Le carnet d'un biologiste, de Jean Rostand (1959)

Les 40 citations de Jean Rostand :

Un artiste doit s'arranger à vouloir ses défauts.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
La seule chose qu'un dictateur ne peut pas dicter, c'est la vérité.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Aucune vérité ne doit être préférée à toutes les vérités possibles.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Il faut beaucoup d'amour pour pardonner aux maladresses de l'amour.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
La persistance d'une opinion ne prouve rien en sa faveur.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Il en est que nous ne saurions abaisser sans nous diminuer aussi nous-mêmes.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Point d'attitude philosophique qui, à la longue, ne produise une crampe.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Il est des gens en qui le meilleur reste stérile, d'autres en qui le pire devient fécond.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Qui tue par égoïsme, tue peu ; qui tue par ambition, beaucoup ; qui tue par idéalisme, énormément.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Dire des hommes qu'ils sont mauvais, c'est dire qu'ils le sont plus que nous ne croyons l'être.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Seuls nous peuvent délivrer de la solitude les êtres qui peuvent nous y réduire par leur absence.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
À force de se buter sur certains problèmes, l'esprit acquiert comme des callosités.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Je suis ligoté par mille petites obligations qui résultent de mon indépendance.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Être clair, c'est avouer.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
L'idéal, sans doute, varie, mais ses adversaires, hélas, sont toujours les mêmes.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Dans la vie, j'ai peine à croire aux beaux rôles, surtout s'ils sont bien joués.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Dieu, ce dépotoir de nos rêves.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Qu'il y a peu de chose dans une vie qui soit fait pour elle !
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Un surhomme ne pourrait croire qu'en un surdieu.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
La pire lâcheté : se servir, contre ce qu'on aime, de ce qu'on n'aime pas.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Les meilleures vérités sont peu enclines à faire école.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
La mauvaise foi ne s'apprend pas.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Mes inaptitudes me protègent.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Recherche : partir de ce qu'on croit savoir, et tirer sur le fil en souhaitant qu'il se brise.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Le sérieux n'est qu'un futile plus considéré.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Rien n'est sérieux pour l'esprit ; tout peut le devenir pour le cœur.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
On n'aime jamais tant la vérité que lorsque le mensonge fait loi.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Le plaisir du chercheur : retrousser les jupes de la nature.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
La première condition pour qu'un livre se laisse relire, c'est qu'il soit oubliable.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Je me sens très optimiste quant à l'avenir du pessimisme.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Il est plus facile, en politique, d'être prophète que juge.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Les gens en savent déjà trop pour leur ignorance.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Soixante ans - Ce déguisement de vieillard qu'il va falloir porter.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Tout plaisir est plaisir d'amour.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
J'aime énormément à perdre mon temps, mais avec moi-même.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
De ceux qu'on n'aime pas, que l'ingratitude est donc bénigne !
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Aimer, c'est ne pas pouvoir posséder.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Le plus précieux trésor : avoir mis beaucoup de souffrance derrière soi.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Passé l'enfance, on devrait savoir, une fois pour toute, que rien n'est sérieux.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Comme l'intelligence, la sottise peut n'être que reflet.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)

Biographie et ses citations classées par œuvres :