Ivan Sergueïevitch Tourgueniev

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Ivan Tourgueniev

Écrivain, romancier, nouvelliste et dramaturge russe né le 28 octobre 1818 à Orel, Ivan Tourgueniev est décédé le 22 août 1883 à Bougival en France à l'âge de 56 ans. Il repose à Saint-Pétersbourg, au cimetière Volkovo aux pieds de Belinski, selon son vœu.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 33 citations de Ivan Tourgueniev :

La vie est une affaire brutale.
Ivan Tourgueniev ; Pères et enfants (1862)

Chaque homme doit s'élever lui-même.
Ivan Tourgueniev ; Pères et enfants (1862)

On n'attelle pas au même timon le cheval fougueux et la biche craintive.
Ivan Tourgueniev ; Les deux amis, Proverbe russe (1855)

Les lettres d'amour ne se lisent que par deux personnes.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, Avant-propos (1856)

On a beau dire, il est pénible de mourir.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, Avant-propos (1856)

Celui-là seul n'est pas trompé par la vie qui ne réfléchit pas trop sur elle, et ne lui demande rien.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, XV (1856)

De deux êtres qui s'aiment, l'un est un esclave, l'autre un maître.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, XV (1856)

On ne meurt pas d'ennui, mais on peut mourir d'angoisse.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, XIV (1856)

Souffrir seul, c'est une manière d'être égoïste.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, X (1856)

La dignité de l'âme humaine doit être le but principal de la vie.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, X (1856)

Le sentiment d'une lutte dignement soutenue est plus élevé que l'orgueil de la victoire.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, X (1856)

Tout moyen est bon pour arriver au but.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, X (1856)

Qui craint le ridicule n'aime pas la vérité.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, X (1856)

La réalité vaut mieux que les rêveries.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, VII (1856)

La parole coûte peu à celui qui la prononce.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, VII (1856)

À l'homme ivre, la mer elle-même ne monte qu'au genou.
Ivan Tourgueniev ; L'antchar, Proverbe russe (1854)

Le matin est plus sage que le soir.
Ivan Tourgueniev ; Les deux amis, Proverbe russe (1855)

L'instinct de la femme vaut mieux que la réflexion de l'homme.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, Proverbe russe (1856)

Un homme habile, c'est bien ; deux, c'est mieux.
Ivan Tourgueniev ; Jacques Passynkov, Proverbe russe (1856)

La vérité est dans le vin.
Ivan Tourgueniev ; Jacques Passynkov, Proverbe russe (1856)

On donne ce qu'on a.
Ivan Tourgueniev ; Le pain d'autrui, Proverbe russe (1848)

Que celui de nous deux qui rappellera le passé perde un de ses yeux.
Ivan Tourgueniev ; Pères et enfants, Proverbe russe (1862)

Un rossignol ne se nourrit pas de chansons.
Ivan Tourgueniev ; Pères et enfants, Proverbe russe (1862)

Rien de plus charmant au monde qu'une mère jeune et belle tenant un enfant dans ses bras.
Ivan Tourgueniev ; Pères et enfants (1862)

Qui s'est brûlé avec du lait chaud souffle sur l'eau froide.
Ivan Tourgueniev ; Pères et enfants, Proverbe russe (1862)

La liste des auteurs populaires :