Anne Ninon de Lenclos

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Ninon de Lenclos
Femme de lettres et courtisane française née le 10 novembre 1620 à Paris, Ninon de Lenclos est décédée le 17 octobre 1705 dans sa ville natale. Femme d'esprit et libertine ayant collectionné les amants, elle meurt à son domicile parisien, rue des Tournelles, à l'âge de 85 ans. Ninon de Lenclos repose dans l'église Saint-Paul-des-Champs à Paris. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Ce dictionnaire vous propose 106 citations de Ninon de Lenclos :

Le mariage est la disette de toutes les affections, la famine du cœur.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
Si j'avais assisté au conseil du Créateur lorsqu'il forma la nature humaine, je lui aurais conseillé de mettre les rides sous le talon.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
L'amour, pris comme passion, n'est qu'un instinct aveugle qu'il faut savoir apprécier.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Il ne faut s'attacher qu'à une femme qui, comme un enfant aimable, vous amuse par d'agréables folies, par de légers caprices.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Aimer, c'est remplir le vœu de la nature, c'est satisfaire à un besoin.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
L'amour est l'aliment du cœur, comme les mets le sont du corps.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
La véritable sagesse consiste à ne jamais sacrifier le jour au lendemain.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
Le moyen de bien vivre avec la femme la plus raisonnable est de ne jamais se mêler de ses affaires de cœur.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
J'ai l'esprit mâle et le cœur femelle ; tout à la fois j'aime et je raisonne.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
La beauté sans grâce est un hameçon sans appâts.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
La vie passe à la vitesse du vent, ne sacrifiez point le jour au lendemain, ni le présent à l'avenir.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
La vie est courte, et le temps a des ailes, il emporte avec lui nos joies et nos plaisirs.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
Qui veut vivre agréablement en pays étranger doit s'adapter aux moeurs du pays en question.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Entre l'amour et l'amitié, mon cœur ne balance jamais.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
Les grandes vertus sont des pièces d'or dont on fait bien moins d'usage que de la monnaie.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Il ne faut que des charmes pour rendre un homme amoureux ; pour le rendre constant, il faut plus que cela : on a besoin d'adresse, d'un peu de manège, de beaucoup d'esprit, et même d'une nuance d'humeur et d'inégalité ; mais malheureusement les femmes, dès qu'elles ont cédé, sont trop tendres, trop prévenantes.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Il faut de l'inégalité, des caprices, des tracasseries dans une relation amoureuse pour en chasser la langueur, et pour en perpétuer la durée.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Malheur à la femme trop égale, son uniformité affadit et dégoûte.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Le caprice n'est près de la beauté que pour en ranimer les charmes, pour les faire valoir, pour leur servir d'aiguillon et d'assaisonnement.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Les femmes aimeront toujours mieux qu'on dise un peu de mal d'elles, qu'elles ne consentiront à ce qu'on n'en parle point.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Rien ne flatte tant la vanité des femmes que de trouver l'occasion de faire parade de leur vertu contre ceux qui ne leur plaisent pas. Malheur au téméraire qui n'est pas aimé ; c'est une victime qu'elles destinent à servir d'exemple, et qu'elles immoleront sans pitié à l'impérieuse nécessité de faire croire à leur sagesse.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Les femmes aiment assez à voir un amant faire le plaintif autour d'elles ; mais il en est peu qui, dans la concurrence d'un amant entreprenant et d'un amant timide, donnent la préférence au second.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Faire l'amour est un plaisir, un appétit, un besoin, un amusement, et non pas un devoir.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Ce n'est point par les soupçons qu'on affermit la fidélité d'une maîtresse ; ils ne peuvent, au contraire, que l'affaiblir, car c'est la familiariser avec des sentiments dont la seule idée doit lui sembler un crime. En paraissant craindre son inconstance, vous l'accoutumez à la regarder comme possible, à se la reprocher moins ; et vous l'avertissez de se faire un mérite de ce qui ne doit être qu'un devoir.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Quand on s'aime véritablement, on s'éloigne du mariage comme d'un abîme.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
Il est plus difficile de bien faire l'amour que de commander des armées.
Ninon de Lenclos ; Lettre au Duc d'Enghien (date inconnue)
Les regards sont les premiers billets doux des amants.
Ninon de Lenclos ; Les confessions (1700)
Jette ta plume, et garde-toi de ranimer des souvenirs amoureux éteints.
Ninon de Lenclos ; Lettre à Charles de Saint-Évremond, le 15 septembre 1685.
Il est bien plus sûr pour les femmes d'ôter aux hommes l'envie de nous attaquer, en affectant un dehors sévère, que de nous défendre de leurs attaques.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)
Les serments sont la fausse monnaie avec laquelle on paie les sacrifices de l'amour.
Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)