Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations d'Axel Oxenstiern.

1 — Qui est Axel Oxenstiern ?

Photo d'Axel Oxenstiern Biographie courte : Diplomate, militaire et célèbre homme d'État suédois né le 16 juin 1583 à Fånö sans le comté d'Uppsala, Axel Gustafsson Oxenstierna, ou Oxenstjerna, est décédé le 28 août 1654 à Stockholm. Il fut nommé cancelier de Suède le 6 janvier 1612, car la fille du roi Gustave II-Adolphe était trop jeune pour monter sur le trône, fonction qu'il remplit jusqu'à sa mort. (Source : Wikipédia)

2 — Les 163 pensées et citations d'Axel Oxenstiern :

Les mouches s'assemblent où il y a du miel, et les critiques sont aussi importunes que les mouches.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Les grands de ce monde ont les oreilles aux pieds, il faut s'abaisser pour leur faire entendre ce qu'on souhaite d'eux.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Un aveuglement volontaire est incurable, et l'opiniâtreté d'un sot est inflexible.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'opiniâtreté (1652)

Celui qui médite de se venger dispose tout ce qui est nécessaire pour hâter sa perte.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la vengeance (1652)

L'estime ne fait pas toujours naître l'amitié, et l'amour n'inspire pas toujours de l'estime.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'estime (1652)

La marque la plus infaillible de l'inexécution d'une promesse c'est lorsqu'on la fait avec trop de facilité.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur les promesses (1652)

La mesure du bonheur ou du malheur de l'homme c'est l'idée qu'il en a.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur le bonheur (1652)

La mode est l'idole de la jeunesse, la plus ridicule et la plus ruineuse de toutes les vanités.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la mode (1652)

Sot et opiniâtre sont des termes différents mais qui expriment la même chose.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'opiniâtreté (1652)

Le hâbleur et la pie se ressemblent parfaitement ; tous deux ont la voix, et rien de plus.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Un honnête homme craint toujours un refus auquel souvent il est plus sensible qu'au plaisir d'une grâce accordée.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La terre n'est qu'une hôtellerie où on loge quelques nuits et au-delà de laquelle il n'y a qu'un pas jusqu'à l'éternité.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Le soupçon est le fruit d'une mauvaise conscience, et l'effet de l'appréhension qu'on sent d'être payé de la même monnaie dont on régale les autres.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur les soupçons (1652)

La bonne économie est le milieu entre la prodigalité et l'avarice, elle doit s'y tenir si ferme, qu'elle ne penche ni d'un côté ni de l'autre.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Le prédicateur qui prêche plus d'exemples que de paroles, enseigne le chemin du ciel de la manière la plus éloquente du monde.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La pénétration, la vivacité, l'étendue, la sublimité de l'esprit, la force du raisonnement : voilà pour les hommes des sources de mille soucis, de mille inquiétudes, de mille chagrins, de mille malheurs dont les autres créatures sont heureusement délivrées.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Que les bornes de notre raison sont étroites ! elle ne peut s'élever au-dessus des choses périssables : dans celle-ci même, il est rare qu'elle ne soit la dupe de ses conjectures. Que de faiblesse, que d'incertitude dans nos raisonnements !

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

C'est un sot et aveugle guide que la raison humaine : abandonnez-vous à sa direction, elle ne manquera jamais de vous conduire à la folie.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Que l'homme est peu sage de se tourmenter pour acquérir tant de diverses connaissances ! Il est rare qu'il réussisse : pour le faire avec succès, il faut un travail opiniâtre, qui use, qui abrège la vie : est-il assez heureux pour arriver au but qu'il s'est proposé, à peine y touche-t-il que la mort survient et ensevelit le tout dans un oubli éternel.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Quoique la fortune soit sans pudeur, elle rougit pourtant quelquefois à la vue du mérite.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Les grandeurs et les dignités acquises par des crimes sont des ornements qui rendent hideux. Il y a tant de rapport entre la vie et le songe, qu'il est plus difficile qu'on ne s'imagine d'en bien marquer la différence.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La plupart des biens et des maux de cette vie n'ont de réalité qu'autant qu'il plaît à notre imagination de leur en donner. Comme ils lui devaient leur naissance, elle aussi la maitresse de leur durée.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Il n'est point de crime plus criant que la trahison. Elle est parmi les vices ce que l'araignée est parmi les animaux venimeux, c'est-à-dire tout poison.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

