gênée de savoir qu'on lui doit du remerciement, une âme grossière, de savoir qu'elle en doit.
Friedrich Nietzsche ; Humain, trop humain (1878)

Ce qu'on fait n'est jamais compris mais seulement loué ou blâmé.
Friedrich Nietzsche ; Le gai savoir (1882 et 1887)

Le génie réside dans l'instinct.
Friedrich Nietzsche ; La volonté de puissance (1888)

Plaisir - Sensation d'un accroissement de puissance.
Friedrich Nietzsche ; La volonté de puissance (1888)

Compatir équivaut à mépriser.
Friedrich Nietzsche ; Aurore (1881)

Les animaux considèrent l'homme comme l'animal absurde, qui rit et qui pleure, comme l'animal néfaste.
Friedrich Nietzsche ; Le gai savoir (1882 et 1887)

Quelques œuvres de Friedrich Nietzsche :