Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations de Madeleine de Puisieux.

1 — Qui est Madeleine de Puisieux ?

Photo de Madeleine de Puisieux Biographie courte : Moraliste, militante pour les droits des femmes et romancière française née le 28 novembre 1720 à Paris, Madeleine de Puisieux, née Madeleine d'Arsant, est décédée le 12 avril 1798 dans sa ville natale. Elle épouse Philippe-Florent de Puisieux, homme de lettres et avocat au parlement de Paris, et fut également la maîtresse de Denis Diderot. (Source : Wikipédia)

2 — Les 122 pensées et citations de Madeleine de Puisieux :

Tout se peut dire ; le ton seul y met des différences.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La paresse est un vice de l'espèce la plus vile.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La paresse est l'ennemie mortelle de l'application, et la compagne de l'ignorance.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Il n'est de bonheur en ce monde que pour les coquettes.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Les amitiés qui paraissent les plus fortes ne sont assez souvent que des intérêts concertés.

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

L'ouvrage le plus pénible est l'examen de nos défauts.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

On n'a jamais conservé un coeur avec de la mauvaise humeur.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Appliquez-vous à n'offenser personne, il est des gens qui n'oublient jamais les offenses.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Dieu pardonne tout, et les hommes ne pardonnent rien.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

N'ayez point de finesse, il est trop difficile d'en avoir assez.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La sincérité est l'amie inséparable de la vérité.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La curiosité a perdu plus de jeunes filles que le penchant.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

En toutes circonstances, il n'y a pas de mal qui n'ait son remède.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Une tête bien faite s'accommode de tous les oreillers que la fortune lui présente.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Le vrai moyen de vivre sans inquiétude, et de mourir sans regrets, est de régler toute sa vie sur la droite intention et l'équité.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La première faute, entre des gens mariés, est de se manquer d'égards.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

On fait tout ce qu'on veut d'un homme vain en flattant sa vanité.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Une femme d'esprit fait tout ce qu'elle veut d'un mari qui l'estime.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La patience est nécessaire quand on a longtemps à vivre.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Insulter au malheur des autres, c'est mettre le comble à l'inhumanité.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Il n'y a point de remèdes à la sottise et à l'imbécilité, ni même à la fourberie.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La fourberie porte avec elle sa marque distinctive, les physionomies trompent rarement.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Il y a beaucoup d'esprit à n'en pas montrer quelquefois, et surtout à ne pas voir que les autres en manquent.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La raillerie est toujours indécente.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Il y a des gens qui vivent ensemble faute de pouvoir se passer l'un de l'autre.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

L'amitié a ses moments de tiédeur, comme la dévotion

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

Le plus grand obstacle à la fortune est une délicatesse de penser.

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

Savoir bien penser et bien agir est la plus grande sagesse.

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

Une femme qui s'irrite change de sexe.

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

Si vous souhaitez vivre paisiblement, évitez les gens belliqueux et les sots.

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

On ne se trouvera jamais assez riche s'il faut accumuler l'or au niveau de ses fantaisies.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Le flatteur est un homme vil et bas, mais sa dupe n'est pas toujours un sot.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

L'indiscrétion, marque d'un petit génie, met l'embrasement partout.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

Le bonheur est un horizon éloigné, que l'on approche parfois, mais qui recule sans cesse.

Madeleine de Puisieux - Les réflexions et avis sur la vie (1759)

Les hommes corrompus n'admettent un Dieu qu'autant qu'il ne se mêle de rien.

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

Agir dans la passion, c'est hisser la grande voile en pleine tempête.

Madeleine de Puisieux - Les maximes, réflexions et pensées (1798)

Un peu de fierté est honorable, beaucoup de fierté est détestable.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

L'enfance aspire à la vie, l'adolescence la savoure, la jeunesse s'enivre d'elle, l'âge mûr la goûte, la vieillesse dit : C'est assez ! la caducité s'y accoutume.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

La plupart des jolies femmes n'ont qu'un jour, il y en a beaucoup qui n'ont qu'une heure.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Aimer son mari, avoir pour lui de la douceur, voilà les devoirs d'une femme aimante.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Il y a des pertes dont te temps console de tout, mais la perte du temps est irréparable.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Toute personne qui sait aimer avec force est sujette à haïr avec violence.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Le naturel ne change jamais : il naît avec nous, et l'on meurt avec lui.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

On s'abandonne au torrent de ses passions et de ses plaisirs ; on passe quarante auprès d'un homme sans avoir trop réfléchi au préalable ; on a des enfants que l'on élève bientôt seule ; et l'on meurt sans avoir vécue pour soi-même : telle est la destinée de nombreuses femmes qui méritaient mieux, hélas !

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Une âme sensible fait de l'amour sa joie, son bonheur et ses plaisirs, et elle n'y renonce jamais.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

L'amour est l'aliment d'une âme sensible.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Une fois qu'un coeur s'est accoutumé à la tendresse, il ne peut plus s'en passer.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Il n'y a que les belles âmes qui puissent se montrer à découvert.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Heureux celui qui, après s'être égaré, peut se retrouver et reconnaître son erreur.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Le temps efface tout, et la bonne conduite fait oublier la mauvaise.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Les gens ne jugent que sur les apparences, si vous souhaitez les tromper, il n'y a qu'à les avoir belles.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Femmes, aimez vos maris, si vous pouvez, mais tâchez, si vous faites une folie, qu'elle vous amuse.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

La solitude n'afflige que ceux qui redoutent l'ennui, jamais ceux qui savent s'occuper.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Rien ne peut dispenser des enfants bien nés de l'obéissance et du respect qui sont dus aux parents.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

L'amour ne naît point du sein de l'indifférence, il est le fils de l'attirance.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Il suffit bien souvent qu'un homme nous plaise pour en conclure qu'il a toutes les qualités que nous recherchons. Cependant, ce n'est pas l'affaire d'un jour que d'apprendre à bien connaître un homme !

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

Le temps où l'on a besoin de réflexions, c'est celui où l'on en fait le moins.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

L'amour ne va jamais sans le désir de plaire.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

L'amour qui n'est point délicat n'est pas fait pour être apprécié par des âmes bien nées.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)

L'amour n'a jamais existé sans un peu de jalousie, mais en montrer plus qu'il en faut, c'est accorder peu de confiance à l'être aimé.

Madeleine de Puisieux - Les conseils à une amie (1751)
Les citations suivantes »

3 — La liste des auteurs populaires :

Le dictionnaire des meilleurs auteurs français et étrangers »
Top