Johann Wolfgang von Goethe

Quelques mots sur l'auteur :

Goethe

Romancier, dramaturge, poète et homme politique allemand, Johann Wolfgang von Goethe est né le 28 août 1749 à Francfort. Goethe meurt à l'âge de 82 ans le 22 mars 1832 dans sa maison de Weimar en Allemagne où il repose au mausolée des princes.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 75 citations de Goethe :

Les fleurs de la vie n'ont qu'un moment. Combien se fanent sans laisser de trace ! Combien peu donnent des fruits, et qu'il est rare que ces fruits mûrissent ! Quelques-uns cependant parviennent à maturité, et, faut-il les dédaigner, les laisser perdre sans en jouir ?
Johann Wolfgang von Goethe ; Les souffrances du jeune Werther (1774)

Plains-moi, cher ami, je n'ai plus de force, plus d'activité. Toutes mes facultés sont frappées d'une douloureuse inertie. Je ne puis rester oisif, et pourtant je suis incapable de rien faire. Mon imagination est éteinte, la belle nature a perdu ses charmes à mes yeux. La conversation m'ennuie, la lecture me fatigue. Hélas ! tout nous manque quand nous nous manquons à nous-mêmes. Heureux, mille fois heureux le paisible journalier qui le soir en se couchant, envisage pour le lendemain un but, une tâche, une espérance !
Johann Wolfgang von Goethe ; Les souffrances du jeune Werther (1774)

L'insuffisance s'oppose plus qu'on ne pourrait croire à ce qui est suffisant.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Ce qui retarde le plus les sciences, c'est que les hommes qui s'en occupent sont des esprits inégaux. Ils ont du zèle, mais ils ne savent pas ce qu'ils doivent en faire.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

La plus grande satisfaction pour l'homme qui pense est d'avoir pénétré ce qui est pénétrable, et de respecter tranquillement ce qui ne l'est pas.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Celui qui veut tromper les hommes doit avant tout rendre l'absurde plausible.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Cent chevaux gris ne font pas un seul cheval blanc.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Toute chose qui naît cherche à se faire place et veut durer : c'est pourquoi elle en écarte une autre de sa place et en abrège la durée.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Si du rapprochement des deux sexes naît un enfant, on peut dire que le connu a engendré l'inconnu. D'un autre côté si l'intelligence encore obscure de l'enfant reçoit des idées claires, il devient homme et apprend à connaître l'avenir par le présent.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

À un degré inférieur, la raison trouve presque tout risible ; à un degré supérieur, presque rien.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les réunions les plus agréables sont celles où règne entre tous les membres une politesse naturelle qui n'exclut pas la gaieté.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Si nous regardons volontiers devant nous, c'est que nous nous plaisons secrètement à arranger au gré de nos désirs ce qui flotte vaguement dans l'avenir.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

On doit chercher à gagner, par la conduite et les bonnes mœurs, ce qu'on ne pourrait obtenir autrement que par la force, et même ce que la force ne donne pas toujours.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Le savoir-vivre, loin de nuire à l'originalité, devrait lui prêter un nouveau lustre.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Ce qui doit arriver arrivera, quoi que tu fasses.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)

Cette vie est insipide et sans charme lorsque tous les efforts, toutes les peines, n'aboutissent qu'à de nouveaux efforts et à de nouvelles peines, lorsqu'aucun but chéri ne s'offre pour récompense.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)

On ne blâme pas une âme malheureuse poursuivie par ses douleurs et sans aucune consolation.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)

Un fait accidentel où nous ne découvrons pour le moment ni une loi de la nature ni un effet de la liberté, nous l'appelons un accident de la vie commune.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

L'absurde, représenté sous une forme élégante, excite à la fois la répugnance et l'admiration.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Les discours si brillants, où l'on ajuste à plaisir des rognures pour l'humanité, sont stériles comme les vents brumeux qui sifflent dans l'automne à travers les feuilles séchées.
Johann Wolfgang von Goethe ; Premier faust (1808)

Les orgueilleux sont souvent frappés par l'opprobre.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)

La modération procure des joies sans mélange.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)

La présence est une puissante déesse.
Johann Wolfgang von Goethe ; Torquato Tasso (1790)

Un regard de toi, une seule parole m'en dit plus que toute la sagesse de ce monde.
Johann Wolfgang von Goethe ; Faust (1808)

Tout ce qui passe n'est que symbole.
Johann Wolfgang von Goethe ; Faust II (posthume, 1832)