Citations Pierre Louis de Lacretelle - Ses 49 citations

Pierre Louis de Lacretelle

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Pierre Louis de Lacretelle

Ecrivain, académicien, avocat et député français né le 9 octobre 1751 à Metz, Pierre Louis de Lacretelle est décédé le 5 septembre 1824 à Paris. Il fut élu à l'Académie française en remplacement de Jean-François de La Harpe le 23 mars 1803.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Les 49 citations de Pierre Louis de Lacretelle :

L'amour-propre, toujours insatiable, aime briller quelquefois par le mensonge.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

La loi, qui doit tirer ses principes généraux de la nature des choses, peut aussi se relâcher de sa sévérité pour un plus grand bien ; elle doit quelquefois oublier les maximes de la stricte justice pour suivre les impulsions de la bonté.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Il y a des fautes qui n'excluent pas les meilleurs sentiments, et qui ne s'allient pas avec les mauvaises actions. Les personnes à qui il échappe beaucoup de fautes, ne sont ni les plus estimables ni les moins aimables.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

L'expérience ne nous éclaire souvent que pour nous donner des regrets, c'est un trésor que nous amassons, sans en jouir.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Une des punitions de la flatterie envers les grands est d'en faire une servitude.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Je désire pour ami le fils qui n'a jamais résisté aux larmes de sa mère.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Les bons cœurs sont ces hommes chez qui la bonté paraît une sorte d'instinct ; tant elle se montre dans leurs plus soudains mouvements et dans toutes leurs actions. Ils participent plus ou moins des différentes passions ; mais, dans leur âme, chaque passion reste pure et modérée. Ils se plaisent à aimer et à être aimés ; à vivre utiles aux autres et contents d'eux.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Les vertus nées de la religion se cachent dans la religion même.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Les distances, en amour comme en amitié, rapprochent les belles âmes.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Malheur aux enfants qui ne savent pas honorer, dans les auteurs de leurs jours, une tendresse qui se blesse elle-même par ses refus !
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Le plus beau triomphe d'une mère est de réunir par leurs vertus des enfants divisés par leurs passions, et de se soumettre leurs cœurs par le charme de sa tendresse.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

La justice se perfectionne dans la bonté comme la générosité dans la sagesse.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Nul homme ne peut se placer assez bas pour avoir droit à l'impunité de ses méfaits.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Il y a des procès, qui ne sont pas menés comme des affaires, mais comme des complots.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Il y a des personnes qui haïssent, non pour le mal qu'elles ont reçu, mais par celui qu'elles ont fait, et dont la haine se nourrit du mal qu'elles veulent faire encore.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Biaiser est le mauvais jeu des petits esprits et des petites âmes.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

La générosité de certains consiste à donner avec l'arrière-pensée de recevoir au double.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

Il est des hommes faibles et petits en tout, même dans la méchanceté.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

L'homme répugne à la règle, il ne s'y attache que par un besoin bien senti.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)

La justice est la mère de la paix publique et de l'ordre privé.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)