Honoré de Balzac

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Honoré de Balzac

Romancier, dramaturge, écrivain, journaliste et critique littéraire, Honoré de Balzac est né le 20 mai 1799 à Tours dans l'Indre-et-Loire. Il décède le 18 août 1850 à son domicile parisien 30, rue Fortunée, et repose au cimetière du Père-Lachaise (division 48).

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 117 citations d'Honoré de Balzac :

Être intelligent : Savoir, vouloir, pouvoir.
Honoré de Balzac ; Séraphîta (1834)

Je crois que deux filles dans une maison y feraient plus de ravages que n’en ferait la peste.
Honoré de Balzac ; Les mémoires de deux jeunes mariées (1841)

Le malheur fait dans certaines âmes un vaste désert où retentit la voix de Dieu.
Honoré de Balzac ; La femme abandonnée (1833)

Les gens qui aiment ne doutent de rien, ou doutent de tout.
Honoré de Balzac ; Une ténébreuse affaire (1841)

Si la presse n'existait point, il ne faudrait pas l'inventer.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

L'amour attire l'amour, c'est l'abyssus abyssum de la Bible.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

Il est des amours qui vont au-devant des tromperies.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

Les femmes ont des pressentiments dont la justesse tient du prodige.
Honoré de Balzac ; La recherche de l'absolu (1834)

L'amour est aussi grand par le bavardage que par la concision.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

L'homme se bronze ainsi : il use la femme pour que la femme ne puisse pas l'user.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

La jalousie est la sentinelle qui ne dort jamais, elle est à l'amour ce que le mal est à l'homme.
Honoré de Balzac ; Les mémoires de deux jeunes mariées (1841)

L'amour a ses illusions, et toute illusion a son lendemain.
Honoré de Balzac ; Modeste Mignon (1844)

La piété est une vertu de femme que les femmes seules se transmettent bien.
Honoré de Balzac ; Les femmes (1857)

La femme n'est égale à l'homme qu'en faisant de sa vie une continuelle offrande, comme celle de l'homme est une perpétuelle action.
Honoré de Balzac ; Les femmes (1857)

Un homme veut bien quitter une femme, mais il ne veut pas être quitté par elle.
Honoré de Balzac ; Les femmes (1857)

Rien ne lie ou ne désunit plus deux femmes que de faire leurs dévotions au même autel.
Honoré de Balzac ; Splendeurs et misères des courtisanes (1838)

Toute personne qui pense fortement fait scandale.
Honoré de Balzac ; Pensées (1799-1850)

Les hommes du monde sont jaloux entre eux, à la manière des femmes.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

Au printemps, la nature, c'est une brune qui espère ; à l'automne, c'est une blonde qui se souvient.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

La politesse ressemble aujourd’hui à ces traités de Cicéron dont il ne reste que le titre.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)

Beaucoup d'appelés et peu d'élus est une loi de la Cité aussi bien que du Ciel.
Honoré de Balzac ; Les employés ou La femme supérieure (1838)

Rien ne grise comme le vin du malheur.
Honoré de Balzac ; Splendeurs et misères des courtisanes (1838)

Une femme est une Cadignan : Elle n'aurait ni vertus, ni vices, ni fortune, ni jeunesse, ce serait toujours une Cadignan. Une Cadignan ? c'est comme un préjugé, toujours riche et vivant.
Honoré de Balzac ; Madame Firmiani (1832)

Nous sommes tous des planches lithographiques dont une infinité de copies se tirent par la médisance.
Honoré de Balzac ; Madame Firmiani (1832)

Les vocations manquées déteignent sur toute l'existence.
Honoré de Balzac ; La Maison Nucingen (1838)

Quelques œuvres de Honoré de Balzac :