Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Titus Maccius Plautus, dit Plaute (2)

Les citations célèbres de Plaute :

La honte vaut mieux que le repentir.
Plaute - Œuvre : Le Trinum - IIe s. av. J.-C.

On a trop d'ennui à être trop beau.
Plaute - Œuvre : Le soldat fanfaron - IIe siècle av. J.-C.

Quand on rend service aux honnêtes gens, on s'en trouve toujours bien.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Quand on aime, ventre affamé n'a pas faim.
Plaute - Œuvre : Casina - IIe s. av. J.-C.

Telle est la volonté des dieux : tout plaisir s'accompagne de peine.
Plaute - Œuvre : Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

Pourvu qu'elle soit sage et de bon caractère, une fille est bien dotée.
Plaute - Œuvre : Aulularia - IIe s. av. J.-C.

Il n'est point de manteau qui puisse cacher les mensonges.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Il n'est point de pardon pour les impostures.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Espoir, ressource, secours, tout me fuit et m'abandonne.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Le plus malheureux des hommes est celui qui cherche de quoi manger, et ne trouve rien.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Malheureux est l'homme qui cherche de quoi manger, et ne trouve qu'à grande peine.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Puissent tes actions et ta conduite ne jamais démentir ta parole.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Mon fils m'est cher, chacun aime les siens.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Bien souvent on croit avoir tout prévu, et malgré notre prévoyance on se trouve pris.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

La plupart des hommes sont ainsi faits : tant qu'ils poursuivent un but, ce sont les meilleures gens du monde ; l'ont-ils atteint, ils deviennent tout à coup les plus méchants et les plus fourbes des mortels.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

La ruse n'est plus ruse, si l'on n'agit avec finesse.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Ce qui fait du bien dans le malheur, c'est un cœur plein de courage.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Souvent les plus beaux génies languissent dans l'obscurité.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Rien ne nous aide dans le malheur, comme de le supporter avec courage.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Quand on réfléchit sur le sort des hommes, on trouve qu'ils sont bien peu de chose.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

L'esclavage est pire que tous les maux réunis ensembles.
Plaute - Œuvre : L'Aululaire - IIe s. av. J.-C.

Avec une bonne conduite on trouve toujours assez de protecteurs.
Plaute - Œuvre : Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

Ce qui est à craindre se réalise souvent plus tôt que ce qu'on désire.
Plaute - Œuvre : Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

Faire contre mauvaise fortune bon cœur est un soutien.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Il faut casser le noyau pour avoir l'amande.
Plaute - Œuvre : Curculio - IIe s. av. J.-C.

En suivant le fleuve, on parvient à la mer.
Plaute - Œuvre : Pœnulus - IIe s. av. J.-C.

Si tous les parjures demandaient l'assistance de Jupiter, il n'y aurait pas assez de place au Capitole.
Plaute - Œuvre : Curculio - IIe s. av. J.-C.

Le caractère du vrai mérite est de n'être jamais content de soi.
Plaute - Œuvre : Trinummus - IIe s. av. J.-C.

Un mensonge tout chaud est le meilleur mensonge.
Plaute - Œuvre : Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

Au moment de manger, nul ne doit avoir vergogne.
Plaute - Œuvre : Trinummus - IIe s. av. J.-C.

Les ennuis viennent plus vite que ne se réalisent les désirs.
Plaute - Œuvre : Un prisonnier bénévole - IIe s. av. J.-C.

Ce qu'on nous conseille le plus est ce qui nous plaît le moins.
Plaute - Œuvre : Trinummus - IIe s. av. J.-C.

Si tu fais quelque chose, fais-le.
Plaute - Œuvre : Soldat fanfaron - IIe s. av. J.-C.

Conseiller, c'est presque aider.
Plaute - Œuvre : Charançon - IIe s. av. J.-C.

Un proverbe, quand il vient à propos, est toujours bon à entendre.
Plaute - Œuvre : Pœnulus - IIe s. av. J.-C.

Il n'y a pas de curieux qui ne soit malveillant.
Plaute - Œuvre : Stichus - IIe s. av. J.-C.

Eût-il tort, le maître a toujours raison.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

On préfère un compliment menteur à une critique sincère.
Plaute - Œuvre : Mostellaria - IIe s. av. J.-C.

L'or n'est bien souvent qu'un mauvais conseiller.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Rien n'est plus doux que de bien mener sa barque tout en contribuant au bonheur public.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

L'homme adultère laboure le champ d'autrui, et laisse le sien inculte.
Plaute - Œuvre : Asinaria - IIe s. av. J.-C.

L'homme est un loup pour l'homme.
Plaute - Œuvre : La comédie des ânes - IIe s. av. J.-C.

Pour gagner de l'argent, il faut en dépenser.
Plaute - Œuvre : Asinaria - IIe s. av. J.-C.

Si tu dis des injures, tu en entendras.
Plaute - Œuvre : Pseudolus - IIe s. av. J.-C.

J'aime mieux me battre avec n'importe qui qu'avec la faim.
Plaute - Œuvre : Stichus - IIe s. av. J.-C.

Plus l'ami est ancien, meilleur il est.
Plaute - Œuvre : Truculentus - IIe s. av. J.-C.

Toute personne honnête doit avoir soin d'éloigner de soi, non seulement le crime, mais même jusqu'au moindre sujet d'en être soupçonné.
Plaute - Œuvre : Le soldat fanfaron - IIe siècle av. J.-C.

Ce qui se rapproche le plus du bien, et qui s'éloigne le plus du mal, voilà ce que je désire.
Plaute - Œuvre : Les captifs - IIe s. av. J.-C.

Trouve-moi un amant raisonnable et je te donnerai son poids d'or.
Plaute - Œuvre : Curculio - IIe s. av. J.-C.

La liste des auteurs populaires :