Baltasar Gracián y Morales

Quelques mots sur l'auteur :

Baltasar Gracián
Écrivain et essayiste jésuite du Siècle d'or espagnol, Baltasar Gracián y Morales est né le 8 janvier 1601 à Belmonte de Gracián près de Saragosse en Espagne. Il meurt le 6 décembre 1658 à Tarazona, près de Saragosse. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipedia.

Ce dictionnaire vous propose 108 citations de Baltasar Gracián :

Il est très difficile de se guérir de la bonne opinion de soi-même.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Savoir refuser est d'aussi grande importance que savoir octroyer.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Quiconque est prompt à parler est aisé à vaincre et à convaincre.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Tous ceux qui voient n'ont pas les yeux ouverts, et tous ceux qui regardent ne voient pas.
Baltasar Gracian ; Oraculo manuel, 230 (1647)
Si l'on entre par la porte du plaisir dans la maison de la fortune, on en sort par la porte de la douleur.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Le premier signe de l'ignorance, c'est de présumer que l'on sait.
Baltasar Gracian ; L'honnête homme (1646)
Il n'y a pas de maître qui ne puisse être élève.
Baltasar Gracian ; Le Criticon (1651-1657)
Il est de la galanterie de mêler parmi le sérieux un petit grain de folie.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
L'esprit a ses jours ; le génie son caractère ; et toutes choses leur étoile.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Le meilleur moyen d'avoir des amis est d'en faire.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Toutes actions, qui se font avec doute, sont dangereuses, mieux vaut s'en abstenir.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Dissimuler est le principal moyen de gouverner.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Un esprit médiocre qui s'applique à l'étude va plus loin qu'un esprit sublime qui ne s'applique à rien.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Il est impossible à l'homme de rien faire d'excellent à la hâte.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Il est plus aisé de prévenir la médisance que d'y remédier.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
La sottise est la nourriture de la médisance.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Les promesses sont les trappes où se prennent les sots.
Baltasar Gracian ; Oraculo manual, 191 (1647)
Mieux vaut ne rien faire que de s'occuper mal à propos.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
En des rencontres périlleuses, le courage est une bonne escorte.
Baltasar Gracian ; Le héros, IV (1637)
La moitié vaut mieux que le tout ou rien.
Baltasar Gracian ; Le héros (1637)
L'homme qui en a compris un autre est en état de le dominer.
Baltasar Gracian ; Le héros, I (1637)
Prends donc tes amis par choix, et non par sort.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Le bon esprit d'un ami est plus utile que toute la bonne volonté des autres.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Mieux vaut être trompé au prix qu'à la marchandise.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Il ne faut jamais réveiller le malheur quand il dort.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Nul bien n'est parfait, et nul mal n'est au comble.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Il y a peu de gens qui jugent le fond, ils se contentent des apparences.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Pénétrer la volonté d'autrui, c'est la marque d'un esprit sublime ; cacher la sienne, c'est être supérieur.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
À ces gens, qui épluchent de si près tes paroles, couvre ton cœur d'une haie de défiance.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Une grande action doit servir d'aiguillon à de plus grandes actions.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)