L'amour-propre est le plus terrible et le plus dangereux de nos ennemis, puisque, après s'être insinué auprès de nous à titre de conseiller intime, il ne se sert de de ses lumières que pour nous trahir.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Il n'est point de moyen plus efficace pour se consoler de la perte de ce qu'on a aimé que de se rappeler à l’esprit le temps qui a précédé sa possession.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Il faut se résoudre à perdre l'estime et l'amitié du reste des hommes, quand on se laisse posséder par l'amour de l'argent.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Dieu ne saurait faire que ce qui doit arriver n'arrive pas.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Les mouches s'assemblent bientôt où il y a du miel ; et les critiques, nation pour le moins aussi importune que les mouches, font paraître une diligence incroyable à porter la sape partout où il y a du savoir et de la vertu.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Le talent du critique est la malice, et très souvent l'incapacité.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La jeunesse d'aujourd’hui croit tout savoir, sans même vouloir apprendre. Elle veut mettre la théorie à la queue de l'expérience. Elle s'amuse et s'occupe de bagatelles, et se livre tout entière à la folie. L'indolence est son oreiller, et la licence son lit de repos.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La haine et le désir de se venger sont des passions ingénieuses ; elles trouveront toujours pour se satisfaire des moyens auxquels on n'aurait jamais pensé.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Rien de tout ce qui doit finir n'est insupportable.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La raison veut qu'on s'accommode au sort qu'on ne saurait changer.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La raison enseigne que toute agitation d'esprit est inutile lorsque le mal est sans remède. L'inquiétude pendant qu'on est entre la crainte et l'espérance sur l'issue d'une affaire me parait plus raisonnable que le chagrin quand on en est dans le malheur ; puisque dans la première situation, le peut-être peut aussi bien tourner du mauvais côté que du bon.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La sincérité, un cœur ouvert est sa devise, et son but n'est que l'honneur.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La sincérité n'a pas besoin de témoins pour prouver ce qu'elle dit, et ses protestations sont incontestables. Elle enferme diverses vertus en elle-même ; car elle ne ment jamais, ni ne flatte gratuitement personne.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Tout homme qui n'est pas muet parle ; mais chacun ne connaît pas l'art de parler. Il faut pour cela de l'esprit, du jugement et de la rhétorique. C'est un si grand talent que celui de bien parler.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Les plaintes sont les vapeurs du chagrin, qui semblent soulager le cœur, mais ne nous procurent cependant guère de consolation.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

L'homme est d'un goût si dépravé que tout ce qu'il aime n'est dans le fond que pure sottise. Son désir n'est que pour les honneurs, et son inclination que pour les plaisirs.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Tous ceux qui ont du bien sont en état de donner, mais tous ceux qui sont en état de donner ne savent pas la manière de le faire. C'est un secret réservé pour les belles âmes qui considèrent à qui, quand et comment il faut donner.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Notre monde est bien corrompu ! le vice se cache sous le masque de la vertu !

