Plutarque

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Plutarque
Historien et penseur grec né vers 46 ap. J.-C. à Chéronée, petite ville située à l'est de la Phocide et proche de Delphes, Plutarque serait décédé vers 125. Le lieu de sa mort n'étant pas connu, on suppose qu'il soit décédé à Chéronée où il s'était retiré pour veiller sur sa ville. Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 81 citations de Plutarque :

Il est aisé de critiquer ce qu'on entend, mais dire mieux, voilà ce qui est difficile.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
On s'irrite de ce qu'on n'est pas admiré.
Plutarque ; De la tranquillité de l'âme - Ier s. ap. J.-C.
L'envie, toujours maligne et haineuse, n'est jamais bonne à rien.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
L'ingratitude envers leurs grands hommes est la marque des peuples forts.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
L'esprit lancé sur la pente des plaisirs est disposé à ne connaître plus de bornes.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
À force de soin on triomphe des choses les plus difficiles.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Un moyen sûr de se faire aimer, c'est de n'être pas entêté dans la dispute.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Entre interlocuteurs dont l'un est en colère quel est le plus sensé ? Celui qui se modère.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Le langage est l'ombre des actions.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
La beauté est digne d'envie, mais la beauté est éphémère.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Rien n'engraisse aussi bien le cheval que l'œil du Roi.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
La louange et le blâme sont plus efficaces que tous sévices sur des enfants de condition libre. La louange les encourage au bien, le blâme les détourne de ce qui est honteux. Il faut, par l'emploi successif et varié des réprimandes et des éloges, tantôt leur faire honte en les reprenant s'ils se laissent aller à la présomption, tantôt les relever par des encouragements.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Les assises d'une belle vieillesse, c'est la bonne constitution physique préparée dès l'enfance.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Le temps, qui enlève tout, ne fait qu'ajouter à la vieillesse de nouvelles connaissances.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
En toute chose l'uniformité affadit et répugne, tandis que la variété intéresse.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Le discours des gens qui parlent sans préparation est essentiellement léger et de mauvais aloi ; ils ne savent ni par où il faut commencer ni par où il faut finir.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Vouloir plaire à la multitude, c'est déplaire aux gens éclairés.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Le bonheur réside dans l'instruction et la vertu, et non dans les biens que donne le hasard.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
La guerre, comme un torrent, balaye tout, entraîne tout.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Le temps, qui enlève tout, ajoute au savoir jusque dans les dernières années de la vie.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
L'intelligence commande au raisonnement, le raisonnement obéit à l'intelligence.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Rien n'est plus capable que la mémoire de féconder et nourrir l'esprit.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
À vivre avec un boiteux on apprend à boiter.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Une recommandation des plus sacrées, c'est d'habituer les enfants à dire ce qui est vrai, car le mensonge a quelque chose de servile. Il mérite d'être détesté par tous les hommes.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Jamais on ne s'est repenti d'être resté muet.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
La force de l'habitude, l'incapacité de vivre seul, la difficulté de former de nouvelles intrigues, l'embarras de se trouver étranger dans la société, entretiennent beaucoup de vieilles liaisons, et donnent à l'ennui même un air de constance.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
Il faut mettre bien du temps à juger ceux avec qui on se lie, pour ne contracter que des liaisons de longue durée.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
On ne doit jamais rien détruire qu'on ne soit sûr de pouvoir remplacer aussi avantageusement.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
Qui veut vivre en paix doit apprendre à maîtriser sa langue.
Plutarque ; L'éducation des enfants - Ier s. ap. J.-C.
Les envieux souffrent à la fois du mal qui leur arrive et du bien qui arrive aux autres.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.

Les célébrités de la Grèce antique :

La liste des plus grands auteurs grecs »