Jean-Jacques Rousseau

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean-Jacques Rousseau

Écrivain et philosophe genevois de langue française né le 28 juin 1712 à Genève, Jean-Jacques Rousseau est mort le 2 juillet 1778 à 66 ans à Ermenonville dans le département de l'Oise. Rousseau repose depuis le 11 octobre 1794 au Panthéon de Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 123 citations de Jean-Jacques Rousseau :

Si l'amour est le plus délicieux sentiment qui puisse entrer dans le cœur humain, tout ce qui le prolonge et le fixe, même au prix de mille douleurs, est encore un bien.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

Qu'est-ce qui rend les amitiés si tièdes et si peu durables entre les femmes ? Ce sont les intérêts de l'amour, c'est la jalousie des conquêtes.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

La conscience est le plus éclairé des philosophes : on n'a pas besoin de savoir les offices de Cicéron pour être homme de bien ; et la femme du monde la plus honnête sait peut-être le moins ce que c'est que l'honnêteté.
Jean-Jacques Rousseau ; Esprit, maximes et principes (1764)

À certain âge, tous les hommes sont à peu près le même homme, toutes les femmes la même femme ; toutes ces poupées sortent de chez la même marchande de modes, et il n'y a guère d'autre choix à faire que ce qui tombe le plus commodément sous la main.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

La vie est un bien qu'on ne reçoit qu'à la charge de la transmettre ; quiconque eût un père est obligé de le devenir. Il est difficile que le célibat, si contraire à la nature, n'amène pas quelque désordre public ou caché. Comment pouvoir échapper toujours à l'ennemi qu'on porte sans cesse avec soi ?
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

Il y a des occasions où un fils qui manque de respect à son père, peut en quelque sorte, être excusé ; mais si, dans quelque occasion que ce fût, un enfant était assez dénaturé pour manquer à sa mère, à celle qui l'a porté dans son sein, qui l'a nourri de son lait, qui, durant des années, s'est oubliée pour ne s'occuper que de lui, on devrait se hâter d'étouffer ce misérable, comme un monstre indigne de voir le jour.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

La véritable politesse consiste à marquer de la bienveillance aux hommes.
Jean-Jacques Rousseau ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

La force de l'âme éclaire l'esprit, étend le génie, et donne de l'énergie.
Jean-Jacques Rousseau ; Esprit, maximes et principes (1764)

Le véritable amour est le plus chaste de tous les liens. C'est lui, c'est son feu divin qui sait épurer nos penchants naturels en les concentrant dans un seul être.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Un riche, un grand n'a de véritable ami que celui qui n'est pas la dupe des apparences, et qui le plaint plus qu'il ne l'envie, malgré sa prospérité.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Nul honnête homme ne peut jamais se vanter d'avoir du loisir tant qu'il y aura du bien à faire, une patrie à servir, des malheureux à soulager.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Un excès de délicatesse n'offense que les cœurs qui en manquent.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Le monde réel a ses bornes, le monde imaginaire est infini. Ne pouvant élargir l'un, rétrécissons l'autre, car c'est de leur seule différence que naissent toutes les peines qui nous rendent vraiment malheureux.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Trop souvent la raison nous trompe, mais la conscience ne nous trompe jamais ; elle est le vrai guide de l'homme ; elle est à l'âme ce que l'instinct est au corps.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

La paix de l'âme consiste dans le mépris de tout ce qui peut la troubler.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Plus le corps est faible, plus il commande ; plus il est fort, plus il obéit. Toutes les passions sensuelles logent dans des corps efféminés ; ils s'en irritent d'autant plus qu'ils peuvent moins les satisfaire.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Le faste n'excite tout au plus qu'une admiration froide et stérile, il ne charme jamais.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

À moins qu'un homme ne soit un monstre, la douceur d'une femme le ramène, et triomphe de lui tôt ou tard.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Le bonheur n'est pas une chimère, lorsqu'on le cherche dans son propre intérieur, et non hors de soi. Il faut, pour le trouver, n'avoir aucun reproche à se faire, et voir les défauts et les vice des hommes, sans leur en vouloir plus de mal.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Quand le bien surpasse le mal, la chose doit être admise malgré ses inconvénients ; quand le mal surpasse le bien, il la faut rejeter même avec ses avantages.
Jean-Jacques Rousseau ; Lettre à Jean le Rond D'Alembert (1768)

Tel croit être un bon père de famille, et n'est qu'un vigilant économe.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

Le tyran est celui qui s'ingère contre les lois à gouverner selon les lois.
Jean-Jacques Rousseau ; Du contrat social (1762)

Il n'y a rien de plus incommode que le faste.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

L'adversité sans doute est un grand maître, mais ce maître fait payer cher ses leçons.
Jean-Jacques Rousseau ; Les rêveries du promeneur solitaire (1777)

Je ne connais point d'autre bonheur que de vivre indépendant avec ceux qu'on aime.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Il y a deux sortes de jalousies : l'une est délicate, et on ne l'a que parce qu'on ne s'estime pas assez soi-même ; l'autre est grossière, et on ne l'a que parce qu'on n'estime pas assez l'objet qu'on aime : cette jalousie est une injure, et l'autre une preuve d'attachement.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Quand on est déterminé à rompre avec une personne qu'on a aimée, il ne faut point réfléchir ni sur sa résolution, ni sur les motifs qui engagent à la prendre : il faut s'occuper de toute autre chose que de ce qui a rapport à l'objet aimé. Cette division affaiblira la passion et donnera du courage et des forces pour la vaincre entièrement et sans retour. On n'est radicalement guéri que quand on ne désire et qu'on ne craint plus rien à cet égard.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

L'amitié est le trésor le plus précieux et le plus rare de la vie. Un véritable ami partage mes plaisirs et mes peines ; il tolère mes défauts, et n'a point de lâche complaisance pour eux. Il ne me fait point de protestations continuelles de zèle, mais il me marque, dans toutes ses actions, un tendre et sincère attachement. C'est mon intérêt qu'il désire, et qu'il cherche préférablement au sien.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Ô quel bien fait nécessairement à ses semblables, celui d'entre eux qui ne leur fait jamais de mal ! De quelle intrépidité d'âme, de quelle vigueur de caractère il a besoin pour cela ! Ce n'est pas en raisonnant sur cette maxime, c'est en tâchant de la pratiquer, qu'on sent combien il est grand et pénible d'y réussir.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

Plus on a de sentiments, plus on s'aperçoit qu'on n'en trouve que très rarement ailleurs. La comparaison qu'on fait de soi aux autres est un amour-propre raisonnable et nécessaire, qui dédommage du peu de retour qu'on éprouve dans l'amitié; et c'est une espèce de consolation, lorsqu'on est affligé, de ne trouver que de l'indifférence de la part de ceux sur le cœur de qui on avait des droits bien fondés.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)