Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations de Jacques-Bénigne Bossuet.

1 — Qui est Jacques-Bénigne Bossuet ?

Photo de Jacques-Bénigne Bossuet Biographie courte : Homme d'Église, évêque, prédicateur, académicien et écrivain français né le 27 septembre 1627 à Dijon en Côte-d'Or, Jacques-Bénigne Bossuet est décédé le 12 avril 1704 à Paris. Considéré comme l'un des plus grands orateurs, il prononce des sermons et des oraisons funèbres qui demeurent célèbres. Il est élu à l'Académie française le 31 mai 1671, Bossuet meurt à l'âge de 76 ans de la maladie de la pierre, et repose dans la cathédrale de Meaux en Seine-et-Marne. Ses œuvres forment environ vingt volumes, les principales sont ses Oraisons funèbres et ses sermons, le Discours sur l'Histoire universelle (1681), L'histoire des variations des Églises protestantes (1688) et Le traité de la connaissance de Dieu et de soi-même (posthume, 1741). (Source : Wikipédia)

2 — Les 87 pensées et citations de Jacques-Bénigne Bossuet :

Ne laissez jamais rien qu'il vous faille aller requérir : ne remettez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd'hui ; car le temps finira par vous manquer, et votre attente sera vaine.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

La véritable médisance consiste en un certain plaisir que l'on a à dire du mal des autres sans aucune raison particulière. Les hommes sont faits pour la société, cependant ce plaisir malin que nous sentons quelquefois malgré nous dans la médisance fait bien voir qu'il n'y a rien de plus farouche ni de moins sociable que le cœur de l'homme.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Le médisant est celui qui sans aucune autre raison particulière se plaît à dire du mal des uns et des autres, même des indifférents et des inconnus, et qui par une excessive liberté de langue n'épargne pas même ses amis, si toutefois un tel médisant est capable d'avoir des amis.

Jacques-Bénigne Bossuet - La médisance (1688)

La grandeur sépare les hommes pour un peu de temps ; une chute commune à la fin les égale tous.

Jacques-Bénigne Bossuet - La politique tirée de l'Écriture sainte (posthume, 1709)

La vie est comme l'océan : il n'y a que les caractères bien lestés qui peuvent la traverser en ligne droite.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

On ne se sent pas plus vivre qu'on ne se sent dormir : l'homme s'use à un grand rêve qu'il appelle l'avenir, et toute sa vie tient dans ce mot : Demain.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Il y a des gens qui commencent à vivre lorsqu'il faut cesser de vivre, ou plutôt qui ont cessé de vivre avant de commencer.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Les faiblesses et les sentiments de l'enfance s'étendent dans toute la suite de la vie.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon sur l'honneur (1666)

Dans ce bas monde où personne ne jouit de rien, où on ne vit que d'espérances, celui-là est le plus heureux qui a l'espérance la plus belle et la plus assurée.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Il n'y a rien de plus éclatant ni qui fasse plus de bruit que la gloire ; et tout ensemble il n'y a rien de plus misérable ni de plus pauvre.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les oraisons funèbres (1669)

La félicité demande deux choses : pouvoir ce qu'on veut, vouloir ce qu'il faut.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

L'imagination aide beaucoup l'intelligence.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le traité de la connaissance de Dieu (1741)

Les hommes doivent s'aimer les uns les autres, comme les parties d'un tout ; et com me feraient les membres de notre corps, si chacun avait sa vie particulière.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Toute vérité démontrée est nécessaire, éternelle et immuable.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le traité de la connaissance de Dieu (1741)

Réglons nos jugements sur celui de Jésus-Christ.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Un défaut qui empêche les hommes d'agir, c'est de ne pas sentir de quoi ils sont capables.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

L'ignorance est la plus dangereuse des maladies, et la cause de toutes les autres.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Chacun pour soi et Dieu pour tous est la maxime d'un égoïste.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

La vraie liberté est celle qui veut qu'on obéisse aux lois et non aux hommes, qui lie tous les intérêts privés à l'intérêt commun, et qui fait regarder la patrie, non comme une idée abstraite et vaine, mais comme une mère bienfaisante, puissante, chérie et respectée.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

La connaissance est donnée pour entendre ce qu'il y a de plus vrai.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon pour la profession de Mme Vallière (1675)

L'amour-propre dore si bien nos vices que nous les prenons pour des vertus.

