La vie littéraire, d'Anatole France (1888-1892)

Les 42 citations d'Anatole France :

On n'aime vraiment que lorsqu'on aime sans raison.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d'œuvre.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Le livre est l'opium de l'Occident.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Aimer, c'est souffrir, mais aussi c'est vivre.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La sainte Vierge n'a jamais été belle, sans quoi on l'eût désirée.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

On ne peut affirmer avec plus d'assurance que rien n'est assuré.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

On doit toujours mettre une vérité au bout d'un raisonnement.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

On juge les œuvres humaines par le plaisir qu'on en reçoit.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La pensée est la pire des choses, elle en est aussi la meilleure.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Le jeu, c'est un corps-à-corps avec le destin.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

L'ironie, c'est la gaieté et la joie de la sagesse.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Qui ne s'aide pas ne mérite pas d'être aidé.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Il y a différentes manières, pour un homme de parti, d'inspirer du respect à ses adversaires. On y parvient le plus sûrement par une longue, immuable et majestueuse incapacité. Mais il n'est pas toujours impossible d'en venir à bout par la force du talent unie à la grandeur du caractère.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La jeunesse a cela de beau qu'elle peut admirer sans comprendre.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Si l'on doute, il faut se taire ; car quelque discours qu'on puisse tenir, parler, c'est affirmer.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Pour qu'un homme devienne raisonnable, il faut d'abord qu'il apprenne à raisonner.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

C'est être malheureux que d'être criminel.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

On n'est heureux par les livres que si l'on aime à les caresser.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Il n'y a pas de véritable amour sans quelque sensualité.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Il est inutile de disputer quand on sait qu'on ne pourra jamais s'entendre.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Toute philosophie destinée à régner est grosse d'abus, de violences et d'iniquités.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Le bien suprême est la bonne humeur, l'absence de crainte, la tranquillité.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Les vrais plaisirs n'ont point d'âge : ils ressemblent aux anges qui sont des enfants éternels.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Le cœur est un conseiller de charité et d'amour.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Sachons, quelle que soit notre tâche, l'accomplir d'un cœur simple, avec bonne volonté.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La plus grande vertu de l'homme est la curiosité.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La superbe raison est capricieuse et cruelle ; la sainte ingénuité de l'instinct ne trompe jamais.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La faim et l'amour sont les deux axes du monde.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Le vrai bonheur de ce monde consiste non à recevoir, mais à donner !
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Il n'est pas au pouvoir des Pères de me rendre injurieux et de mauvaise foi.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Une femme franche est une femme qui ne ment pas sans nécessité.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La gaieté est la forme la plus aimable du courage.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

L'intelligence est sujette à l'erreur ; l'instinct ne trompe jamais.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Je t'envoie mon cœur dans un baiser.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Il n'y a rien qui gâte une confession comme le repentir.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

À bien prendre les choses, le dictionnaire est le livre par excellence.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Un dictionnaire, c'est tout l'univers par ordre alphabétique.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

La sympathie est le doux privilège de la médiocrité.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Caressez longuement votre phrase et elle finira par sourire.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

En politique comme en littérature, ce que nous estimons le plus chez nos amis, c'est la partialité de leur esprit et l'étroitesse de leurs vues.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Sommaire et ses citations classées par œuvres :