Citations Samuel Johnson - Ses 49 citations

Samuel Johnson

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Samuel Johnson

Essayiste, poète et écrivain anglais né le 18 septembre 1709 à Lichfield dans le Staffordshire, Samuel Johnson est décédé le 13 décembre 1784 à Londres. Il meurt à l'âge de 75 ans suite à diverses maladies, Johnson repose à l'Abbaye de Westminster à Londres.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 49 citations de Samuel Johnson :

Les esprits occupés des biens futurs laissent souvent échapper des biens présents.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Un peu plus que rien est tout ce que l'on peut attendre d'un être qui n'est presque rien.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Ce qu'on lit avec plaisir se retient aisément parce que le plaisir fixe toujours l'attention ; mais les livres consultés accidentellement, ou parcourus avec impatience, laissent peu de traces dans la tête.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Pour bien se ressouvenir, il faut être bien attentif : On ne lit point avec profit si l'on ne chasse toutes ses distractions, si l'esprit n'est dégagé des soins qui l'inquiètent et des plaisirs qui l'agitent. Quand les réservoirs des idées sont remplis, ils ne peuvent plus rien recevoir.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Tout homme serait riche si ses désirs pouvaient obtenir les richesses : C'est une vérité qui, je crois, trouvera peu d'adversaires, au moins dans une nation comme la nôtre, ou le commerce enflamme l'émulation universelle, où l'or reçoit tous les honneurs dus au mérite et à la vertu.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Quand le présent ne nous occupe pas, nous tournons souvent nos regards sur le passé.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Le bonheur de l'homme serait plus parfait si l'on pouvait trouver l'art d'oublier toutes les choses dont le souvenir est inutile et affligeant ; si les peines qui ne peuvent jamais se changer en plaisirs cessaient entièrement de se retracer à notre imagination ; si l'esprit pouvait librement remplir ses fonctions et si le passé ne corrompait pas nos jouissances futures.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Il faut toujours se souvenir que la vie est courte, que les connaissances sont sans bornes, et que tous les doutes ne méritent pas d'être éclaircis ; les génies à qui la nature et l'étude ont donné le droit d'instruire le genre humain doivent nous communiquer, tandis qu'ils le peuvent, les trésors qu'ils ont acquis, et ne confier qu'à eux-mêmes le soin de leur réputation.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Toutes beautés ont leurs défauts.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Trahir la vérité est le plus infâme des crimes.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Tout homme est important à ses propres yeux.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Celui qui, dans la dernière saison de sa vie, se demande ce qu'il a fait de bien et de positif, reçoit rarement une réponse satisfaisante de son cœur.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Les petits esprits se donnent un air de supériorité qui les flatte d'autant plus qu'il leur coûte très peu.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

C'est uniquement d'après les choses connues que nous pouvons juger de celles que nous ignorons. Les nouveautés nous paraissent d'autant plus merveilleuses qu'elles ont peu de rapport avec nos connaissances actuelles, et si ces nouveautés passent nos idées ordinaires, elles deviennent incroyables.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Obliger tout homme qui écrit à dire que des choses nouvelles, c'est vouloir réduire les auteurs à un très petit nombre ; obliger les plus fertiles génies à dire uniquement des choses nouvelles, c'est vouloir réduire les volumes immenses à quelques pages.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

La renommée ne fait plus entendre sa voix à ceux qui sont descendus dans la nuit du tombeau.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

La certitude de la connaissance exclut non seulement l'erreur, mais elle fortifie la véracité.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

La musique est le moyen le plus commode et le moins humiliant de tuer le temps sans prendre la peine de penser.
Samuel Johnson ; Lives of the english poets (1779-1781)

Celui qui voit le mal dans le lointain le rencontre sur sa route.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Les beautés de détail un œil vulgaire ne peut les apercevoir.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Il ne faut jamais lire plus qu'on ne peut digérer.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Il faut garder un ouvrage pendant l'espace de neuf années avant de le produire au grand jour.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

L'art consiste dans l'imitation de la nature, et il ne faut pas attendre un écrivain parfait, parce que le génie décroît à mesure que le jugement se développe.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

L'homme perd difficilement l'opinion de sa dignité personnelle ; il n'aime pas à croire qu'il fait peu de chose, parce qu'un individu n'est presque rien ; il accuse plutôt sa paresse que ses moyens ; il s'en prend plus à la dépravation de sa volonté qu'a la faiblesse de sa nature.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Aucun homme n'est un héros aux yeux de son valet de chambre.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)