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Un bon cœur ne sait ce que c'est que l'envie, et souhaite du bien à tout le monde. Il console les affligés et n'ajoute rien au fardeau du malheureux.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Un bon cœur ne saurait voir qu'avec peine la désunion des amis, et ne s'en fait aucune de se fatiguer pour les remettre bien ensemble. Il adoucit la colère de l'emporté, et a en horreur toute sorte de vengeance.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Un bon cœur ne se sert de sa langue que pour dire du bien de tout le monde, et il est muet lorsqu'on lui demande témoignage au préjudice d'autrui.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Un bon cœur est sensible au malheur d'autrui, et compatit à tous ceux que son impuissance l'empêche d'aider. Il explique tout en bien, et est ingénieux à cacher les défauts d'autrui.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La nature est si parfaite dans ses ouvrages qu'elle n'a pas besoin d'embellissement.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

L'ennui est un déplaisir que le sage ne connait point, et que le niais trouve partout.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Le joueur est un voleur qui dérobe sans s'exposer à être puni par la justice.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Un vieillard qui s'amuse à entretenir ses maîtresses est aussi fou qu'un aveugle qui ferait emplette de lunettes.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

Le débauché à qui la conscience annonce des malheurs fait à son égard l'office de prophète, et de prophète infaillible.

Axel Oxenstiern - Les réflexions et pensées (1645)

La paresse est le trône du péché.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la paresse (1650)

L'amitié et l'amour s'aiment comme deux frères qui ont une succession à partager.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'amour (1652)

Souffrir pour un ami, c'est couronner sa gloire de lauriers immortels.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la fausseté (1652)

Il n'est rien de plus juste qu'un secret qui se confie à un ami, sous le sceau de la bonne foi et du silence, soit considéré comme une chose sacrée entre lui et moi, et que c'est une profanation de le divulguer sous quelque prétexte que ce puisse être.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la confiance (1652)

Les plus méprisables des hommes, les faux amis par intérêts.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la fausseté (1652)

Un véritable ami est plus rare que l'or et l'argent.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'amitié (1652)

L'affectation est l'apprenti de l'orgueil, sous lequel elle travaille avec tant d'application, qu'elle lui ressemble bientôt parfaitement.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'orgueil (1652)

La sagesse défend de juger sur de simples apparences, d'ajouter foi à tout ce qu'on entend, de faire tout ce qu'on peut, de dire tout ce qu'on fait, et de dépenser tout ce qu'on a. On trouve pourtant quelquefois de rigides observateurs des premières de ces maximes, qui, par malheur, ont négligé d'observer la dernière.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la sagesse (1652)

Les mensonges sont de la nature des boules de neige qui tombent des montagnes ; ils grossissent à mesure qu'ils font chemin, jusqu'à ce qu'ils se dissipent, se fondent, et enfin se réduisent à rien.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur les mensonges (1652)

La plupart des bagatelles qui sont à la mode ressemblent aux toiles d'araignée, dont le tissu est admirable, mais qui ne nous sont d'aucune utilité.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la dépense (1652)

On ne saurait être trop réservé à donner des recommandations, puisqu'elles doivent être regardées comme un acte de garantie chez les honnêtes gens.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la recommandation (1652)

La pauvreté traîne toujours le mépris à sa suite, et le mépris est ce qui rend la pauvreté insupportable.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la pauvreté (1652)

La perte du temps est la plus irréparable, et c'est celle qui inquiète le moins.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur le temps (1652)

La renommée sert plus souvent de trompette à la fortune qu'au mérite.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la renommée (1652)

Avec un peu d'argent un homme est quelque chose, un homme sans argent est un peu moins que rien.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'argent (1652)

La vertu est la fille du ciel, heureux celui qui la cultive dès son enfance.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la vertu (1652)

Les erreurs les plus monstrueuses ont toujours été la production des plus grands génies.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur les erreurs (1648)

L'étude est l'ornement et le lustre d'un homme, elle donne un brillant merveilleux à ses qualités.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'étude (1652)

L'Avarice court jusqu'aux Indes au travers de mille périls pour nous en rapporter les perles et les diamants. La Folie les expose en vente, et la Vanité les achète.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur l'avarice (1652)

La plus belle réputation que puisse acquérir un excellent poète, est de passer pour un agréable menteur.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur la poésie (1652)
Les citations suivantes »

3 — La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top