Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Titus Maccius Plautus, dit Plaute

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de PlauteAuteur comique latin né vers 254 av. J.-C. à Sarsina dans la province de Forlì-Cesena située dans la région Émilie-Romagne, Plaute est décédé vers 184 av. J.-C. à Rome. Il est considéré comme le véritable père de la comédie latine et le génie le plus éminemment comique que Rome ait possédé. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 79 pensées et citations de Plaute :

Nous lâchons le certain pour courir après l'incertain. Qu'en résulte-t-il ? Au milieu de nos labeurs et de nos souffrances, la mort vient furtivement nous surprendre.
Plaute - Œuvre : L'imposteur - IIe s. av. J.-C.

C'est des biens qu'on s'inquiète et non de la probité, de la réputation : Est-on honnête homme, mais pauvre, on ne vaut rien. Un fripon, s'il a de l'argent, est estimé.
Plaute - Œuvre : Les Ménechmes - IIe s. av. J.-C.

Le vrai courage ne manque pas d'éloquence : un discoureur sans vertu est comme les chanteuses des enterrements, qui célèbrent les louanges des autres et n'ont rien à dire d'elles-mêmes.
Plaute - Œuvre : Le brutal - IIe s. av. J.-C.

La beauté plaît davantage sans ornements.
Plaute - Œuvre : Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

Les lois sont les esclaves de la coutume.
Plaute - Œuvre : Trinummus - IIe s. av. J.-C.

La femme qui ménage un amant se ménage mal elle-même.
Plaute - Œuvre : La comédie des ânes - IIIe s. av. J.-C.

On avance dans la vie par le mérite, et non par la faveur.
Plaute - Œuvre : Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde point.
Plaute - Œuvre : Stichus - IIe s. av. J.-C.

Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud.
Plaute - Œuvre : Phoenulus - IIe s. av. J.-C.

Les faits parlent d'eux-mêmes.
Plaute - Œuvre : L'Aululaire - IIe s. av. J.-C.

La flamme suit toujours de bien près la fumée.
Plaute - Œuvre : Curculio - IIe s. av. J.-C.

Il faut se plier au caractère des gens avec qui l'en vit.
Plaute - Œuvre : Le revenant - IIe s. av. J.-C.

Une femme pour sentir bon ne doit sentir rien du tout.
Plaute - Œuvre : Le revenant - IIe s. av. J.-C.

La plus belle dot d'une femme, ses vraies richesses, sont la chasteté, le calme des passions, la crainte des dieux, la piété filiale, la concorde entre parents.
Plaute - Œuvre : L'amphitryon - IIe s. av. J.-C.

Il faut savoir s'accommoder aux circonstances.
Plaute - Œuvre : Les bacchides - IIe s. av. J.-C.

Rien n'est plus odieux qu'un ingrat. II vaut mieux s'entendre taxer de prodigalité que d'ingratitude : le prodigue peut être estimé des gens de bien : l'ingrat est méprisé des méchants mêmes.
Plaute - Œuvre : Les bacchides - IIe s. av. J.-C.

On est heureux de s'instruire quand on s'instruit aux dépens des autres.
Plaute - Œuvre : Le marchand - IIe s. av. J.-C.

Ce n'est jamais impunément qu'on pousse le luxe plus loin que la fortune ne le permet.
Plaute - Œuvre : Le marchand - IIe s. av. J.-C.

La bonne marchandise trouve aisément des chalands.
Plaute - Œuvre : Le petit Carthaginois - IIe s. av. J.-C.

Chacun doit se parer selon sa fortune et faire figure selon ses moyens.
Plaute - Œuvre : La marmite - IIe s. av. J.-C.

Quand on est prodigue les jours de fête, on manque du nécessaire les autres jours.
Plaute - Œuvre : La marmite - IIe s. av. J.-C.

Il n'est pas raisonnable de conduire à la chasse les chiens malgré eux.
Plaute - Œuvre : Stichus - IIe s. av. J.-C.

On ne fait pas grand cas d'un homme qui oublie de remplir son devoir, à moins qu'on ne l'en somme.
Plaute - Œuvre : L'imposteur - IIe s. av. J.-C.

C'est être fou que de faire des imprécations contre soi-même.
Plaute - Œuvre : Les Ménechmes - IIe s. av. J.-C.

Une courtisane est pareil à la mer : tout ce qu'on lui donne elle le dévore sans qu'il y ait accroissement pour elle.
Plaute - Œuvre : Le brutal - IIe s. av. J.-C.

Une courtisane ressemble à un buisson d'épines, on ne peut s'y frotter sans mal ou sans perte.
Plaute - Œuvre : Le brutal - IIe s. av. J.-C.

Quand on veut blâmer les autres, il faut se regarder soi-même.
Plaute - Œuvre : Le brutal - IIe s. av. J.-C.

Le bien qu'on fait aux braves gens n'est jamais perdu.
Plaute - Œuvre : Le brutal - IIe s. av. J.-C.

La résignation est le meilleur remède à tous les maux.
Plaute - Œuvre : Le cordage - IIe s. av. J.-C.

Il convient qu'un homme sage et avisé change quelquefois de peau.
Plaute - Œuvre : Le Trinum - IIe s. av. J.-C.

La liste des auteurs populaires :