Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

François Pierre Guillaume Guizot

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de François GuizotHistorien et homme politique français, membre de l'Académie française, né le 4 octobre 1787 à Nîmes dans le département du Gard, François Guizot est décédé le 12 septembre 1874 à Saint-Ouen-le-Pin dans le Calvados à l'âge de 86 ans.Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 65 pensées et citations de François Guizot :

Je ne pense pas que la popularité doive être recherchée, elle vient tôt ou tard à ceux qui la méritent, mais la chercher est indigne d'un homme.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Les pères sont incertains sur ce qu'ils croient, sur ce qu'ils veulent ; la faiblesse des convictions se trouve comme celle des mœurs au sein des familles.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Personne n'ignore que les enfants naissent avec des facultés très inégales et des penchants très différents. Cette diversité se manifeste de bonne heure ; que l'éducation s'en empare, qu'elle cherche des lumières sur la route qu'elle doit suivre, sur les ressorts qu'elle doit mettre en jeu. Notre tailleur prend notre mesure pour nous faire des habits à notre taille, comment les parents se dispenseraient-ils de prendre la mesure de leurs enfants pour les modeler et les diriger ?
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Les droits ne sont rien où n'est plus la force de les faire valoir.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Il y a un grand plaisir à sentir au-dedans de soi, qu'on est bien meilleur que ne le pensent les autres.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

Qui que nous soyons, défions-nous de l'ambition, mais n'y renonçons jamais.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Je puis me passer de sympathie comme on peut se passer de tout ; mais quand j'en retrouve un peu quelque ombre, je ne comprends plus comment on s'en passe. C'est un plaisir si immense ! C'est tout autre chose qu'un plaisir, tout autre chose que ce qu'on appelle le bonheur ; c'est le sentiment de la vie même ; à lui tout seul l'homme ne se sent pas vivre ; il a besoin d'une âme au dehors, pour sentir son âme, comme d'un miroir pour voir son visage.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

C'est une chose bien douce que de pouvoir compter sur une affection comme je compte sur la tienne, comme tu dois compter sur la mienne. Aime-moi toujours bien, ma chère maman : j'en ai besoin et j'espère que je le mérite.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

La sympathie de l'homme pour l'homme, voilà la vraie source du plaisir.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

Il y a tant de maux dans la vie qu'on trouve peu d'endroits où se reposer !
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

Nous apprenons tous les jours davantage que les peines en ce monde sont inévitables, que nous ne sommes pas placés ici pour y être heureux et qu'en nous résignant à notre destination, nous trouvons en nous d'inépuisables forces.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

Je t'aime, ma chère maman, je te le dis bien peu, et en général je te parle peu de mes sentiments, mais sois sûre que tu es nécessaire å ma vie, que je pense continuellement à toi, que je serai toujours pour toi tout ce que peut être le fils le plus tendre, et que j'espère que ma vie entière ne sera pour toi qu'une source de plaisirs.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

On arrive toujours, en travaillant, à une douce aisance.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

Il est inutile de donner de l'inquiétude aux gens qu'on aime sur une décision incertaine, et si la chose tourne mal, c'est toujours assez tôt pour la leur annoncer.
François Guizot - Œuvre : Les lettres à sa famille et à ses amis (1884)

On pense pour connaître ; on songe pour agir.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Quand on croit pouvoir chicaner sur ses devoirs parce qu'ils sont difficiles, il n'y en a point qu'on ne puisse mettre en question ; car il n'y en a pas un qui, de temps à autre, ne coûte quelque chose à remplir.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Les injures, les calomnies, les colères extérieures, on peut les multiplier, les entasser tant qu'on voudra, on ne les élèvera jamais au-dessus de mon dédain.
François Guizot - Œuvre : L'histoire parlementaire de France (1864)

Le chagrin a toujours sa cause en dehors de celui qui l'éprouve.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Il vaut mieux faire un aveu sincère que de s'excuser de mauvaise grâce.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire des synonymes de la langue française (1809)

Définition du proverbe et de l'adage : Le proverbe est une sentence populaire ou un mot familier et plein de sens. L'adage est un proverbe piquant et plein de sel. Le proverbe annonce une vérité naïve, tirée de l'observation ; l'adage donne à cette vérité une pointe pour la rendre plus pénétrante. Il n'y a que du sens et de la précision dans le proverbe ; il y a de l'esprit et de la finesse dans l'adage. Le proverbe instruit ; l'adage excite. Le proverbe qui joint à l'instruction des motifs d'agir, est un adage.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire des synonymes de la langue française (1809)

Définition de l'apophtegme : L'apophtegme est un dit mémorable, un trait remarquable, qui, parti d'une âme ou d'une tête énergique, fait sur nous une vive impression, c'est un éclat d'esprit, de raison et de sentiment.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire des synonymes de la langue française (1809)

Définition de la maxime : La maxime est une proposition, une instruction importante, majeure, faite pour éclaircir et guider les hommes dans la carrière de la vie, c'est une grande règle de conduite.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire des synonymes de la langue française (1809)

Définition de l'axiome : L'axiome est une proposition, une vérité capitale, principale, si évidente par elle-même, qu'elle captive par sa propre force et avec une autorité irréfragable l'entendement bien disposé, c'est le flambeau de la science.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire des synonymes de la langue française (1809)

Définition de la sentence : La sentence est une proposition, un enseignement court et frappant, qui, déduit de l'observation, ou puisé dans le sens intime ou la conscience, nous apprend ce qu'il faut faire ou ce qui se passe dans la vie, c'est une espèce d'oracle.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire des synonymes de la langue française (1809)

Bien des gens se mêlent d'enseigner ce qu'ils devraient encore étudier.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

J'aime la vérité dans l'amitié, la sincérité dans l'amour.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Le soupçon est une croyance douteuse et désavantageuse, une idée de défiance.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Le courage tient plus de la raison, la bravoure est plus du tempérament.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Le goût de la vérité pure, le sentiment du beau séparé de tout autre besoin, sont des plantes délicates autant que nobles ; il leur faut un ciel pur, un soleil brillant, une atmosphère douce. Elles courbent la tête et se flétrissent au milieu des orages.
François Guizot - Œuvre : Histoire générale de la civilisation en Europe (1828)

Il est des occasions où la circonspection même compromet, et où le soin de ne mécontenter aucun parti expose aux soupçons de tous.
François Guizot - Œuvre : Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

La liste des auteurs populaires :