Jacques-Bénigne Bossuet - La médisance (1688)

Toute erreur est fondée sur quelque vérité dont on abuse.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Qui veut apprendre la sagesse doit écouter la parole du vieillard.

Jacques-Bénigne Bossuet - La politique tirée de l'écriture sainte (1709)

Qui sait le passé peut conjecturer l'avenir.

Jacques-Bénigne Bossuet - La politique tirée de l'écriture sainte (1709)

Le temps découvre les secrets, le temps confirme les bons conseils.

Jacques-Bénigne Bossuet - La politique tirée de l'écriture sainte (1709)

Qui veut bien juger de l'avenir doit consulter les temps passés.

Jacques-Bénigne Bossuet - La politique tirée de l'écriture sainte (1709)

L'homme est né pour la paix, et il ne respire que la guerre.

Jacques-Bénigne Bossuet - La charité fraternelle (1666)

La science la plus nécessaire à la vie humaine, c'est de se connaître soi-même.

Jacques-Bénigne Bossuet - La charité fraternelle (1666)

Une bonne réputation est la seconde vie d'un homme.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le traité de la concupiscence (posthume, 1731)

La perfection de l'homme est de vivre selon la raison.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

On répare ses fautes quand on les pleure.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les oraisons funèbres (1669)

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Le médisant exerce la plus lâche de toutes les vengeances, puisque, s'il ne peut se venger autrement, il montre que sa haine est bien furieuse par le plaisir qu'il prend de critiquer en paroles celui qu'il ne peut blesser physiquement.

Jacques-Bénigne Bossuet - La médisance (1688)

Le médisant n'épargne pas même ses meilleurs amis, si toutefois un tel homme est capable d'en avoir.

Jacques-Bénigne Bossuet - La médisance (1688)

L'envie n'a pas le courage assez bon pour chercher la véritable grandeur, mais elle tâche de s'élever en abaissant les autres.

Jacques-Bénigne Bossuet - La médisance (1688)

L'homme n'épargne que lui-même dans ses jugements.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

La vérité est une reine qui a dans le ciel son trône éternel, et le siège de son empire dans le sein de Dieu. Il n'y a rien de plus noble que son domaine, puisque tout ce qui est capable d'entendre en relève, et qu'elle doit régner sur la raison même, qui a été destinée pour guérir et gouverner toutes choses.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Le bonheur n'est point le transport passager des sens, c'est un état constant et permanent de l'âme ; il ne peut prendre de consistance dans un cœur agité.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

La véritable fermeté est le fruit de l'intelligence.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

L'homme sage est permanent comme le soleil ; le fou change comme la lune.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Les réflexions, les connaissances, la philosophie, et plus encore la voix d'une conscience pure, rendent courageux dans le malheur.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Le malheur est un vilain masque qui défigure tellement les personnes que nous avons vues dans la prospérité, que nous ne les connaissons plus quand nous les voyons dans la disgrâce.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

Il n'y a que la vertu seule dont personne ne peut mal user, parce qu'elle ne serait plus vertu, si l'on en faisait un mauvais usage.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les pensées et maximes inédites (1704)

La sagesse humaine apprend beaucoup, si elle apprend à se taire.

Jacques-Bénigne Bossuet - Les élévations à Dieu (posthume, 1727)

Les hypocrites sont dignes et de blâme et de mépris.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon sur l'honneur (1666)

La paix de la conscience répand sur les sens une joie divine.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon sur l'honneur (1666)

Les hommes préfèrent se distinguer par les ornements de la vanité que par la beauté des mœurs.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon sur l'honneur (1666)

L'honneur fait tous les jours et tant de bien et tant de mal dans le monde.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon sur l'honneur (1666)

L'honneur nous fait les captifs de ceux dont nous voulons être honorés.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon sur l'honneur (1666)

Il y a toujours quelque chose en nous que l'âge ne mûrit point.

Jacques-Bénigne Bossuet - Le sermon sur l'honneur (1666)
Les citations suivantes »

3 — La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top