Jean-Baptiste Louis de La Roche (2)

Les citations de Jean-Baptiste de La Roche :

Savoir se taire à propos est un plus grand avantage que de savoir bien parler.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La confiance d'un secret nous flatte, parce que c'est une marque qu'on nous croit prudents.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La sagesse perce par les rayons de sa vérité les ténèbres les plus profonds de l'âme, et les dissipe.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Un homme religieux traite avec la divinité comme avec un ami ; le superstitieux, comme un esclave avec son despote.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La religion se persuade et ne se commande pas : plus on fera de violence pour faire embrasser une religion, plus on fera douter de sa vérité.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La religion ne doit pas être moins chère parce qu'elle a des membres qui la défigurent.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Entre gens d'honneur, la parole est un contrat.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La science des égards est la science de la politesse et l'âme de la société, elle fait qu'on rend à chacun ce qui lui appartient.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La perfection d'une chose consiste dans son essence ; il y a des scélérats parfaits, comme il y a des hommes d'une parfaite probité.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La pauvreté mène au travail comme un maître dur, mais raisonnable.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La patience adoucit les amertumes de la vie.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Tout l'agrément des bons offices dépend de la manière dont ils sont mis en œuvre.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Obliger de bonne grâce, c'est obliger doublement.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Suivre la nature, c'est suivre la raison, quand il n'y a en elle rien que d'équitable et d'égal.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

On dompte la nature, mais on ne peut la détruire.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La morale nous apprend à connaître que nos propres faiblesses, et à ne s'occuper qu'à corriger les dérèglements de notre cœur.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

La morale enseigne à modérer ses passions, à cultiver ses vertus et à réprimer ses vices.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Plus on a de mérite, plus on doit prendre garde de ne pas gêner les moins méritants, et de leur être incommode ; car, ainsi va le monde, tout envieux de votre propre réussite est un ennemi déclaré.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Qui médit hautement est semblable à un chien qui aboie et qui mord.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Le médisant secret est un serpent qui mord sans faire de bruit.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Les mariages les plus parfaits sont les moins imparfaits, les plus pacifiques sont les moins orageux.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Les malheureux, qui ont toujours été malheureux, ne sentent que la moitié de leurs peines.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Il y a des justes à qui des malheurs arrivent, comme s'ils avaient fait les actions des méchants.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

Les louanges ne touche que médiocrement les personnes modestes.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)

L'homme n'est vraiment libéral que quand qu'il donne sans intérêt.
Jean-Baptiste de La Roche ; Pensées et maximes (1843)