Jean-Jacques Rousseau (2)

Les citations célèbres de Jean-Jacques Rousseau :

La loi qui sert de sauvegarde à la tyrannie est plus funeste que la tyrannie elle-même.
Jean-Jacques Rousseau ; Lettre écrite de la montagne (1764)

Tous les sentiments que nous dominons sont légitimes, tous ceux qui nous dominent sont criminels.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

C'est à la coupelle de l'adversité que la plupart des amitiés s'en vont en fumée.
Jean-Jacques Rousseau ; Lettre à M. Vernes, le 24 février 1765.

Il n'y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Le plus malheureux effet de la politesse d'usage est d'enseigner l'art de se passer des vertus qu'elle imite.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Les observations fines sont la science des femmes.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

L'enfance est le sommeil de la raison.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Si l'on pouvait prolonger le bonheur de l'amour dans le mariage, on aurait le paradis sur la terre.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Les égards sont l'effet de la justice, et les attentions de la reconnaissance et de l'amitié.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)

La seule punition de s'être aimés est l'obligation de s'aimer à jamais.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

La véritable politesse consiste à marquer de la bienveillance aux hommes, elle se montre sans peine quand on en a. C'est pour celui qui n'en a pas qu'on est forcé de réduire en art ses apparences. Qu'on nous inspire dans l'éducation l'humanité et la bienfaisance, nous aurons de la politesse ou nous n'en aurons pas besoin.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

L'homme bon tire le bien qu'il fait de son cœur, et non de sa bourse. Il donne aux malheureux son temps, ses soins, ses affections, sa personne ; et, dans l'estimation de ses bienfaits, à peine ose-t-il compter pour quelque chose l'argent qu'il répand sur les indigents.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Employons à nous rendre bons et heureux le temps que perdent les philosophes à chercher comment on doit l'être, et proposons-nous de grands exemples à imiter, plutôt que de vains systèmes à suivre.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

Une des erreurs de notre âme, est d'employer la raison trop nue, comme si les hommes n'étaient qu'esprit. En négligeant la langue des signes qui parlent à l'imagination, l'on a perdu le plus énergique des langages.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Dites ce qui est vrai, faites ce qui est bien. Ce qui importe à l'homme, est de remplir ses devoirs sur la terre. C'est en s'oubliant qu'on travaille pour soi.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Quiconque raille un homme qu'il dit aimer, est assurément un effronté menteur.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Si vous voulez corriger quelqu'un d'un défaut, ne l'en raillez jamais, vous le révolterez au lieu de l'instruire. La leçon ne profite pas quand on méprise celui qui la donne.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Pour faire écouter ce qu'on dit, il faut se mettre à la place de ceux à qui l'on parle ; il faut être homme pour savoir parler au cœur humain.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Ô parents ! l'exemple ! l'exemple ! sans cela on ne réussit à rien auprès des enfants.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Apprenez-moi à quel crime s'arrête celui qui n'a de lois que les vœux de son cœur, et ne sait résister à rien de ce qu'il désire. Il n'y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat. La force est la base de toute vertu. La vertu n'appartient qu'à un être sensible par sa nature, et fort par sa volonté. C'est en cela que consiste le mérite de l'homme juste.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Le désordre et la fantaisie n'ont point de bornes, et font plus de pauvres que les vrais besoins.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

La vanité de l'homme est la source de ses plus grandes peines. Il n'y a personne de si parfait, de si fêté, à qui elle ne donne encore plus de chagrin que de plaisir, et si jamais la vanité fit quelque heureux sur la terre, à coup sûr cet heureux-là n'était qu'un sot.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Jamais les cœurs sensibles n'aimeront les plaisirs bruyants, vain et stérile bonheur des gens qui ne sentent rien, et qui croient qu'étourdir sa vie c'est en jouir.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Si nous nous contentions d'être ce que nous sommes, nous n'aurions point à déplorer notre sort, mais pour chercher un bien-être imaginaire, nous nous donnons mille maux réels. Qui ne sait pas supporter un peu de souffrance, doit s'attendre à beaucoup souffrir.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Les illusions de l'orgueil sont la source de nos plus grands maux, mais la contemplation de la misère humaine rend le sage toujours modéré.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

La condition naturelle de l'homme est de cultiver la terre, de vivre de ses fruits.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Maître, apprenez à votre élève à aimer tous les hommes, et même ceux qui le déprisent ; faites en sorte qu'il ne se place dans aucune classe, mais qu'il se retrouve dans toutes. Parlez devant lui du genre humain avec attendrissement, avec pitié même ; mais jamais avec mépris : homme, ne déshonore point l'homme.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

L'abus du savoir produit l'incrédulité. Tout savant dédaigne le sentiment vulgaire, chacun en veut avoir un à soi. L'orgueilleuse philosophie mène à l'esprit fort, comme l'aveugle dévotion mène au fanatisme. Évitez ces extrémités, restez toujours ferme dans la voix de la vérité, ou ce qui vous paraîtra l'être dans la simplicité de votre cœur, sans jamais vous en détourner par vanité ni par faiblesse. Osez confesser Dieu aux philosophes ; osez prêcher l'humanité aux intolérants.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Sois homme, retiens ton cœur dans les bornes de ta condition. Etudie et connais ces bornes ; quelque étroites qu'elles soient, on n'est point malheureux tant qu'on s'y renferme.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

La première et la plus importante qualité d'une femme est la douceur : faite pour obéir à un être aussi imparfait que l'homme, souvent si plein de vices, et toujours si plein de défauts, elle doit apprendre de bonne heure à souffrir même l'injustice et à supporter les torts d'un mari sans se plaindre : ce n'est pas pour lui, c'est pour elle qu'elle doit être douce.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)